Extension Factory Builder
03/01/2013 à 19:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Robert Badinter, ancien président du Conseil constitutionnel français, ancien garde des Sceaux et ministre de la Justice.

Mi-décembre au Cameroun, une cour a confirmé une peine de prison prononcée contre un jeune homme en raison de son orientation sexuelle, de son homosexualité . Il y a trente ans, en France, en tant que ministre de la Justice, j'ai obtenu du Parlement que soient abrogées du code pénal les dispositions discriminatoires qui pénalisaient alors les homosexuels. Aujourd'hui comme hier, ma conviction est tout aussi forte : chaque adulte doit pouvoir disposer librement de son corps, et la sexualité entre adultes consentants doit relever de la sphère privée, de la vie intime, et non du code pénal. Trop de pays, dont beaucoup en Afrique, continuent d'incriminer les relations homosexuelles entre adultes consentants, légitimant ainsi des discriminations, voire des persécutions, contre des hommes et des femmes dont le seul tort est d'avoir une orientation sexuelle différente et moralement condamnée par la majorité de leurs concitoyens.

Il est temps que cela cesse et que le droit à disposer librement de son corps soit reconnu et protégé partout dans le monde. Car il ne s'agit pas ici d'un « caprice » ou « diktat » du monde occidental, comme je l'entends parfois, mais de la défense d'un droit individuel universel auquel chaque adulte doit avoir accès, quelles que soient sa nationalité, sa culture. L'Europe ou l'Occident en général n'ont d'ailleurs aucune leçon à donner sur ce sujet, car les homosexuels y ont subi pendant des siècles répression, persécutions et rejet, avant que la cause de l'égalité ne finisse par y triompher, au terme d'une prise de conscience collective et grâce à l'action résolue de nombreux militants.

Il est moralement inacceptable qu'au nom de préjugés homophobes, en eux-mêmes condamnables, soient punis de prison et parfois même de mort des êtres humains qui n'ont fait qu'user entre adultes consentants du droit fondamental de chacun à disposer de son corps. L'homophobie n'est rien d'autre qu'un racisme sexuel fondé comme tous les racismes sur l'ignorance, le préjugé et la violence. Nous devons combattre l'homophobie comme toutes les autres formes de racisme.

C'est à cette cause que travaillent de nombreux défenseurs des droits humains partout en Afrique. Leur tâche est très rude, compte tenu du rejet moral particulièrement vif qui pèse encore sur les homosexuels. Je tiens à leur rendre hommage, eux qui mènent courageusement, et dans un climat parfois très hostile, ce combat pour la tolérance et le respect de la dignité humaine. Parce que leur combat est juste, ils finiront par convaincre l'opinion publique et les gouvernements, comme il est advenu peu à peu sur d'autres continents, au nom de l'universalité des droits humains.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Benjamin Stora : 'La France peine à se voir comme une nation construite par ses migrants'

Benjamin Stora : "La France peine à se voir comme une nation construite par ses migrants"

Entretien avec le patron de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, l'historien français Benjamin Stora.[...]

Oubliez le McDo, à Paris, les fast-food africains passent à l'offensive !

En quelques années, le marché de la restauration rapide en France a vu venir de nouveaux acteurs, les fast-food africains. Malgré la frilosité des banques à les aider, certains ont réussi[...]

Démocratie et torture

Très mauvaise fin d'année pour le dogme selon lequel "la démocratie est le stade suprême du développement politique". On nous a tant de fois assuré que c'est le[...]

États-Unis : Hillary Clinton, future présidente ?

L'épouse de Bill Clinton n'est pas encore candidate à la présidentielle de 2016, mais nul doute qu'elle le sera bientôt. Sera-t-elle la première femme à accéder à la[...]

Algérie : au Val-de-Grâce, un Bouteflika peut-il en cacher un autre ?

La santé d'Abdelaziz Bouteflika a une nouvelle fois fait parler d'elle mardi. Selon des médias algériens, le président algérien aurait été hospitalisé une nouvelle fois au[...]

France : pour éviter "la guerre civile", Éric Zemmour favorable à la déportation des musulmans ?

Le polémiste français controversé Éric Zemmour a une nouvelle provoqué l'indignation. Dans une interview accordée à un journaliste italien, fin octobre, il a attaqué les[...]

Pakistan : un groupe taliban tue 132 enfants dans une école

Des talibans pakistanais ont perpétré mardi la plus sanglante attaque terroriste de l'histoire du pays dans une école d'enfants de soldats, tuant 141 personnes, dont 132 écoliers, pour se venger des[...]

Mali - France : Lazarevic et Sofara

Un Français vaut-il plus qu'un Malien ? Certains jugeront la question déplacée. Elle mérite pourtant qu'on s'y arrête au vu des circonstances qui ont mené à la[...]

Photographie : Pascal Maitre, la vie en plus

Exposé récemment à la Maison européenne de la photographie, le reporter Pascal Maitre reste fidèle à la presse, qui lui permet de montrer au mieux l'énergie vitale du[...]

Sécurité en Afrique : cinq choses à retenir du Forum de Dakar

Impulsé par la France, le Forum sur la paix et la sécurité en Afrique s'est tenu à Dakar les 15 et 16 décembre. À l'heure du bilan, voici cinq points marquants qui ressortent des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers