Extension Factory Builder
03/01/2013 à 19:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Robert Badinter, ancien président du Conseil constitutionnel français, ancien garde des Sceaux et ministre de la Justice.

Mi-décembre au Cameroun, une cour a confirmé une peine de prison prononcée contre un jeune homme en raison de son orientation sexuelle, de son homosexualité . Il y a trente ans, en France, en tant que ministre de la Justice, j'ai obtenu du Parlement que soient abrogées du code pénal les dispositions discriminatoires qui pénalisaient alors les homosexuels. Aujourd'hui comme hier, ma conviction est tout aussi forte : chaque adulte doit pouvoir disposer librement de son corps, et la sexualité entre adultes consentants doit relever de la sphère privée, de la vie intime, et non du code pénal. Trop de pays, dont beaucoup en Afrique, continuent d'incriminer les relations homosexuelles entre adultes consentants, légitimant ainsi des discriminations, voire des persécutions, contre des hommes et des femmes dont le seul tort est d'avoir une orientation sexuelle différente et moralement condamnée par la majorité de leurs concitoyens.

Il est temps que cela cesse et que le droit à disposer librement de son corps soit reconnu et protégé partout dans le monde. Car il ne s'agit pas ici d'un « caprice » ou « diktat » du monde occidental, comme je l'entends parfois, mais de la défense d'un droit individuel universel auquel chaque adulte doit avoir accès, quelles que soient sa nationalité, sa culture. L'Europe ou l'Occident en général n'ont d'ailleurs aucune leçon à donner sur ce sujet, car les homosexuels y ont subi pendant des siècles répression, persécutions et rejet, avant que la cause de l'égalité ne finisse par y triompher, au terme d'une prise de conscience collective et grâce à l'action résolue de nombreux militants.

Il est moralement inacceptable qu'au nom de préjugés homophobes, en eux-mêmes condamnables, soient punis de prison et parfois même de mort des êtres humains qui n'ont fait qu'user entre adultes consentants du droit fondamental de chacun à disposer de son corps. L'homophobie n'est rien d'autre qu'un racisme sexuel fondé comme tous les racismes sur l'ignorance, le préjugé et la violence. Nous devons combattre l'homophobie comme toutes les autres formes de racisme.

C'est à cette cause que travaillent de nombreux défenseurs des droits humains partout en Afrique. Leur tâche est très rude, compte tenu du rejet moral particulièrement vif qui pèse encore sur les homosexuels. Je tiens à leur rendre hommage, eux qui mènent courageusement, et dans un climat parfois très hostile, ce combat pour la tolérance et le respect de la dignité humaine. Parce que leur combat est juste, ils finiront par convaincre l'opinion publique et les gouvernements, comme il est advenu peu à peu sur d'autres continents, au nom de l'universalité des droits humains.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Christopher Fomunyoh : 'Les Africains aspirent à une gouvernance moderne'

Christopher Fomunyoh : "Les Africains aspirent à une gouvernance moderne"

Directeur Afrique du National Democratic Institute, basé à Washington, le juriste et politologue camerounais décrypte la vision de l'Afrique selon Obama.[...]

Califat : Al-Baghdadi, un tigre de papier

Le très médiatisé État islamique est-il une nouvelle hydre, plus puissante et terrifiante qu'Al-Qaïda ne l'a jamais été ? Voire ![...]

France : le parquet de Paris dément l'ouverture d'une nouvelle enquête contre Sarkozy

Le procureur de la République du tribunal de grande instance de Paris a démenti mardi l'information du Parisien selon laquelle une enquête préliminaire avait été ouverte contre Nicolas[...]

Gaza : les bombardements israéliens redoublent d'intensité

Les bombardements de l'armée israélienne sur la bande de Gaza se sont renforcés dans la nuit de lundi à mardi. Les désaccords restent profonds sur les termes d'un accord durable entre Israël[...]

Sommet US-Africa : Bloomberg sur le coup

La fondation de Michael Bloomberg, l'ancien maire de New York, déjà largement engagée sur le continent, coorganise le premier US-Africa Business Forum qui se tient début août à Washington.[...]

Russie : Poutine, paria en Europe... latin lover en Amérique du Sud

Après le crash du vol MH17 en Ukraine, Vladimir Poutine est en passe de devenir un paria en Europe... mais pas en Amérique du Sud. De La Havane à Brasília, le maître du Kremlin fait[...]

Barack Obama : "Nous devons saisir le potentiel extraordinaire de l'Afrique d'aujourd'hui"

Devant 500 étudiants africains qui participent au programme "Washington Fellowship for Young African Leaders" aux États-Unis, Barack Obama a affirmé lundi que le monde avait besoin d'une Afrique[...]

Milliardaires africains : l'argent ne fait pas le bonheur... des pauvres

La récente étude du Wealth Report sur la multiplication des milliardaires africains et le nouveau rapport du PNUD sur les mauvais résultats du continent en terme de développement humain ne sont pas[...]

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre "plusieurs semaines"

Selon Frédéric Cuvillier, secrétaire d'État français aux transports, l'analyse des boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé jeudi dernier au Mali[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers