Extension Factory Builder
03/12/2012 à 17:06
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Soixante-cinq ans jour pour jour après l'adoption à l'ONU de la résolution 181 sur le partage de la Palestine en deux États, l'un juif, l'autre arabe, l'Autorité palestinienne (AP) a obtenu, ce 29 novembre, le statut d'État observateur non membre des Nations unies. Un nouveau (tout) petit pas, après l'adhésion à l'Unesco, à la fin de 2011. Non seulement on est loin du Graal - un État à part entière -, mais la simple quête de ce strapontin fut une véritable gageure.

Les arguments avancés par Israël et ses fidèles alliés pour tuer dans l'oeuf l'initiative de Ramallah sont tous plus iniques les uns que les autres. Il s'agirait d'une rupture des accords d'Oslo (1993-1995). Ce que Tel-Aviv fait allègrement chaque jour qui passe sans que cela pose un problème à qui que ce soit... On parle de fait accompli ? Bien sûr, l'État hébreu, lui, ne se permet jamais ce genre de stratégie... Un État palestinien n'aurait le droit d'exister qu'au terme de négociations entre les deux camps ? C'est bien connu, ces dernières, stoppées net depuis 2008 parce que l'AP a eu l'outrecuidance de poser comme préalable l'arrêt de la colonisation (illégale, faut-il le rappeler), sont ardemment défendues par Israël, qui trépigne d'impatience à l'idée de s'asseoir autour d'une table avec ses interlocuteurs...

Les menaces proférées en cas de maintien de la démarche sont du même acabit. Le brillant et très diplomate ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, a promis de faire en sorte que « l'Autorité palestinienne s'effondre ». Intelligent : cela renforcerait le Hamas et contraindrait Israël à administrer seul et directement la Cisjordanie, avec les problèmes que cela induit. Autre moyen de rétorsion, pour un pays soumis au bon vouloir de son voisin en matière d'approvisionnement, de flux financiers ou de simples déplacements, la confiscation des taxes d'importation collectées pour l'AP par Israël (environ 100 millions de dollars par mois). « C'est votre argent, mais on le garde », en somme. Là encore, cela ne choque personne.

On atteint le summum du cynisme avec les intenses pressions exercées par l'administration Obama ou le Royaume-Uni, notamment, pour que les Palestiniens renoncent à leur droit, leur nouveau statut acquis, de poursuivre des dirigeants israéliens devant la Cour pénale internationale (CPI). « Si vous y renoncez, nous pourrions finalement accepter, dans notre grande mansuétude, de vous élever d'un micro-échelon au sein de la hiérarchie mondiale », auraient-ils pu tout aussi bien leur expliquer. En un mot comme en cent : Les Palestiniens n'ont pas le droit de recourir à la justice internationale. Il ne manquerait plus que ça ! Et les dirigeants israéliens, qui ne doivent tout de même pas avoir la conscience tranquille pour craindre à ce point La Haye, sont au-dessus. Mais ça, on le savait déjà...

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Gaza : ce que le Sud-Africain Desmond Tutu a dit à Israël

Gaza : ce que le Sud-Africain Desmond Tutu a dit à Israël

L'archevêque sud-africain Desmond Tutu, prix Nobel de la Paix en 1984, appuie sa plume là où ça fait mal. Pourfendeur de la guerre à Gaza, il a signé une tribune dans le quotidien isra&eacu[...]

Tunisie : 74 migrants venus de Libye recueillis par des pêcheurs

Des pêcheurs tunisiens ont recueilli jeudi soixante-quatorze migrants qui tentaient de gagner l'Italie depuis la Libye. Ils avaient erré cinq jours en mer.[...]

Gaza : au moins 27 Palestiniens tués jeudi dans des raids aériens

Après l'échec de la dernière trêve, l'offensive israélienne a repris de plus belle à Gaza où au moins 27 Palestiniens ont été tués jeudi dans des raids[...]

Gaza : un raid israélien tue quatre Palestiniens lors d'un enterrement

Les services de secours ont indiqué que quatre Palestiniens ont été tués jeudi dans la ville de Gaza lors d'un raid aérien sur un cimetière. Alors que ceux-ci enterraient des proches[...]

Carte interactive : plus de 1 600 accidents aériens en Afrique depuis 1935

Le crash du vol AH5017 d'Air Algérie, le 24 juillet 2014 au Mali, a ravivé le débat sur la sécurité aérienne en Afrique. L'occasion pour "Jeune Afrique" de faire le point sur les[...]

"L"humanité est fière de James" : hommage à James Foley, assassiné par l'État islamique

Alors que les parents de James Foley se sont exprimés, parlant de fierté, sur l'assassinat de leur fils par des jihadistes de l'État islamique (EI), les réactions se sont multipliées à[...]

Syrie : arrestation au Koweït d'un financier du Front al-Nosra

Le Koweïtien Hajjaj Ben Fahd al-Ajmi, considéré comme l’un des bailleurs de fonds du Front Al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaïda, a été arrêté mercredi par les[...]

Mauritanie : réélu, Aziz change de Premier ministre

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz, investi le 2 août pour un second mandat, a nommé mercredi un nouveau Premier ministre, Yahya Ould Hademine. Cet ancien ministre de l'Équipement et des[...]

Gaza : le Hamas et Israël à nouveau dans l'engrenage de la violence

Après la reprise des hostilités dans la bande de Gaza, lundi soir, et une tentative d'élimination ciblée du chef militaire du Hamas par Israël, le conflit s'est à nouveau emballé : au[...]

Classement : quels présidents africains ont les meilleurs sites internet ?

Rendre son site attrayant fait-il partie de la stratégie de communication des présidences africaines ? Pas vraiment, au regard de l'ensemble des plateformes officielles que nous avons passées au crible. Qui[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers