Extension Factory Builder
12/08/2010 à 16:04
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Première étape, la création de la Ceni, annoncée le 28 juillet. La société civile n’y sera pas représentée.

Coup d’envoi des préparatifs des élections en RD Congo. Le 28 juillet, le président Joseph Kabila, grand favori de la prochaine présidentielle, a promulgué la loi créant la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Confirmant, par la même occasion, que les élections auront bien lieu en 2011.

Chargée d’organiser les scrutins présidentiel, législatifs et municipaux, la Ceni vient remplacer la Commission électorale indépendante (CEI), issue des accords de paix de 2002 et dirigée par l’abbé Apollinaire Malu Malu, figure de la société civile. Mais un an avant les élections, de nombreuses questions restent en suspens.

Au sein du gouvernement, les estimations financières ne font pas l’unanimité. Selon le chef de l’État, l’organisation des différents scrutins coûtera 700 millions de dollars (500 millions d’euros), dont près de 300 millions seront versés par la communauté internationale. Mais, pour l’instant, ni la Commission européenne ni les États-Unis n’ont confirmé le montant de leur aide.

Seule la Suisse est sortie de son silence, le 31 juillet, pour demander que la participation de la communauté internationale soit revue à la baisse (en 2006, l’organisation des élections présidentielle et législatives n’avait coûté « que » 430 millions de dollars).

À la différence de la CEI, la nouvelle instance ne devrait comporter que sept membres, dont quatre seront choisis par la majorité parlementaire et trois par l’opposition. C’est beaucoup moins qu’en 2006 et le pouvoir contrôlera, de fait, la Ceni. La société civile, elle, en est exclue, et l’abbé Malu Malu ne sera donc pas de la partie.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Riyad et Damas à la rescousse

Article précédent :
Aziz en direct

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : reddition du chef rebelle Cobra Matata

RDC : reddition du chef rebelle Cobra Matata

Le chef rebelle congolais Cobra Matata s'est rendu vendredi soir aux autorités congolaises à Bunia, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, où il a semé la désolati[...]

RDC : bêcheurs en eaux troubles

De jour comme de nuit, cela ne peut passer inaperçu. Qu'est-ce donc ? Des lettres en gros caractères gravées sur un immeuble : "Bandal, c'est Paris." Bandal - ou plutôt Bandalungwa,[...]

Après la chute de Compaoré, Kabila peut-il faire réviser la Constitution de RDC ?

On le sait : la chute de Blaise Compaoré a été énormément suivie et commentée dans les pays africains. En RDC notamment, où l'hypothèse d'une révision[...]

Pierre Kwenders, son excellence l'ambassadeur plénipotentiaire du Bantouland

Avec un premier album métissant hip-hop, jazz et rumba, le chanteur Pierre Kwenders ose un mélange des genres détonnant.[...]

CAN 2015 : Nigeria out, Côte d'Ivoire, RDC et Guinée in

Le Nigeria, tenant du titre, a été éliminé lors de la dernière journée des qualifications à la CAN 2015, le 19 novembre, au profit du Congo de Claude Le Roy. La RDC a[...]

Football - RDC : Yannis Mbombo, futur attaquant des Léopards ?

Né à Bruxelles de parents originaires de RD Congo, Yannis Mbombo (20 ans), prêté par le Standard Liège à Auxerre (Ligue 2), a été approché par Florent Ibenge, le[...]

RDC : les autorités annoncent la fin de l'épidémie d'Ebola dans le pays

Les autorités de Kinshasa ont annoncé samedi la fin de l'épidémie d'Ebola qui avait été déclarée fin août dans une zone reculée de la République[...]

RDC - CPI : comprendre le procès Bemba en 5 questions

Après les déclarations finales mercredi et jeudi de l'accusation et de la défense, l'affaire Bemba est désormais mise en délibéré. En attendant le verdict, retour en cinq questions[...]

RDC : pour l'accusation, Bemba est "responsable" de la "barbarie" de ses miliciens

Les avocats de Jean-Pierre Bemba tenteront de répondre jeudi aux accusations lancées la veille par le bureau du procureur de la CPI contre l'ancien vice-président congolais, jugé pour trois crimes de[...]

Crimes de guerre en RDC : dix ans de prison pour un ex-rebelle promu général

Un général congolais a été rattrapé par son passé de milicien vendredi à Kinshasa, où la justice l'a condamné à dix ans de prison ferme pour crimes de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers