Extension Factory Builder
10/07/2013 à 16:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
À 53 ans, le prince Philippe devient le 7e roi de Belgique. À 53 ans, le prince Philippe devient le 7e roi de Belgique. © ISOPIX/Sipa

Le 21 juillet, il succédera à Albert II, son père. À ce prince timide échoit une lourde tâche : maintenir l'unité du royaume.

«Maladroit », « mal à l'aise », « guindé », « mauvais communicant »... En temps ordinaires, les qualificatifs dont les médias belges affublent le prince Philippe ne sont guère flatteurs. À l'annonce, le 3 juillet, de la prochaine abdication de son père, le roi Albert II, 79 ans, ces derniers ont rapidement ressorti des portraits de leur futur souverain teintés d'un certain scepticisme. « Philippe Ier, le timide qui voulait être roi », titrait par exemple le quotidien Le Soir.

Pourtant, c'est bien lui qui, le 21 juillet, jour de la fête nationale, deviendra à 53 ans le septième roi des Belges. Lui qui avait déjà failli l'être en 1993, à la mort de son oncle, le roi Baudouin - qui n'a pas eu d'enfant - et avait été écarté, car il était à l'époque célibataire et jugé trop jeune.

Un roi sage

Nettement plus apprécié tout de même que Laurent, son cadet, dont les frasques (excès de vitesse, vie débridée, voyages controversés en Libye et en RD Congo...) défraient la chronique, le sage Philippe a acquis de l'expérience, dans l'ombre de son père. Diplômé en sciences politiques de l'université de Stanford (États-Unis) ainsi que de l'École royale militaire de Belgique, il s'est rapidement concentré sur le commerce extérieur. En ambassadeur du Plat Pays, il a mené, en vingt ans, près de 70 missions économiques à l'étranger, accompagné d'une pléiade d'hommes d'affaires. Il s'est notamment rendu à plusieurs reprises sur le continent africain : en Algérie (2004), en Afrique du Sud (2006), en Égypte (2008), au Maroc (2009)... En 2012, il a assisté aux festivités du cinquantenaire de l'indépendance du Burundi, ancienne colonie belge, mais pas à celles du Rwanda voisin, où la famille royale n'était pas conviée.

Aujourd'hui père de quatre enfants issus de son mariage avec Mathilde d'Udekem d'Acoz, le futur souverain s'est dit, le 4 juillet, « conscient des responsabilités qui reposent » sur lui. À commencer par la plus lourde d'entre elles : préserver l'unité de la Belgique, fragilisée par les éternelles querelles qui opposent Flamands et Wallons.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Football : Luis Fernandez sur le point de signer avec la sélection guinéenne ?

Football : Luis Fernandez sur le point de signer avec la sélection guinéenne ?

Le Français Luis Fernandez pourrait signer son contrat de sélectionneur de la Guinée dans le week-end.  [...]

Les sons de la semaine #33 : Les Ambassadeurs du Motel de Bamako, Protoje, FKA Twigs, Kaaris

Bienvenue dans notre d'horizon musical hebdomadaire ![...]

Djibouti : Le Drian viendra... mais plus tard

Très attendue par les autorités comme par les militaires français, la visite de Jean-Yves Le Drian à Djibouti, qui devait avoir lieu au mois d'avril, a été reportée.[...]

Santiago Zannou : un rôle à jouer

De père béninois et de mère espagnole, le réalisateur place l'immigration et le métissage au coeur de ses films. La singularité de ses histoires lui a ouvert les portes du[...]

Yémen : le président Abd Rabbo Mansour Hadi s'est réfugié en Arabie saoudite

Alors que la confusion règnait sur le sort du président Abd Rabbo Mansour Hadi, ce dernier est arrivé jeudi en Arabie saoudite, le jour même où la coalition menée par Ryad[...]

"Comme un cri" : exorciser le naufrage du Joola

Pièce coup de poing, Comme un cri revient sur le drame du Joola et pointe une nouvelle fois la responsabilité des autorités sénégalaises.[...]

Cinéma : Dear White People, chers petits Blancs...

Avec son film "Dear White People", le réalisateur africain-américain Justin Simien dénonce les préjugés raciaux toujours vivaces dans le pays d'Obama... et suscite la[...]

Hervé Ladsous : "Le maintien de la paix ne représente que 0,4% des budgets militaires dans le monde"

Pour la première fois, les chefs d'état-major de 120 pays membres des Nations unies se réunissent vendredi 27 mars à New York pour plancher sur les enjeux complexes du maintien de la paix à[...]

Yémen : les rebelles progressent, le président Hadi en fuite

Alors que l'incertitude régnait sur son sort, le président yéménite, Abd Rabbo Mansour Hadi, a quitté le pays en bateau, ont annoncé des responsables yéménites.[...]

Racisme en Belgique : "Il faut prendre conscience de l'ampleur du problème"

Depuis le lancement du hashtag #dailyracism, de nombreux Belges ont témoigné, sur les réseaux sociaux, du racisme quotidien qu'ils subissent.  [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers