Extension Factory Builder

Sénégal : Selbé Ndom, voyante et clairvoyante

23/04/2013 à 11:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Malgré son succès, Selbé Ndom vit toujours dans un quartier populaire de Dakar. Malgré son succès, Selbé Ndom vit toujours dans un quartier populaire de Dakar. © Guillaume Bassinet pour J.A.

Ses prédictions ont propulsé Selbé Ndom sur le devant de la scène médiatique. Sportifs, artistes ou politiques, beaucoup veulent la consulter. Ses tarifs ? Ils sont à la tête du client.

En rupture de ban avec le président Abdoulaye Wade, Macky Sall était alors un homme politique au creux de la vague. Un jour de juillet 2009, Selbé Ndom le croise à un enterrement. S'approchant de lui, elle lui prédit qu'il sera le quatrième président du Sénégal. « En rêve, je t'ai vu défoncer la porte de Wade », lance-t-elle à celui qui n'est pas encore candidat. « Il m'a fixée du regard, raconte-t-elle, a pris mes mains dans les siennes et m'a demandé comment je m'appelais. »

Depuis, l'anecdote a fait le tour du pays, mais c'est à la lutte sénégalaise que Selbé Ndom doit sa notoriété. Ses prédictions sur l'issue de plusieurs combats se sont révélées d'une fiabilité troublante. En avril 2012, à la veille d'une rencontre très attendue entre le tout-puissant Yekini et son challenger, Balla Gaye 2, elle annonce que le lutteur mythique « va tomber du côté droit » et qu'il sera vaincu. Il en sera ainsi. Elle n'est pas démentie non plus quand elle annonce, pour Bombardier contre Tapha Tine, que « le sang va couler et [qu']il y aura KO » Thierno Kâ, du Comité national de gestion de la lutte sénégalaise, veut relativiser et explique que « la lutte et le mysticisme se conjuguent depuis la nuit des temps. Tous les lutteurs vont voir un marabout. » Mais la légende Selbé Ndom est lancée.

À 40 ans passés, elle loue toujours un appartement dans un petit immeuble sans âge de Yeumbeul, une commune de la banlieue dakaroise. Sur la coursive du premier étage, la file d'attente ne faiblit pas. Pour plus de discrétion, les VIP (sportifs, artistes ou politiques) lui rendent visite à la nuit tombée. « Elle s'appuie sur le Coran et sur les cauris, confie un proche. Mais je pense que c'est en rêves qu'elle a ses visions. » Ses tarifs, elle dit les adapter à ses clients : de 7 euros pour les plus modestes à plus de 300 euros pour les plus fortunés.

Catastrophiste

Faut-il mettre sur le compte de la jalousie les prédictions apocryphes qui lui sont attribuées depuis un an et qu'elle conteste avec énergie ? En juillet 2012, un journal lui impute une annonce catastrophiste selon laquelle un avion s'écrasera sur le campus de l'université Cheikh-Anta-Diop de Dakar le 18 juillet. Devant sa porte, des grappes d'étudiants inquiets font le pied de grue dans l'attente d'une confirmation. Quelques semaines plus tard, un nouveau présage lui est imputé (là encore, elle nie en être la source) : elle aurait alerté Yahya Jammeh, le président gambien (fervent adepte du mysticisme), d'une menace de coup d'État. Elle aurait même préconisé, pour conjurer le mauvais sort, de faire couler le sang. En août 2012, lorsque plusieurs condamnés à mort sont exécutés en Gambie, divers médias sénégalais y voient une relation de cause à effet. « J'ai vu l'ex-épouse de Jammeh, admet la voyante. Je lui ai recommandé de faire des offrandes, mais je n'ai jamais rencontré le président ni auguré de sa chute. »

Malgré ces péripéties, la pieuse Selbé poursuit son bonhomme de chemin, se mêlant de politique ou de lutte au gré de ses visions. Elle dit avoir vu en rêve, avant qu'ils ne surviennent, les troubles du 23 juin 2011, lorsqu'un projet de réforme constitutionnelle avait fait descendre dans la rue des milliers de Dakarois ulcérés. L'année suivante, elle aurait anticipé « la chute de Sarkozy ». Et mi-mars, trois jours avant la convocation de Karim Wade devant le procureur qui le soupçonne d'enrichissement illicite, Selbé Ndom nous livrait à mots couverts cette prédiction : « En accablant Karim, il va le mettre dans la lumière ! »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Méditerranée : des migrants musulmans accusés d'avoir jeté douze chrétiens à la mer

Méditerranée : des migrants musulmans accusés d'avoir jeté douze chrétiens à la mer

Un drame mêlant religion et immigration s’est produit mercredi en Méditerranée. Douze Chrétiens auraient été jetés par-dessus bord après une altercation avec des migrant[...]

Rwanda, Côte d'Ivoire, RDC... : Stromae annonce une grande tournée africaine avec 8 dates de concert dans 8 pays

Stromae a annoncé vendredi les dates de sa première tournée africaine. Le chanteur de "Papaoutai" se rendra au Sénégal, en Côte d'Ivoire, au Cap Vert au Cameroun, au Gabon, au[...]

Sénégal-Tchad : pour Hissène Habré, le compte à rebours a commencé

Les trois magistrats chargés de juger l'ancien président tchadien ont été nommés début avril, et le procès pourrait débuter en juin, à Dakar.[...]

Football : le Sénégalais Souleymane Diawara risque sept ans de prison

L’international sénégalais Souleymane Diawara est écroué depuis le 9 avril, avec un de ses frères, pour "extorsion de fonds en réunion" et "tentative[...]

France : pourquoi l'ex-international sénégalais Souleymane Diawara est en prison

L'ex-international sénégalais Souleymane Diawara a été écroué vendredi à la prison des Baumettes à Marseille après avoir été interpellé et[...]

Sénégal : Sall - Wade, le président et le prisonnier

Que l'opposition ait fait de Karim Wade son candidat à la prochaine élection ne gênera sans doute pas beaucoup Macky Sall. Mais l'ancien ministre sera bien plus gênant derrière les barreaux[...]

Sénégal : la filière touristique salue la suppression du visa d'entrée annoncée par Macky Sall

Le président sénégalais, Macky Sall, a annoncé la suppression du visa d'entrée au Sénégal pour le 1er mai, entre autres mesures pour favoriser le tourisme dans le pays. Une[...]

Fadel Barro : "Ils ne pourront pas arrêter l'avancée de Filimbi" en RDC

Journaliste et cofondateur de "Y'en a marre", le Sénégalais Fadel Barro faisait partie des activistes arrêtés le 15 mars à Kinshasa après avoir participé à une[...]

Sénégal : ci-gît le PDS

En faisant d'un Karim Wade incarcéré depuis près de deux ans son candidat à la prochaine élection présidentielle, le Parti démocratique sénégalais[...]

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Citoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers