Extension Factory Builder

Tchad : Saadie Goukouni Weddeye, enfant de l'exil

07/02/2013 à 13:07
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
'Il est pour moi comme une boussole' dit-elle de son père, au pouvoir de 1979 à 1982. "Il est pour moi comme une boussole" dit-elle de son père, au pouvoir de 1979 à 1982. © Abdoulaye Barry pour J.A.

Rentrée à N'Djamena en 2011 après avoir grandi en Libye et en France, Saadie Goukouni Weddeye, la fille de l'ancien président tchadien, a fait son entrée au gouvernement. Portrait.

D'entrée de jeu, elle tient à l'assurer : elle ne recherche pas la lumière. Très discrète, Saadie Goukouni Weddeye, 32 ans, ne veut être jugée que sur ses résultats. Le 26 janvier, dans le cadre du remaniement gouvernemental, la fille de l'ancien président tchadien Goukouni Weddeye (à la tête du Gouvernement d'union nationale de transition entre 1979 et 1982) a été propulsée ministre de l'Action sociale, de la Famille et de la Solidarité nationale. « C'est une chance inestimable, mais je veux avant tout faire mes preuves », confie-t-elle d'une voix douce. Si sa nomination a été une surprise (elle l'a apprise à la télévision), cette conseillère juridique à l'Agence nationale des investissements et des exportations (Anie) a toujours été attirée par la politique. Une part de l'héritage de son père, sans doute, lequel est très présent à ses côtés : « Il est pour moi comme une boussole. »

Humanitaire

Cadette d'une famille de douze enfants, Saadie Goukouni Weddeye est née à Lagos (Nigeria) en 1980, à l'époque où les combats faisaient rage à N'Djamena, dans le sillage de la « guerre des neuf mois ». Après le coup d'État de 1982 au cours duquel Hissène Habré a déposé son père, elle est devenue malgré elle une « enfant de l'exil ». Jusqu'en 1996, elle a vécu à Tripoli (Libye), avant de s'envoler à l'âge de 16 ans pour la France, pays auquel elle se dit « très attachée ». À Tours, très impliquée dans le milieu associatif, notamment au Secours catholique, elle a décroché un master 2 juriste d'entreprise. Mais son regard est toujours resté tourné vers l'Afrique. Alors en 2011 Saadie a fait son retour à N'Djamena.

En tant que femme musulmane, cette mère de deux enfants (âgés de 2 et 4 ans) espère qu'elle pourra inciter d'autres Tchadiennes à se lancer en politique - elles ne sont que cinq au gouvernement sur quarante-trois ministres. Si demain tout s'arrête pour elle, elle sait déjà qu'elle s'engagera dans l'humanitaire. Mais pour le moment ses priorités sont ailleurs : constituer son cabinet avant de passer à l'action. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tchad

ONU - Hiroute Guebre Sellassie : 'Boko Haram nous concerne tous'

ONU - Hiroute Guebre Sellassie : "Boko Haram nous concerne tous"

Pour Hiroute Guebre Sellassie, l’envoyée spéciale de Ban Ki-moon au Sahel, Boko Haram n’est pas que le problème du Nigeria et la communauté internationale doit se mobiliser avant qu’[...]

Jusqu'où ira Boko Haram ?

Le monstre grandit aux confins du Nigeria. Villes et villages tombent les uns après les autres, toujours dans le sang, et personne ne paraît en mesure d'arrêter les islamistes armés. Ni le[...]

Boko Haram : Shekau menace Déby, Biya et Issoufou

Dans une mise en scène vidéo dont il est coutumier, Abubakar Shekau, le chef de Boko Haram, a défié les pays voisins du Nigeria de l'attaquer, au moment où ceux-ci se sont réunis[...]

Sécurité : à Niamey, la communauté internationale s'est réunie contre Boko Haram

Une vingtaine de pays et d'organisations régionales et internationales se sont réunies ce mardi à Niamey pour tenter de mettre sur pied une force multinationale efficace contre l'avancée du groupe[...]

L'armée tchadienne poursuit son déploiement au Cameroun pour lutter contre Boko Haram

L'armée tchadienne poursuivait lundi son déploiement dans le nord du Cameroun pour lutter contre Boko Haram. Mais entre les contraintes opérationnelles et diplomatiques, l'offensive ne devrait pas être[...]

Justice tchadienne : retour vers le passé pour Baba Laddé

À Bangui et à N'Djamena, les spéculations vont bon train depuis l'arrestation de Baba Laddé, le 8 décembre en Centrafrique, et plus encore depuis son inculpation par la justice[...]

Cameroun : Boko Haram enlève une soixantaine de personnes, l'armée tchadienne se déploie

Boko Haram a lancé dimanche un nouveau raid meurtrier dans l'Extrême-Nord du Cameroun, enlevant une soixantaine de personnes. Parallèlement, l'armée tchadienne a commencé à se[...]

Mali : attaque contre le camp de l'ONU à Kidal, un Casque bleu tchadien tué

Le camp de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) à Kidal, dans l'extrême nord-est du pays, a été samedi la cible d'une nouvelle attaque au cours de laquelle un Casque bleu tchadien a été[...]

L'armée tchadienne fait mouvement vers le Cameroun contre Boko Haram

L'armée tchadienne faisait mouvement vendredi vers le Cameroun voisin pour livrer bataille aux islamistes armés de Boko Haram, accusés par Washington et Paris de "crimes contre l'humanité"[...]

Boko Haram : pourquoi la coopération régionale patine

L'Assemblée nationale tchadienne a autorisé vendredi à l'unanimité l'envoi de soldats tchadiens au Cameroun et au Nigeria pour lutter contre le groupe islamiste Boko Haram. De quoi redynamiser la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces