Extension Factory Builder

Formation : Sophie-Alexandra Aiachi, à très bonne école

23/01/2013 à 11:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Sophie-Alexandra Aiachi, tunisienne de 21 ans. Sophie-Alexandra Aiachi, tunisienne de 21 ans. © Vincent Fournier pour J.A.

Sophie-Alexandra Aiachi a intégré le pensionnat de l'école des Roches à 14 ans.

Elle se définit comme une « Rocheuse », un statut que l'on conserve après avoir quitté l'école des Roches, en Normandie (France). À 21 ans, Sophie-Alexandra Aiachi constate que ce cursus ouvre de belles perspectives quand on sait transformer l'essai. « C'était un tremplin », résume la jeune Tunisienne.

Après le bac, en 2009, elle poursuit par une classe préparatoire littéraire. Et fait ses débuts comme observatrice de la situation politique locale pour le New York Times. Un parcours qui lui ouvre les colonnes du Huffington Post à Paris et du quotidien tunisien Le Temps. Sujet favori, le Printemps arabe inauguré par la révolution survenue dans son pays.

"Problèmes de disciplines"

Et pourtant, l'étudiante-chroniqueuse n'était pas forcément partie du bon pied. « Comme beaucoup de mes camarades inscrits aux Roches, je me suis trouvée là pour des problèmes de discipline », reconnaît-elle. Après une enfance passée aux États-Unis et à Tunis, la jeune fille est d'abord inscrite dans un collège parisien qui ne lui réussit pas. Le père, homme d'affaires, et la mère, consultante dans le pétrole, décident alors de l'envoyer au pensionnat. Elle a 14 ans.

« Quand on est contraint de fournir un travail régulier, on réussit, assure-t-elle. La méthode des Roches m'a beaucoup aidée pour mes années de prépa. » Aujourd'hui, Sophie-Alexandra termine ses études par deux masters, l'un en relations internationales et l'autre en communication politique, un domaine dans lequel elle songe déjà à se reconvertir.

« Les Rocheux forment un vrai réseau : sur Facebook, au travers d'une association d'anciens et de nos retrouvailles régulières. Il nous arrive de solliciter les parents des uns et des autres. Leurs recommandations pour des stages ou emplois sont un plus. »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

1 réaction(s)

1.
Mady Tran - 29/01/2013 à 09h:01

Chapeau! belle victoire sur les aprioris et les idées reçues![...] Lire

Toutes les dépèches

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie : un policier tué lors d'affrontements entre la police et un groupe terroriste près de Tunis

Tunisie : un policier tué lors d'affrontements entre la police et un groupe terroriste près de Tunis

Oued Ellil, une localité à 70 km de Tunis, est le théâtre d'échanges de tirs entre les forces de l'ordre et des éléments terroristes. Un policier a été tué.[...]

Tunisie : un ex-ministre de Ben Ali à Carthage ?

Caciques de l'ancien régime ou membres éphémères de l'équipe gouvernementale du président déchu, ils ont décidé de briguer la magistrature suprême le[...]

Tunisie : un scrutin placé sous le signe de la morosité

Quelques jours avant les élections législatives, la Tunisie semble se préparer à troquer la transition contre une situation aléatoire.[...]

Législatives tunisiennes : lobby tout-terrain

Des stades aux mosquées en passant par les soirées privées, en Tunisie tous les moyens sont bons pour gagner des voix aux législatives.[...]

Hammamet : Afek Tounes, la voix des jeunes Tunisiens

Dans l'intérieur du pays, électeurs et formations politiques tunisiennes se croisent, entre désillusions des uns et ambitions électorales des autres. Reportage.[...]

Législatives tunisiennes : l'abstention, le vrai outsider

Quels que soient les résultats des législatives tunisiennes du 26 octobre, vainqueurs et vaincus devront relativiser leurs performances. En cause : l'abstention qui risque à nouveau de battre des[...]

Tunisie - Sfax : "La ville est abandonnée"

Dans l'intérieur de la Tunisie, électeurs et formations politiques se croisent, entre désillusions des uns et ambitions électorales des autres. Reportage.[...]

Tunisie : la montée de Slim Riahi inquiète les ténors

Grâce à ses moyens financiers très importants, Slim Riahi commence à agréger derrière lui un électorat urbain peu politisé. Peut-il faire de l'ombre aux favoris de la[...]

Législatives tunisiennes : "Le poids d'Ennahdha sera contrebalancé", selon Ghazi Gherairi

L'ancien porte-parole de la Haute Instance pour la réalisation des objectifs de la révolution, Ghazi Gherairi, analyse les enjeux des législatives du 26 octobre. Au sein de l'Assemblée, et aussi[...]

Législatives tunisiennes : aux urnes citoyens !

Le scrutin du 26 octobre approche à grands pas, mais les citoyens tunisiens ne se mobilisent guère. Les enjeux sont pourtant cruciaux : les députés défendront leur vision de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers