Extension Factory Builder

Paul Dechamps : "La meilleure publicité est le bouche à oreille"

22/01/2013 à 16:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Le Lycée Molière, crée à Bruxelles par Paul Dechamps, accueille les enfants des plus grandes familles francophones du continent.

Jeune Afrique : Pourquoi avoir créé le Lycée Molière ?

Paul Dechamps : À la fin de mes études, en 1956, j'ai eu d'abord l'idée d'ouvrir « l'école des devoirs », qui existe toujours et qui permet aux parents de faire suivre leurs enfants le soir. Deux années plus tard, j'ai fondé le Lycée Molière.

Quelle place l'Afrique occupe-t-elle à Molière ?

Les Africains représentent une proportion d'à peu près 20 % sur une moyenne de 110 à 120 élèves. Ils cohabitent avec des Ukrainiens, des Russes, etc. En tant qu'ex-colonie belge, le Congo nous a naturellement toujours fourni beaucoup d'élèves.

Avez-vous fondé votre Lycée dans le but de capter ce public ?

Non, pas spécifiquement, il est venu tout seul. La meilleure de nos publicités a été le bouche à oreille. Bruxelles étant la capitale de l'Europe, les représentations diplomatiques africaines y sont nombreuses. Les parents se rencontrent dans des réunions d'ambassade, lors de célébrations de fêtes nationales.

Quel est le profil de vos élèves africains ?

Ils appartiennent au monde politique, diplomatique, ou encore à celui des affaires. Exemple avec la famille Kébé, extrêmement puissante à Dakar. Je m'en souviens parce que j'ai eu sept enfants d'Elhadji Babacar, le pater familias. Ils faisaient sensation lors des bals de fin d'année.

Quels sont les autres noms qui vous reviennent ?

Celui de Kandolo, premier président congolais de la Gécamines, qui m'a confié ses deux filles. Je me rappelle aussi de la fille de Justin-Marie Bomboko, commissaire aux Affaires étrangères sous Mobutu. J'ai également eu la fille du ministre Sakombi. Elle était la seule à venir en BMW au lycée. Le nom Georges Te Litho me revient aussi. Ce neveu de Mobutu était brillant et je crois d'ailleurs qu'il a une très belle situation en Afrique du Sud. Mais étonnamment, le pays dont j'ai eu le plus d'enfants, c'est le Gabon.

Des Bongo ?

Non, mais des gens de l'entourage, c'est certain.

________

Propos recueillis par Abdel Pitroipa

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

SOS Fifa

Fifa : un sigle qui sent de plus en plus le soufre. Principale institution sportive mondiale, avec le Comité international olympique (CIO), la Fédération internationale de football association gè[...]

France : l'agresseur des policiers de Joué-lès-Tours affichait le drapeau de l'EI sur Facebook

Jeune homme au physique athlétique, l'agresseur des policiers de Joué-lès-Tours abattu samedi par les forces de l'ordre s'était récemment converti à l'islam, affichant sur son compte[...]

États-Unis : le couple Obama parle de son expérience du racisme

Dans un entretien publié mercredi sur le site du magazine "People", le président américain, Barack Obama, et son épouse, ont révélé quelques actes de racisme ordinaire[...]

États-Unis : 70 ans après son exécution, un Africain-Américain de 14 ans innocenté

Une juge de Caroline du Sud vient d'annuler la condamnation à mort de George Stinney, un afro-américain de 14 ans exécuté le 16 juin 1944 dans une prison de Columbia pour le meurtre supposé de[...]

Irak : gros revers pour l'État islamique

Plusieurs chefs du groupe État islamique en Irak ont été tués récemment dans des frappes aériennes américaines dans le nord de l'Irak, où des combattants kurdes ont[...]

Diaspora : Consuelo Cruz Arboleda, Africaine-Sud-Américaine

Depuis presque dix ans, cette Colombienne installée à Madrid coordonne le groupe afro-socialiste au sein du Parti socialiste ouvrier espagnol.[...]

États-Unis : torture sans limites pendant la présidence de George W. Bush

Durant la présidence de George W. Bush, sous couvert de guerre contre le terrorisme, la CIA a eu recours à la torture. Avec une cruauté sans bornes, selon un rapport accablant du Sénat[...]

Benjamin Stora : "La France peine à se voir comme une nation construite par ses migrants"

Entretien avec le patron de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, l'historien français Benjamin Stora.[...]

Oubliez le McDo, à Paris, les fast-foods africains passent à l'offensive !

En quelques années, le marché de la restauration rapide en France a vu venir de nouveaux acteurs, les fast-foods africains. Malgré la frilosité des banques à les aider, certains ont réussi[...]

Démocratie et torture

Très mauvaise fin d'année pour le dogme selon lequel "la démocratie est le stade suprême du développement politique". On nous a tant de fois assuré que c'est le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers