Extension Factory Builder

RDC : François Olenga, chef, oui chef !

11/12/2012 à 16:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le lieutenant-général Olenga. Le lieutenant-général Olenga. © Tony Karumba/AFP

Proche du président Kabila, François Olenga est, depuis le 23 novembre, le nouveau chef d'état-major de l'armée de terre congolaise.

Depuis sa nomination, le 23 novembre, comme chef d'état-major de l'armée de terre, le lieutenant-général François Olenga, 64 ans, ne cesse de faire entendre sa voix. Nommé en remplacement du controversé général Amisi, il a déjà menacé de lancer une contre-offensive sur Goma, la capitale du Nord-Kivu, prise aux Forces armées de RDC (FARDC) par les rebelles du M23 le 20 novembre. Son retour sur le devant de la scène est interprété par de nombreux observateurs comme une volonté de redonner confiance à une armée en perte de vitesse. « Olenga a le sens de la communication en temps de guerre. C'est aussi quelqu'un qui a du caractère. Cela peut faire douter l'adversaire et regonfler le moral des troupes », souligne un analyste congolais.

Ce n'est pas la première fois qu'il se voit confier le commandement de la force terrestre : il s'en était déjà occupé de 2001 à 2003, lorsque Joseph Kabila, jusqu'alors chef d'état-major de cette branche de l'armée, est devenu président de la République.

Homme d'affaires

Les détails sur son parcours sont rares. On sait néanmoins qu'avant l'arrivée au pouvoir de Laurent-Désiré Kabila, en 1997, il vivait à l'étranger, notamment en France et en Allemagne. C'est au cours de ses années d'exil qu'il rencontre le futur président de la RD Congo. Quand commence la guerre de 1996, soutenue par le Rwanda et l'Ouganda, Olenga se retrouve dans les rangs de l'Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo-Zaïre (AFDL). Chargé de la logistique, il a assuré l'approvisionnement en armes des tombeurs du régime du maréchal Mobutu. Après l'assassinat de Laurent-Désiré Kabila, en 2001, il est parmi ceux qui participent à toutes les discussions qui ont conduit au choix de Joseph Kabila comme chef de l'État. En 2005, il est nommé inspecteur général de l'armée et, à ce titre, supervise les achats d'armes dans les pays de l'Est. C'est un très proche de l'actuel président.

Originaire du Maniema, François Olenga est aussi un homme d'affaires prospère. Il a construit à Nsele, dans la banlieue de Kinshasa, un centre de loisirs baptisé Safari Club où les Kinois ont pris l'habitude d'aller se détendre. Nul doute que sur le front de Goma ce sera une autre histoire. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : les premiers combattants FDLR désarmés sont arrivés à Kisangani

RDC : les premiers combattants FDLR désarmés sont arrivés à Kisangani

Après plusieurs mois de tergiversations, les premiers combattants FDLR ayant déposé les armes sont arrivés jeudi à Kisangani. Au total,  217 personnes, ex-combattants, leurs femmes et enfant[...]

RDC : que faisaient des tenues de l'armée dans un fourgon de la Monusco à Goma ?

Des tenues de l'armée congolaise ont été retrouvées mercredi dans un fourgon de la Monusco à l'aéroport de Goma, selon plusieurs témoins sur place. Une affaire bien embarrassante[...]

RDC : le discours de Denis Mukwege, prix Sakharov 2014, devant le Parlement européen

On le connaît comme le "juste qui répare les femmes". Mercredi, le docteur Denis Mukwege a reçu le prix Sakharov du Parlement européen, qu'il a dédié au "peuple[...]

RDC - Massacres à Beni : des députés réclament l'ouverture d'une enquête parlementaire

Dans un rapport, douze députés congolais, de retour de cinq jours de mission à Beni, territoire endeuillé par une série de massacres depuis début octobre, fustigent les défaillances[...]

RDC : un nouveau massacre porte à 200 le nombre de civils tués près de Beni

Un nouveau massacre près de Beni, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a fait une centaine de morts, selon des députés de la région. L'identité des responsables[...]

RDC : reddition du chef rebelle Cobra Matata

Le chef rebelle congolais Cobra Matata s'est rendu vendredi soir aux autorités congolaises à Bunia, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, où il a semé la[...]

RDC : bêcheurs en eaux troubles

De jour comme de nuit, cela ne peut passer inaperçu. Qu'est-ce donc ? Des lettres en gros caractères gravées sur un immeuble : "Bandal, c'est Paris." Bandal - ou plutôt Bandalungwa,[...]

Après la chute de Compaoré, Kabila peut-il faire réviser la Constitution de RDC ?

On le sait : la chute de Blaise Compaoré a été énormément suivie et commentée dans les pays africains. En RDC notamment, où l'hypothèse d'une révision[...]

Pierre Kwenders, son excellence l'ambassadeur plénipotentiaire du Bantouland

Avec un premier album métissant hip-hop, jazz et rumba, le chanteur Pierre Kwenders ose un mélange des genres détonnant.[...]

CAN 2015 : Nigeria out, Côte d'Ivoire, RDC et Guinée in

Le Nigeria, tenant du titre, a été éliminé lors de la dernière journée des qualifications à la CAN 2015, le 19 novembre, au profit du Congo de Claude Le Roy. La RDC a[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces