Extension Factory Builder

"Bien mal acquis" au Sénégal : Alioune Ndao dans le rôle de sa vie

26/11/2012 à 18:23
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
À l'âge de 58 ans, ce père de quatre enfants se définit comme un self-made man. À l'âge de 58 ans, ce père de quatre enfants se définit comme un self-made man. © AFP

Réputé rigoureux et expérimenté, Alioune Ndao, le procureur spécial de la Cour de répression de l'enrichissement illicite au Sénégal, est aussi très ambitieux. Portrait.

L'homme qui a convoqué Karim Wade se définit lui-même comme un self-made-man. Mais c'est un autre mot qui vient à l'esprit de ceux qui l'ont côtoyé ces dernières années. « Alioune Ndao ? C'est un parquetier, un vrai », glisse un avocat qui se réclame de son amitié. Un parquetier « redoutable » même, ajoute un fonctionnaire du ministère de la Justice. « Je ne sais faire que ça. Je ne me vois pas ailleurs », confie l'intéressé. Le parcours de cet homme pieux fortement imprégné des préceptes du mouridisme, la confrérie la plus influente au Sénégal, né il y a cinquante-huit ans à Kaolack et père de quatre enfants, est pour le moins atypique.

>> Lire aussi : "Les barons du régime Wade, les dessous d'une affaire d'État"

De la police à la magistrature

Dans sa jeunesse, il arrête ses études pour s'engager dans la police. Douze années durant, il n'est qu'un anonyme gardien de la paix. En parallèle (ce qui dénote, selon un proche, une grande persévérance), il étudie le droit. Après avoir obtenu sa maîtrise, il intègre l'école de la magistrature. En 1989, direction Ziguinchor pour son premier poste : substitut du procureur. Puis Kolda, où il devient procureur de la République, Tambacounda, et enfin Dakar, la consécration, où il accède au poste convoité d'avocat général de la cour d'appel. Là, il se fait remarquer pour ses réquisitoires très durs, qui tranchent, selon un chroniqueur judiciaire, avec « le caractère taquin » dont il fait preuve en privé.

Entre-temps, de 2003 à 2006, il a officié en tant que conseiller technique du ministre de la Justice. Une parenthèse au sein de l'administration Wade qui n'a visiblement pas pesé lorsqu'il a postulé à la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI). « Il y a eu énormément de candidatures, indique-t-on au ministère. C'est normal, ce poste offre visibilité et fortes indemnités. » Ndao a été choisi parce qu'il est « réputé rigoureux », qu'il n'est mêlé à aucun scandale et que « c'est un parquetier d'expérience ». Et docile, certainement, car, comme le note un juge du siège, « on ne reste pas au parquet pendant vingt ans si on ne sait pas avaler des couleuvres ». L'intéressé admet rendre régulièrement compte à sa tutelle hiérarchique, la garde des Sceaux.

Courtois mais "très ambitieux"

Ndao est présenté par ses proches comme un homme courtois, respectueux des traditions et perfectionniste, mais aussi « très ambitieux pour lui et pour son pays ». Et s'il estime, face aux journalistes, qu'il a « plus à perdre qu'à gagner » en dirigeant les enquêtes de la CREI, il cache difficilement le plaisir qu'il a à se trouver sous le feu des projecteurs. Il sait que c'est le rôle de sa vie. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sénégal

Sécurité en Afrique : cinq choses à retenir du Forum de Dakar

Sécurité en Afrique : cinq choses à retenir du Forum de Dakar

Impulsé par la France, le Forum sur la paix et la sécurité en Afrique s'est tenu à Dakar les 15 et 16 décembre. À l'heure du bilan, voici cinq points marquants qui ressortent des éc[...]

Francophonie : règlement de comptes entre de l'Estrac et les autorités sénégalaises

Jean-Claude de l'Estrac, candidat malheureux au secrétariat général de l'OIF, est très remonté contre les dirigeant sénégalais et français. Explications.[...]

Terrorisme : à Dakar, Le Drian plaide pour une "alliance régionale, continentale et mondiale"

À l'ouverture du premier forum international sur la paix et la sécurité en Afrique, qui se tient à Dakar, Jean-Yves Le Drian, ministre français de la Défense, a appelé lundi les[...]

Sénégal : Aïssa Dione, de fil en aiguille

Avec ses tissus et ses meubles contemporains, fabriqués selon des techniques traditionnelles, la créatrice Aïssa Dione a conquis les plus grands couturiers et décorateurs à travers le[...]

Le forum de Dakar, un Davos de la sécurité en Afrique ?

Co-organisé par le ministère français de la Défense et par l’État sénégalais, le forum international sur la paix et la sécurité en Afrique aura lieu les 15 et[...]

Sénégal : Karim Wade enfonce le clou

L'ancien ministre sénégalais Karim Wade, poursuivi pour enrichissement illicite au Sénégal, et l'expert financier Pape Alboury Ndao, qui est à l'origine de certaines des accusations contre le[...]

Marocains et Sénégalais, frères spirituels

Témoins des solides liens cultuels et commerciaux entre le royaume chérifien et le Sénégal, des milliers de Marocains vivent à Dakar. Et ils y sont bien dans leurs babouches.[...]

Sénégal : à Dakar, ils ont rajeuni les jeudis

Dans la commune populaire de Ouakam, la maison des Petites Pierres sert de QG à un collectif d'artistes pluridisciplinaires. Plongée dans le Dakar underground.[...]

Sénégal : la décentralisation à Dakar, top ou flop ?

L'Acte III de la décentralisation a été promulgué pour rénover le code des collectivités locales (dont l'acte II date de 1996), avec pour objectif d'"organiser le[...]

CAN 2015 : les dix buteurs africains qui affolent les compteurs

Des valeurs sûres, des révélations et des come-back inespérés… Alors que la fin de l’année approche, certains joueurs africains squattent le haut du classement des buteurs des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers