Extension Factory Builder

Le Nobel de la guerre

28/10/2012 à 09:58
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Certains ont accueilli avec scepticisme, voire ironie, la décision d'accorder le Nobel de la paix à l'Europe. Par ces temps où l'Union se bat sur le front de la crise et menace de rendre les armes devant le monstre du chômage et de l'endettement, la décision fait sourire, en effet. Car c'est oublier aussi l'épée de Damoclès suspendue sur les traités et les conventions, la menace brandie contre l'euro, des dissonances politiques à fleuret moucheté, l'artillerie lourde du fisc, le KO des entreprises en faillite. Et puis la Grèce n'a pas que des alliés dans l'arène européenne. C'est bien une nouvelle guerre de Troie qui se déroule entre Angela Merkel et le peuple d'Athènes. Et les Roms ? La France mène avec succès les incursions destinées à bouter hors des campements les « envahisseurs » de l'intérieur, sans se préoccuper des dommages moraux. Ajoutez à cela la guérilla intra-muros qui vise particulièrement les immigrés musulmans. Anders Breivik fait figure de croisé, et Charles Millet, qui en dresse l'éloge littéraire, de scribe de service. Entre les mangeurs de cochon et les mangeurs de mouton, il n'y a pas que des intermédiaires de bonne volonté. Il ne se passe pas une semaine sans que les flèches de Jean-François Copé atteignent le coeur des cités et blessent les petits mahométans, que le patron de l'UMP accuse de malmener les chérubins blancs. Enfin, on peut penser que ce n'est pas parce qu'on se réjouit de s'être préservé du feu et de voir plutôt brûler la maison du voisin qu'on mérite la palme de la paix. Il suffit de se retourner sur ces deux dernières décennies pour se persuader que la devise de l'Europe s'apparente en la circonstance au proverbe arabe « épargne ma tête et cogne ailleurs ». Considérez la zizanie semée insidieusement chez d'autres peuples et les stocks d'armes vendus aux pigeons des autres continents. Et cette façon de jouer les guerriers - déguisés en anges de la paix - dont l'Europe n'est sortie indemne ni à Srebrenica ni à Kigali. Idem pour la razzia de l'Otan sur la Libye et pour le soutien à la guerre américaine en Irak et en Afghanistan.

Cela dit, il ne suffit pas de critiquer les Européens. Côté arabo-musulman, permettez l'expression : c'est le bordel ! La Palestine est un foyer de guerre depuis plus d'un demi-siècle, et ce n'est pas que la faute des Israéliens. L'Iran rêve de nous lancer à la figure sa bombe nucléaire. Le Printemps arabe a armé les guerriers de la charia et aiguisé leurs sabres. Arrière les femmes ! La Syrie est à feu et à sang. Doux Jésus ! Et encore, je ne pousse pas jusqu'à Kaboul et Tombouctou. On serait presque tenté de dire que les seuls pays musulmans pacifiés sont ceux où les dictateurs ont conservé leur siège. Regardez l'Arabie qui ronronne et le Qatar qui fanfaronne ! Le reste de la région, bien que débarrassé de Moubarak, Ben Ali et consorts, est loin d'avoir surmonté ses discordes. Vous ne m'en voudrez donc pas de proposer au jury de Stockholm un Nobel de la guerre pour le monde musulman qui s'appellerait, ironie du sort, Dar as-salam - en arabe « la Maison de la paix »...

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

POST-Sriptum Article suivant :
Au fou, au fou, lâchez les chiens !

POST-Sriptum Article précédent :
Le silence des pères

0 réaction(s)

Réagir à cet article

AUTRES

Mali : le Mujao annonce la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

Mali : le Mujao annonce la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

Le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) a annoncé mardi la mort du Français Gilberto Rodrigues Leal, enlevé en novembre 2012 dans l'ouest du Mali. [...]

La justice sud-africaine enquête sur des cadeaux présumés de l'ANC aux électeurs

La médiatrice de la République sud-africaine a ouvert mardi des investigations préliminaires après différentes plaintes dénonçant des cadeaux de l'ANC, le parti au pouvoir, pour s[...]

Zimbabwe : Mugabe assure avoir réduit son salaire mensuel à 4 000 dollars

Le président zimbabwéen Robert Mugabe a réduit son salaire mensuel à 4 000 dollars (environ 2 800 euros) en raison de la crise économique qui touche son pays.[...]

Libye - Ali Zeidan : "Je n'ai pas dit mon dernier mot"

Démis de ses fonctions à l'instigation des islamistes, l'ex-Premier ministre aujourd'hui en exil, Ali Zeidan, entend revenir à Tripoli malgré les risques encourus.[...]

Algérie : une vidéo de violences policières en Kabylie suscite colère et indignation

La vidéo d’une manifestation sauvagement réprimée par des policiers en Kabylie, dimanche dernier, provoque un tollé et oblige la police nationale à ouvrir une enquête. À l'or[...]

Algérie : la traque de jihadistes se poursuit en Kabylie après une attaque contre les militaires

L'armée algérienne continuait mardi de ratisser les montagnes de Kabylie (est d'Alger) après l'attentat qui a coûté la vie à onze soldats samedi soir.[...]

Inde : qui brisera la vague safran ?

Personne, sans doute. Face à un parti du Congrès à bout de souffle, les nationalistes hindous du BJP, qui ont choisi cette couleur pour emblème, ont toutes les chances de remporter les lé[...]

Ould Mansour : "Une candidature unique de l'opposition peut redonner espoir aux Mauritaniens"

Jemil Ould Mansour, le président du Rassemblement national pour la réforme et le développement (RNRD, islamiste), plus connu sous le nom de Tawassoul, explique la position de l'opposition mauritanienne &agra[...]

Nigeria : au moins 77 lycéennes toujours détenues par leurs ravisseurs

Une semaine après l'enlèvement d'une centaine de lycéennes par Boko Haram, l'armée et des milices pro-gouvernementales poursuivent la traque des islamistes. Si certaines des jeunes victimes ont pu s'enf[...]

Le propos raciste qui fait du bien

Peut-on utiliser les clichés pour mieux les dynamiter ? Des étudiants français répètent les saillies caractéristiques du racisme ordinaire pour en souligner l’absurdité[...]

Soudan du Sud : les rebelles commettent des massacres à caractère ethnique, selon l'ONU

Les rebelles sud-soudanais, partisans de l'ancien vice-président Riek Machar ont été accusés lundi par les Nations unies d'avoir massacré de "centaines de civils" sur des bases ethniq[...]

Justice : après Simbikangwa, qui ?

Patrick Baudouin est président d'honneur de la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH).[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces