Extension Factory Builder

Le Nobel de la guerre

28/10/2012 à 09:58
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Certains ont accueilli avec scepticisme, voire ironie, la décision d'accorder le Nobel de la paix à l'Europe. Par ces temps où l'Union se bat sur le front de la crise et menace de rendre les armes devant le monstre du chômage et de l'endettement, la décision fait sourire, en effet. Car c'est oublier aussi l'épée de Damoclès suspendue sur les traités et les conventions, la menace brandie contre l'euro, des dissonances politiques à fleuret moucheté, l'artillerie lourde du fisc, le KO des entreprises en faillite. Et puis la Grèce n'a pas que des alliés dans l'arène européenne. C'est bien une nouvelle guerre de Troie qui se déroule entre Angela Merkel et le peuple d'Athènes. Et les Roms ? La France mène avec succès les incursions destinées à bouter hors des campements les « envahisseurs » de l'intérieur, sans se préoccuper des dommages moraux. Ajoutez à cela la guérilla intra-muros qui vise particulièrement les immigrés musulmans. Anders Breivik fait figure de croisé, et Charles Millet, qui en dresse l'éloge littéraire, de scribe de service. Entre les mangeurs de cochon et les mangeurs de mouton, il n'y a pas que des intermédiaires de bonne volonté. Il ne se passe pas une semaine sans que les flèches de Jean-François Copé atteignent le coeur des cités et blessent les petits mahométans, que le patron de l'UMP accuse de malmener les chérubins blancs. Enfin, on peut penser que ce n'est pas parce qu'on se réjouit de s'être préservé du feu et de voir plutôt brûler la maison du voisin qu'on mérite la palme de la paix. Il suffit de se retourner sur ces deux dernières décennies pour se persuader que la devise de l'Europe s'apparente en la circonstance au proverbe arabe « épargne ma tête et cogne ailleurs ». Considérez la zizanie semée insidieusement chez d'autres peuples et les stocks d'armes vendus aux pigeons des autres continents. Et cette façon de jouer les guerriers - déguisés en anges de la paix - dont l'Europe n'est sortie indemne ni à Srebrenica ni à Kigali. Idem pour la razzia de l'Otan sur la Libye et pour le soutien à la guerre américaine en Irak et en Afghanistan.

Cela dit, il ne suffit pas de critiquer les Européens. Côté arabo-musulman, permettez l'expression : c'est le bordel ! La Palestine est un foyer de guerre depuis plus d'un demi-siècle, et ce n'est pas que la faute des Israéliens. L'Iran rêve de nous lancer à la figure sa bombe nucléaire. Le Printemps arabe a armé les guerriers de la charia et aiguisé leurs sabres. Arrière les femmes ! La Syrie est à feu et à sang. Doux Jésus ! Et encore, je ne pousse pas jusqu'à Kaboul et Tombouctou. On serait presque tenté de dire que les seuls pays musulmans pacifiés sont ceux où les dictateurs ont conservé leur siège. Regardez l'Arabie qui ronronne et le Qatar qui fanfaronne ! Le reste de la région, bien que débarrassé de Moubarak, Ben Ali et consorts, est loin d'avoir surmonté ses discordes. Vous ne m'en voudrez donc pas de proposer au jury de Stockholm un Nobel de la guerre pour le monde musulman qui s'appellerait, ironie du sort, Dar as-salam - en arabe « la Maison de la paix »...

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

POST-Sriptum Article suivant :
Au fou, au fou, lâchez les chiens !

POST-Sriptum Article précédent :
Le silence des pères

0 réaction(s)

Réagir à cet article

AUTRES

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une[...]

Burkina Faso : quand le Balai citoyen interpelle Annick Girardin

Annick Girardin, secrétaire d’État française au Développement et à la Francophonie, a tenu à rencontrer des responsables de la société civile lors de sa visite au Bur[...]

Mali - Fahad Ag Almahmoud (Gatia) : "Notre occupation de Ménaka n'a pas été préparée"

Le Gatia a repris lundi la ville de Ménaka aux rebelles du MNLA qui la contrôlaient depuis près d'un an. Joint par téléphone, Fahad Ag Almahmoud, le secrétaire général de cett[...]

Présidentielle au Togo : Alassane Ouattara et John Dramani Mahama à Lomé "pour des consultations"

Alors que, selon des résultats partiels, Faure Gnassingbé arrive largement en tête de la présidentielle du 25 avril, son rival Jean-Pierre Fabre refuse de reconnaître sa défaite. Les chefs d[...]

Burundi : libération de Pierre-Claver Mbonimpa, le "Mandela burundais"

Les avocats de Pierre-Claver Mbonimpa, arrêté la veille par les services de renseignement burundais, ont annoncé mardi la libération de ce défenseur des droits de l'Homme et figure de la soci&eacu[...]

Yémen : les raids aériens de l'Arabie saoudite se poursuivent

Selon des sources concordantes, un raid aérien de la coalition arabe a visé mardi une base militaire à Sanaa. Au même moment 64 personnes, dont des civils, ont été tués dans de nouve[...]

Tunisie : révolution dans la révolution

Quatre ans après la chute de Ben Ali, le pays a réussi sa transition démocratique. Mais sur le plan économique et social, le peuple s'impatiente. Heureusement, les signaux positifs et, surtout, [...]

Burundi : au 3e jour de manifestations, le pouvoir de Nkurunziza parle d'"insurrection"

Au troisième jour des manifestations anti-3e mandat de Nkurunziza à Bujumbura, la situation demeure tendue ce mercredi dans la capitale burundaise où des heurts ont été signalés entre des [...]

Daesh égorge cinq journalistes en Libye

Les corps de cinq journalistes libyens et égyptien ont été retrouvés égorgés à l'est de Benghazi, a annoncé lundi un responsable militaire du pays.[...]

Veolia prend en main Électricité de Guinée

Le contrat de gestion de la société publique Électricité de Guinée (EDG) doit être signé dans les prochaines semaines par Veolia.[...]

Libye : trois migrants "livrés" à Daesh

Trois clandestins, contraints de partir d'Israël l'an passé pour éviter la prison, font partie du groupe de vingt-huit chrétiens d'Éthiopie assassinés par Daesh - notamment par d&eac[...]

Rapprochement en cours entre la Côte d'Ivoire et l'Égypte

Snobée par certains poids lourds du continent, tels que l'Afrique du Sud et l'Angola, la Côte d'Ivoire a désormais les yeux tournés vers la République arabe d'Égypte, dont elle esp&[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces