Extension Factory Builder
24/10/2012 à 19:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
En 2011, Zeidan (g.) a fait la tournée des capitales occidentales pour défendre la cause rebelle. En 2011, Zeidan (g.) a fait la tournée des capitales occidentales pour défendre la cause rebelle. © Vincent Fournier/J.A.

Ancien militant des droits de l'homme, Ali Zeidan a été élu Premier ministre par le Parlement, le 14 octobre. Sa priorité : former un gouvernement et rétablir la sécurité.

Éliminé de la course au perchoir au profit de Mohamed al-Megaryef en août, Ali Zeidan a fait son grand retour en se faisant élire Premier ministre, le 14 octobre. Il dispose de deux semaines pour former une équipe et s'attaquer aux problèmes de sécurité (démilitarisation des milices, création d'une police et d'une armée nationales) qu'il s'est engagé à traiter en priorité.

Ancien diplomate, il a lâché le régime Kaddafi en 1980 avec Megaryef, alors ambassadeur en Inde. Leurs chemins se séparent quelques années plus tard, quand Zeidan quitte le Front national pour le salut de la Libye, la principale formation d'opposition en exil. En 1989, il fonde la Ligue libyenne des droits de l'homme, dont il sera le porte-parole jusqu'au début de la révolution, en février 2011. Fort de ses réseaux tissés en Europe, il est choisi comme conseiller par Mustapha Abdeljalil, président du Conseil national de transition (CNT).

Zéro compromission

Avec Mahmoud Jibril, l'un des leaders du CNT, il sillonne les capitales pour défendre la cause de la rébellion. C'est à ses côtés que s'assied Bernard-Henri Lévy le 10 mars 2011, jour de la première entrevue de Nicolas Sarkozy avec les anti-Kaddafi. Dans La Guerre sans l'aimer, l'écrivain français dresse de lui un portrait flatteur : « Le geste précis. La voix nette et bien timbrée. Le cheveu, grisonnant et ras, dénote une certaine élégance. Il vit en Allemagne [...]. Opposant parfait. Zéro contact ni compromission avec le régime. »

Élu en juillet dernier représentant du district de Joufra (centre du pays) au Congrès national général, ce fils de commerçants de l'oasis de Waddan dirigeait jusque-là le Parti de la nation pour le développement et la prospérité, qui n'a pas rejoint, comme on a pu le lire, l'Alliance des forces nationales de Jibril. Ce dernier l'a tout de même soutenu. L'on ne peut donc que s'étonner de voir certains commentateurs dépeindre Zeidan en islamiste, alors qu'il a été élu Premier ministre face à Mohamed Herrari, le candidat des Frères musulmans. Lesquels n'ont pas manqué de l'attaquer pour son « amitié avec le dénommé Henri Lévy »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Libye

Libye - Ali Zeidan : 'Je n'ai pas dit mon dernier mot'

Libye - Ali Zeidan : "Je n'ai pas dit mon dernier mot"

Démis de ses fonctions à l'instigation des islamistes, l'ex-Premier ministre aujourd'hui en exil, Ali Zeidan, entend revenir à Tripoli malgré les risques encourus.[...]

Le groupe jihadiste qui a enlevé les diplomates tunisiens en Libye diffuse une vidéo

Mohamed Ben Cheikh, employé de l'ambassade de Tunisie en Libye, avait été enlevé le 21 mars à Tripoli. Un mois plus tard, un groupe jihadiste a publié une vidéo dans laquelle[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Libye : un diplomate tunisien enlevé à Tripoli

Un diplomate tunisien a été enlevé jeudi à Tripoli, selon une source des services de sécurité.[...]

Libye : Ibrahim al-Jadhran, un milicien exigeant

Ibrahim al-Jadhran, qui bloque les terminaux pétroliers de Cyrénaïque depuis août 2013, a conclu un accord le 6 avril avec les autorités. Mais, selon ses proches, cet accord[...]

Tunisie - Rached Ghannouchi : moi, diplomate

Fort de ses nombreux contacts noués dans le monde arabe, le leader islamiste tunisien se rêve en médiateur sur la scène politique libyenne.[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Libye : l'ambassadeur de Jordanie enlevé à Tripoli

L'ambassadeur de Jordanie en Libye, Fawaz Al-Itan, a été enlevé mardi à Tripoli par des hommes armés. Son chauffeur aurait été blessé dans l'attaque.[...]

Le jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar retiré en Libye ?

Selon le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), la présence en Libye de Mokhtar Belmokhtar serait une menace pour la paix. Le jihadiste algérien et ses hommes avaient occupé pendant[...]

Régime Kaddafi : le procès des anciens dignitaires libyens ajourné au 27 avril

La Cour pénale de Tripoli a décidé lundi d'ajourner au 27 avril le procès de 37 proches de Mouammar Kaddafi, dont son fils Seif el-Islam.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces