Extension Factory Builder

RDC - Séraphin Ngwej : "C'est le chef de l'État qui prend toutes les initiatives"

16/10/2012 à 16:09
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Séraphin Ngwej est ambassadeur itinérant de RDC

Le pays est souvent critiqué pour ses choix considérés comme erratiques en matière de politique internationale. Pourtant, selon l'ambassadeur itinérant de RD Congo, sa diplomatie a bien changé.

Jeune Afrique : La RD Congo a-t-elle une démarche diplomatique plus claire ?

Séraphin Ngwej : À chaque époque correspond une forme de diplomatie. Aujourd'hui, nous sommes engagés dans une dynamique de paix et de reconstruction du pays, dont nous devons redorer le blason.

Sur la gestion de la crise dans l'Est, n'y a-t-il pas cafouillage ?

Je ne crois pas. Pour la toute première fois, nous avons réussi à inverser les rapports de force. Si nous n'avions pas été actifs, le rapport des experts des Nations unies avec ses annexes sur le caractère flagrant du soutien du Rwanda au M23 n'aurait jamais été publié. Les États qui comptent ont adopté des positions claires et sont allés au-delà de la simple diplomatie. Ce n'est pas du tout symbolique. C'est la preuve que nous agissons.

On a le sentiment que les résultats sont plutôt maigres...

Au contraire. La RD Congo se déploie à tous les niveaux pour contraindre le Rwanda à arrêter de soutenir le M23 et à retirer ses troupes. Les Nations unies et le Conseil de sécurité doivent tirer les leçons du rapport des experts. Nous oeuvrons sérieusement pour qu'une résolution claire vienne établir les responsabilités sur le terrain.

Si nous n'avions pas été actifs, le rapport des experts des Nations unies avec ses annexes sur le caractère flagrant du soutien du Rwanda au M23 n'aurait jamais été publié.

Pourquoi le ministre des Médias parle-t-il plus que celui des Affaires étrangères ? Qui fait quoi ?

C'est le chef de l'État qui prend toutes les initiatives. Il contacte ses pairs, les informe. Le Premier ministre [Augustin Matata Ponyo, NDLR] assure le suivi de ces initiatives pour mieux les encadrer.

De son côté, le président de l'Assemblée nationale [Aubin Minaku] dispose d'un outil d'accompagnement à travers la diplomatie parlementaire. Mais la cheville ouvrière de notre diplomatie reste le ministre des Affaires étrangères, Raymond Tshibanda. Il connaît bien les chefs d'État et les enjeux de la région grâce à sa longue expérience des questions internationales acquise aux Nations unies.

Avez-vous de nouveaux soutiens ?

La situation a complètement changé. Nous traitons directement avec le département d'État américain. Les Britanniques, nos premiers pourvoyeurs d'aide, sont demandeurs d'une nouvelle vision dans notre coopération. Ils pensent qu'une RD Congo bien organisée au niveau de ses ressources minières peut être une réponse à beaucoup de problèmes locaux et un réel moteur de croissance pour l'Afrique.

___

Propos recueillis à Kinshasa par Tshitenge Lubabu

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Mali - RDC : Nkulu Kalumba, un long chemin vers la liberté

Mali - RDC : Nkulu Kalumba, un long chemin vers la liberté

À l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, "Jeune Afrique" et le HCR au Mali ont organisé un concours de journalisme. C'est l'article d'une jeune étudiante bam[...]

RDC : retour au calme à Kinshasa après l'attaque du camp militaire Tshatshi

Les autorités congolaises ont affirmé mardi avoir déjoué l'attaque d'un groupe d'inconnus armés contre le camp militaire Tshatshi, à Kinshasa. Le calme était de retour en fin[...]

RDC : le camp militaire Tshatshi attaqué, Kinshasa appelle au calme

Des tirs ont été entendus mardi après-midi au camp militaire Colonel Tshatshi dans la ville de Kinshasa. Selon nos informations, il s'agirait d'une attaque à la machette d'un groupe de personnes qui[...]

RDC : Tshisekedi toujours "pas actif"

L'opposant historique Étienne Tshisekedi, leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), était toujours hospitalisé mi-juillet. Les détails sur son état de[...]

RDC : Cour constitutionnelle, mode d'emploi

Le président Kabila a nommé, le 7 juillet dernier, les neuf membres de la Cour constitutionnelle de RDC. Juge pénal du président de la République et du Premier ministre, cette juridiction est[...]

Festival d'Avignon : tous en choeur avec Serge Kakudji

Le contre-ténor congolais a fait l'unanimité au Festival d'Avignon. Il y présentait une oeuvre à la croisée du baroque et des sonorités africaines.[...]

RDC : une coalition de l'opposition veut voir Kabila à la CPI

La coalition des forces politiques et sociales de l’opposition a lancé mercredi une pétition pour que le président congolais, Joseph Kabila, soit traduit devant la CPI pour crimes contre[...]

RDC 

"Esclavage sexuel" et "travail forcé" en RDC, MSF tire la sonnette d'alarme

MSF a dénoncé mercredi les violences que les milices armées des régions minières de l'est de la République démocratique du Congo infligent aux civils. Selon l'ONG, les exploitants[...]

RDC - Me Kapiamba : "Le clientélisme a totalement détruit la justice congolaise"

Après le scandale autour de la mort d'une petite fille d'un an et demi en détention à Kinshasa, le président de l'Association congolaise pour l'accès à la justice (ACAJ), Georges Kapiamba,[...]

RDC : le désarmement des FDLR expliqué à ceux qui ont raté le début

Les rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) ont commencé fin mai à se rendre. Une reddition jusqu'ici timide mais suffisante pour obtenir la suspension des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers