Extension Factory Builder

Sophie Makariou : "Le Louvre s'adresse à tous, sans communautarisme"

09/10/2012 à 16:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La directrice du département des arts de l'Islam La directrice du département des arts de l'Islam © Musée du Louvre/Antoine Mongodin

Sophie Makariou est directrice du département des arts de l'Islam

Jeune Afrique : Comment s'organise la collection ?

SOPHIE MAKARIOU : L'histoire que nous avons voulu révéler est celle de la constitution d'un empire puis de son morcellement politique, celle aussi de l'émergence d'une grande civilisation fondée sur une révélation mais qui devient vite une entité politique colossale. Nous avons distingué quatre temps : celui de la fondation impériale du VIIe au XIe siècle, celui de la dislocation avec l'irruption des nouveaux peuples du XIe au XIIIe siècle, puis l'apogée des sultanats, et enfin l'âge des empires modernes, moghol en Inde, safavide en Iran et ottoman en Méditerranée.

On vous reproche de n'avoir pas assez inscrit l'exposition dans les logiques politiques du moment...

Le Louvre est un grand musée d'histoire de l'art et d'archéologie, et non un institut de sciences politiques ! Nous sommes un musée national certes, mais avec une vocation internationale : les deux tiers de nos visiteurs sont étrangers et nous nous adressons à tous, sans approche communautaire.

Pourquoi l'Afrique subsaharienne musulmane n'est-elle pas présente ?

Tout simplement parce que nous n'avons pas dans les collections du Louvre d'oeuvres qui viennent de pays comme le Mali, la Mauritanie ou l'Éthiopie. Et il faut distinguer deux cartes : celle de la culture matérielle du monde islamique et une carte plus large de l'expansion musulmane avec les comptoirs d'Afrique et d'Asie, où la culture matérielle est généralement de provenance extérieure. La carte de l'islam religion n'est pas la même que celle de l'Islam civilisation présenté ici. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Sur le m�me sujet
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Théâtre : la misère affective du déraciné par Elise Chatauret

Théâtre : la misère affective du déraciné par Elise Chatauret

Dans Nous ne sommes pas seuls au monde, l'auteure et metteuse en scène Élise Chatauret évoque le déracinement affectif d'un exilé africain.[...]

Le corps du Français Hervé Gourdel, décapité en Algérie, sera rapatrié lundi

Le corps du touriste français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité fin septembre par des jihadistes algériens, doit être transféré lundi vers la France, douze jours[...]

France : presque autant d'actes antimusulmans depuis le 7 janvier que pour toute l'année 2014

Avec 128 faits recensés en deux semaines, les actes antimusulmans sont presque aussi nombreux depuis l'attentat contre Charlie Hebdo que pour toute l'année 2014.[...]

La guerre du sacré n'aura pas lieu

Dans les banlieues françaises ou à Casablanca, au Caire, à Islamabad ou à Tataouine, Charlie Hebdo n'a pas bonne presse. À cause, bien sûr, des caricatures du prophète[...]

France : un élu porte plainte après avoir reçu une lettre d'insultes racistes

Jean Paul Makengo, élu à Toulouse dans le Sud de France, a porté plainte après avoir reçu une lettre d'insultes racistes début janvier.[...]

Santé : la lèpre persiste en Afrique

La lèpre persiste en Afrique En régression dans le monde depuis les années 2000, la lèpre, maladie inféodée à l'homme depuis l'Antiquité, stagne depuis dix ans. L'Afrique, [...]

France : le Conseil constitutionnel valide la déchéance de nationalité d'un jihadiste franco-marocain

Le Conseil constitutionnel a validé vendredi la déchéance de la nationalité française d'un jihadiste franco-marocain condamné pour terrorisme. Une décision qui était[...]

Venezuela : Nicolás Maduro, la tête dans le gaz

Alors que le Venezuela s'enfonce dans la crise, son président peine à trouver des soutiens. Et si la chute du pétrole précipitait la sienne ?[...]

Dix jours en France

La France vient de vivre dix journées d'une intensité dramatique sans précédent. Ses habitants ont eu l'impression d'avoir été les acteurs-spectateurs d'un film policier dont les[...]

Terrorisme en France : le jour d'après...

À gauche comme à droite, les responsables politiques ont réagi avec la gravité et la dignité requises aux attentats islamistes du 7 janvier. Du coup, leur image dans l'opinion[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers