Extension Factory Builder

Marguerite Barankitse : Maggy, dame de coeur

25/09/2012 à 16:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La maman aux mille enfants vient d'ouvirir un établissement de microfinance. La maman aux mille enfants vient d'ouvirir un établissement de microfinance. © AFP

La fondatrice de Maison Shalom, ONG qui accueille les orphelins, multiplie les initiatives pour développer sa province. Et le pays.

Celle que tous les Burundais appellent Maggy n'a pas fini de contribuer au développement de sa ville natale de Ruyigi (Est). À 56 ans, elle a ouvert mi-juin Iteka Microfinance (iteka signifiant « dignité » en kirundi). Une initiative très appréciée par la population de Ruyigi, qui ne disposait que d'un seul établissement de ce genre, la Coopérative d'épargne et de crédit (Coopec, microfinance publique). D'ici à la fin de l'année, Marguerite Barankitse lancera aussi les nouvelles activités de l'Union des coopératives de production (UCP) Girubuntu, qui forme déjà les producteurs des provinces de Ruyigi, Cankuzo et Rutana à la création et à la gestion de coopératives. L'UCP Girubuntu fournira à ces dernières des intrants agricoles et des produits pour l'élevage.

Le dynamisme de Maggy s'est forgé dans la douleur. À 22 ans, elle est professeure de français à l'école secondaire de Ruyigi. À la fin des années 1980, après des études d'administration en Suisse, elle devient secrétaire à l'évêché de la ville. Jusqu'à ce qu'éclate la guerre civile, dont elle échappe de justesse aux massacres, en 1993, avant de prendre en charge une vingtaine d'orphelins.

La violence redoublant, de plus en plus d'enfants se présentent à sa porte et elle décide de créer une ONG, Maison Shalom, qu'elle installe début 1994 dans des bâtiments prêtés par l'évêché. La même année, elle ouvre des centres à Gisuru et à Butezi (qui resteront actifs jusqu'en 2001 et 2003 respectivement). Depuis, l'enseignante et son équipe en ont ouvert d'autres à travers le pays pour accueillir, soigner, éduquer et insérer dans la société les enfants et adolescents victimes de la guerre, du sida, de la misère.

Anges et business

Maison Shalom a changé Ruyigi. Outre les maisons construites pour accueillir les fratries et le personnel, la garderie communautaire a été transformée en école internationale (maternelle et primaire). En plein centre-ville, la Cité des anges, dotée d'une salle de réception polyvalente, d'une bibliothèque, d'une salle d'informatique, d'un atelier de couture, d'un salon de coiffure et de beauté, d'une piscine et d'un cinéma, sert à la formation et aux loisirs des jeunes. Elle est aussi ouverte à la clientèle.

L'association a développé d'autres sources de revenus, en particulier dans l'hôtellerie-restauration (une maison d'hôte et quatre villas en location). Sa ferme emploie quant à elle 20 permanents et 300 saisonniers, et ses produits sont soit vendus sur le marché local, soit servis aux pensionnaires de Maison Shalom, aux employés et aux clients. Enfin, en 2008, l'ONG a ouvert le centre hospitalier Rema, doté d'équipements de pointe, dont un service d'imagerie, un laboratoire d'analyses, une maternité (avec son service de néonatologie) et une école paramédicale.

La « maman aux 10 000 enfants », elle, a reçu de nombreuses récompenses internationales, dont le prix pour la prévention des conflits, attribué par la Fondation Chirac et doté de 100 000 euros. Il lui a été remis en novembre 2011 par l'ancien secrétaire général des Nations unies Kofi Annan. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

AUTRES

Mondial de l'alimentation : quelle malbouffe pour l'Afrique ?

Mondial de l'alimentation : quelle malbouffe pour l'Afrique ?

Le Mondial de l'alimentation consacre-t-il l’occidentalisation des habitudes alimentaires des Africains ? Il y a loin de la coupe de l’agrobusiness aux lèvres de la majorité des habitants du continent [...]

Libye : la deuxième vie de Khalifa Haftar au Tchad et la défaite finale de Ouadi Doum

Khalifa Haftar a récemment refait surface en prenant en Libye la tête d'une offensive toujours en cours contre les milices islamistes de Misrata et Benghazi. Dans ce quatrième et avant-dernier billet de b[...]

"Les Nègres" : farce noire de Jean Genet à l'Odéon

Le metteur en scène américain Robert Wilson créé la pièce de Jean Genet "Les Nègres" au théâtre parisien l'Odéon. Une oeuvre qui parle de racisme, de repr[...]

La RD Congo vend son énergie et son potentiel agricole à Londres

 Le premier Global Africa Investment Summit à Londres a été nettement dominé par la présence des pays anglophones. Rare exception, la RD Congo a présenté plusieurs projets &agr[...]

Afrique du Sud : Oscar Pistorius condamné à cinq ans de prison ferme

La justice sud-africaine a condamné le champion d'athlétisme de 27 ans, Oscar Pistorius, à cinq ans de prison ferme pour le meutre de sa petite amie en 2013. Il a également écopé de trois [...]

Christophe de Margerie, PDG de Total, meurt dans un accident d'avion en Russie

Christophe de Margerie, 63 ans, patron du groupe pétrolier français Total, est décédé dans la nuit de lundi à mardi en Russie dans le crash d'un avion privé à l'aér[...]

Centrafrique : au moins sept personnes tuées par des milices rivales

Des miliciens anti-balaka et ex-Séléka ont tué au moins sept personnes ces derniers jours dans le centre de la Centrafrique. Selon la gendarmerie, les victimes étaient accusées de collaborer av[...]

RDC : opération "villes mortes" dans les grandes agglomérations du Nord-Kivu

Une opération "villes mortes" a été organisée mardi dans la plupart des grandes agglomérations du Nord-Kivu (est de la RDC) pour protester contre l'insécurité aprè[...]

Afrique du Sud : Oscar Pistorius va être fixé sur son sort

Reconnu coupable d'homicide involontaire "par négligence", Oscar Pistorius va être fixé sur sa sentence mardi. Le procureur a requis dix ans de prison ferme contre le champion sud-africain d'athl&e[...]

Tunisie : un scrutin placé sous le signe de la morosité

Quelques jours avant les élections législatives, la Tunisie semble se préparer à troquer la transition contre une situation aléatoire.[...]

En Guinée, le doute plane à nouveau sur le mont Simandou

Quatre mois après la signature d'un accord entre la compagnie Rio Tinto et l'État pour relancer le développement du mégagisement, la chute des cours du fer vient compromettre leurs plans.[...]

Ebola : l'UE va débloquer 500 millions d'euros pour "endiguer" l'épidémie en Afrique

L'Union européenne a annoncé lundi son engagement à débloquer 500 millions d'euros d'aide pour "endiguer" Ebola dans les pays africains touchés.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers