Extension Factory Builder

France : jamais contents !

17/09/2012 à 13:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Pauvre François Hollande... Élu il y a à peine quatre mois, conforté par une victoire probante aux législatives, voici le président « normal » de la France déjà soumis au feu des critiques, version lance-flammes. Ce n'est pas nouveau : les Français sont versatiles. Après la fin de règne d'un François Mitterrand diminué par la maladie, il fallait l'énergie d'un Jacques Chirac. Après l'immobilisme qui a marqué le second mandat de l'ex-maire de Paris, il fallait un réformateur dynamique, moins hiératique et plus proche du peuple. Après le bouillonnant Sarkozy, retour au calme et à la sérénité, évidemment ! Les Français reprochent aux hommes politiques de leur mentir ? Ils ont toujours rejeté ceux d'entre eux, bien rares, qui leur ont tenu un langage de vérité, comme Raymond Barre, par exemple. Pas facile, dans ces conditions, de placer le curseur au bon endroit.

On reproche aujourd'hui à Hollande ce qui faisait de lui, hier, le candidat idéal contre le Zébulon Sarkozy : calme, patience, sobriété, pondération et discrétion. Certes, les temps sont durs et la crise menace chaque jour un peu plus une nation cernée d'États déliquescents ou au bord de l'asphyxie. Pas suffisamment capitaine pour un navire en pleine tempête. Trop mou avec ses femmes, l'ancienne et l'actuelle, qui s'écharpent en coulisses. C'est bien connu : un homme qui ne sait point tenir son gynécée ne peut diriger un État...

La frontière entre prudence et attentisme, ou entre discrétion et immobilisme est ténue. En France, elle semble dépendre de l'humeur des citoyens et, surtout, des journalistes, qui n'aiment rien tant que faire la leçon, quitte à flirter régulièrement avec la mauvaise foi. Hollande, sorte d'anti-Sarkozy choisi par une opinion lassée des foucades d'un président omniprésent et clivant, est donc devenu LA cible. En une des grands hebdos, une litanie d'injonctions (« Secoue-toi ! », « On se réveille ! ») ou d'interrogations perfides (« Et si Sarkozy avait raison ? », « Sont-ils si nuls ? »).

Il est demandé à François Hollande de réussir une mission impossible, devenir en quelques semaines le Gerhard Schröder français, celui qui ferait renaître un pays pourtant plombé par une dette abyssale et une croissance en berne, rongé par des déficits récurrents, otage d'une multitude d'avantages et de droits acquis que personne ne songe, malgré l'impérieuse nécessité, sinon à abandonner, du moins à reconsidérer. Coincé entre de nombreux écueils politiques, parmi lesquels la satisfaction des appétits au sein de son propre parti comme parmi ses alliés de gauche n'est pas le moindre, et les attentes inouïes des victimes de la crise, Hollande, à en croire nos oracles médiatiques, n'a pas le choix : il doit tout à la fois nettoyer les écuries d'Augias et lancer ses travaux d'Hercule, respecter ses promesses électorales mais aussi en proposer de nouvelles, rester lui-même, tout en singeant de temps à autre son prédécesseur honni, mais si rassurant face à la crise.

En moins de quatre mois, la naïve hollandemania s'est muée en hypocrite « Hollande bashing ». Et bientôt, on regrettera Sarkozy ?

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Editorial suivant :
Bloc-note de rentrée

Editorial précédent :
Mauvaise foi

Réagir à cet article

AUTRES

Santé : un test rapide et peu coûteux pour détecter le paludisme

Santé : un test rapide et peu coûteux pour détecter le paludisme

Un nouveau test rapide et peu coûteux pour détecter le paludisme a été mis au point par des chercheurs de Singapour et des États-Unis. La maladie tropicale coûte la vie à 600 000[...]

Cisjordanie : Israël s'empare de 400 hectares de terres

Les autorités israéliennes ont annoncé, dimanche, le lancement d’une procédure d’appropriation de 400 hectares de terres situées en Cisjordanie, dans le secteur de Bethléem. [...]

Ebola : ZMapp, remède miracle ?

Tout juste arrivé au Liberia, le cocktail d'anticorps non homologué ZMapp donne des premiers résultats encourageants.[...]

Côte d'Ivoire : présidentielle 2015, les lièvres et la tortue

Alors que la présidentielle de 2015 se dessine, les grands leaders politiques s'apprêtent à se lancer dans la course. Alassane Ouattara, déjà candidat, préfère, lui, rester e[...]

Le complexe gazier d'In Amenas redémarre, 18 mois après l'attaque terroriste

Un an et demi après une attaque terroriste qui a entraîné la mort de 40 salariés et la destruction d'une partie de ses infrastructures, le complexe gazier d'In Amenas, en Algérie, redémarre[...]

Coup d'État au Lesotho : le Premier ministre en exil demande à la SADC d'envoyer des troupes

Le ministre de la Fonction publique du Lesotho, Motloheloa Phooko, a affirmé lundi être le Premier ministre en exercice. L'actuel chef du gouvernement Thomas Thabane, réfugié en Afrique du sud à l[...]

Ebola - François Lounceny Fall : "Nous en appelons à plus de solidarité de la part des pays-frères africains"

Alors que l'Afrique de l'Ouest est frappée par une épidémie d'Ebola sans précédent, le ministre guinéen des Affaires étrangères, François Lounceny Fall, a fait le d&ea[...]

Niger : pourquoi Hama Amadou a pris la fuite pour la France

Le président de l’Assemblée nationale et principal opposant du Niger, Hama Amadou, a fui son pays le 27 août après avoir été soupçonné de complicité de "supp[...]

Référendum

En brumeuse Écosse le 18 septembre, mais surtout, en ce qui nous concerne, au Burkina, dans les deux Congo, au Rwanda et au Burundi, cinq pays où pourraient être organisées dès 2015 u[...]

Maroc : les maraîchers disent "merci Poutine"

Depuis que Moscou a décrété un embargo sur les importations en provenance de l'Union européenne, les agriculteurs marocains s'organisent pour profiter de ce marché estimé à [...]

Guinée équatoriale : Obiang Nguema appelle l'opposition au "dialogue national"

Le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema a appelé toutes les composantes politiques du pays, y compris l'opposition en exil, à participer à un "dialogue national" en nov[...]

Côte d'Ivoire : le FPI se déchire au sujet de la commission électorale

Le parti de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo se déchire sur sa participation à la nouvelle commission électorale, chargée d'organiser la cruciale présidentielle de 2015. Pour les uns[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex