Extension Factory Builder

France : jamais contents !

17/09/2012 à 13:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Pauvre François Hollande... Élu il y a à peine quatre mois, conforté par une victoire probante aux législatives, voici le président « normal » de la France déjà soumis au feu des critiques, version lance-flammes. Ce n'est pas nouveau : les Français sont versatiles. Après la fin de règne d'un François Mitterrand diminué par la maladie, il fallait l'énergie d'un Jacques Chirac. Après l'immobilisme qui a marqué le second mandat de l'ex-maire de Paris, il fallait un réformateur dynamique, moins hiératique et plus proche du peuple. Après le bouillonnant Sarkozy, retour au calme et à la sérénité, évidemment ! Les Français reprochent aux hommes politiques de leur mentir ? Ils ont toujours rejeté ceux d'entre eux, bien rares, qui leur ont tenu un langage de vérité, comme Raymond Barre, par exemple. Pas facile, dans ces conditions, de placer le curseur au bon endroit.

On reproche aujourd'hui à Hollande ce qui faisait de lui, hier, le candidat idéal contre le Zébulon Sarkozy : calme, patience, sobriété, pondération et discrétion. Certes, les temps sont durs et la crise menace chaque jour un peu plus une nation cernée d'États déliquescents ou au bord de l'asphyxie. Pas suffisamment capitaine pour un navire en pleine tempête. Trop mou avec ses femmes, l'ancienne et l'actuelle, qui s'écharpent en coulisses. C'est bien connu : un homme qui ne sait point tenir son gynécée ne peut diriger un État...

La frontière entre prudence et attentisme, ou entre discrétion et immobilisme est ténue. En France, elle semble dépendre de l'humeur des citoyens et, surtout, des journalistes, qui n'aiment rien tant que faire la leçon, quitte à flirter régulièrement avec la mauvaise foi. Hollande, sorte d'anti-Sarkozy choisi par une opinion lassée des foucades d'un président omniprésent et clivant, est donc devenu LA cible. En une des grands hebdos, une litanie d'injonctions (« Secoue-toi ! », « On se réveille ! ») ou d'interrogations perfides (« Et si Sarkozy avait raison ? », « Sont-ils si nuls ? »).

Il est demandé à François Hollande de réussir une mission impossible, devenir en quelques semaines le Gerhard Schröder français, celui qui ferait renaître un pays pourtant plombé par une dette abyssale et une croissance en berne, rongé par des déficits récurrents, otage d'une multitude d'avantages et de droits acquis que personne ne songe, malgré l'impérieuse nécessité, sinon à abandonner, du moins à reconsidérer. Coincé entre de nombreux écueils politiques, parmi lesquels la satisfaction des appétits au sein de son propre parti comme parmi ses alliés de gauche n'est pas le moindre, et les attentes inouïes des victimes de la crise, Hollande, à en croire nos oracles médiatiques, n'a pas le choix : il doit tout à la fois nettoyer les écuries d'Augias et lancer ses travaux d'Hercule, respecter ses promesses électorales mais aussi en proposer de nouvelles, rester lui-même, tout en singeant de temps à autre son prédécesseur honni, mais si rassurant face à la crise.

En moins de quatre mois, la naïve hollandemania s'est muée en hypocrite « Hollande bashing ». Et bientôt, on regrettera Sarkozy ?

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Editorial suivant :
Bloc-note de rentrée

Editorial précédent :
Mauvaise foi

Réagir à cet article

AUTRES

Renault voit l'Afrique depuis le golfe

Renault voit l'Afrique depuis le golfe

Chez Renault, l'Afrique sera dorénavant dirigée depuis Dubaï, et non plus depuis la France. La nouvelle région Afrique - Moyen-Orient - Inde (AMI) est pilotée par Bernard Cambier.[...]

Air Algérie : "pas de piste privilégiée" pour expliquer le crash

L'enquête sur la chute de l'avion d'Air Algérie, le 24 juillet au Mali, n'a pas permis pour l'instant de parvenir à "une piste privilégiée" expliquant l'accident, a déclar&eacut[...]

Ebola : débuts difficiles pour la campagne d'information dans le Sierra Leone confiné

La population du Sierra Leone vivait samedi son deuxième jour de confinement général, après une première journée "difficile" pour les équipes chargées d'informer [...]

Tunisie : le président Marzouki candidat à sa réélection

Le chef de l'Etat tunisien Moncef Marzouki a déposé samedi sa candidature à l'élection présidentielle du 23 novembre, un scrutin crucial pour la Tunisie près de quatre ans après l[...]

Angelina Jolie va diriger un film sur la lutte contre le trafic d'ivoire

Angelina Jolie va diriger une "épopée" sur le paléo-archéologue kényan Richard Leakey et sa lutte contre le trafic d'ivoire, a indiqué vendredi la maison de production Skydance[...]

Abdelmalek Alaoui, l'homme qui murmure à l'oreille des puissants

Sans renier l'héritage de son père, indéboulonnable ministre de Hassan II, Abdelmalek Alaoui ne doit sa réussite qu'à son talent. Fondateur de Global Intelligence Partners, il consei[...]

Afrique du Sud : une mosquée ouverte aux homosexuels ouvre ses portes au Cap

Une mosquée ouverte aux homosexuels, traitant les femmes et les chrétiens sur un pied d'égalité, a ouvert ses portes vendredi au Cap, sans aucun incident majeur, malgré des menaces de manifesta[...]

Ebola : le Sierra Leone confine sa population, Paris et Berlin promettent un pont aérien

La France et l'Allemagne ont annoncé vendredi la mise en place d'un pont aérien depuis Dakar afin d'acheminer l'aide vers les pays frappés par l'épidémie d'Ebola, qui a conduit la Sierra Leone [...]

Mali : le Tchad accuse l'ONU de se servir de ses soldats comme "bouclier"

Le Tchad a dénoncé vendredi le traitement "discriminatoire" réservé à ses troupes au Mali, accusant la Mission de l'ONU (Minusma) de les utiliser comme "bouclier", apr&egrav[...]

Maurice : Cassam Uteem, Gandhi en son pays

S'il est tenu à l'écart de la scène politique intérieure, l'ancien président Cassam Uteem est en revanche très actif et écouté à l'étranger.[...]

Carte interactive : l'Afrique francophone dans les missions de maintien de la paix

Depuis quelques années, les pays africains francophones participent de plus en plus à des opérations et missions de paix dans le monde. "Jeune Afrique" vous propose de vérifier si votre &Eacut[...]

Zambie : Michael Sata apparaît enfin en public

Resté invisible depuis près  trois mois, le président zambien, Michael Sata, a fait une apparition vendredi pour ouvrir une session du Parlement. Il a alors déclaré : "Je ne suis pas [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex