Extension Factory Builder

Kambayi Bwatshia : sous Mobutu, "nous étions dignes"

18/09/2012 à 18:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Kambayi Bwatshia : 'Mobutu a façonné l'identité du pays'. Kambayi Bwatshia : "Mobutu a façonné l'identité du pays". © Muriel Devey

Historien congolais, Kambayi Bwatshia a été ministre honoraire de l'Enseignement supérieur et universitaire et de la Recherche scientifique sous Mobutu.

Jeune Afrique : Selon vous, quels ont été les apports de Mobutu ?

Kambayi Bwatshia : Il était certes un dictateur, il a volé, mais il a tenté de réglementer la vie des Congolais. À l'époque, nous savions par exemple comment payer nos impôts. Mobutu a également façonné l'identité du pays. Il a rendu la citoyenneté aux Congolais et promu la laïcité. Fondamentalement, la façon d'être zaïrois était typique. Avec Mobutu, nous avions acquis une « personnalité » et on pouvait défendre cette identité. Il y a eu certes des bévues dues à la dictature, mais le Zaïrois commençait à prendre conscience qu'il était digne. En outre, Mobutu a été l'artisan de l'unité nationale. Le Congolais se sentait uni à son sol. Ce qui se passait à Goma ou à Lubumbashi était l'affaire de tous les Zaïrois. Enfin, il a tenté de créer une classe moyenne.

Et en Afrique ?

Il était un leader en Afrique. Il a imité ses aînés, comme Houphouët-Boigny ou Julius Nyerere. Il a imposé une manière d'être et une façon de se faire respecter. Mais après sa chute, la rupture a été brutale et il n'y a pas eu de continuité comme au Sénégal, par exemple, entre Abdou Diouf et Abdoulaye Wade. Or, quand une rivière n'a plus de source, elle devient un lac boueux...

En quoi le fonctionnement du MPR [Mouvement populaire de la révolution, NDLR] marque-t-il encore les pratiques des partis politiques ?

Le MPR était un parti unique. Pourquoi ? À l'indépendance, le Congo, création coloniale, était traversé par divers clivages. Arrivé au pouvoir, Mobutu, comme ses pairs africains, a donc mis en place ce système du parti unique pour rassembler et unifier. Mais la dictature est un système égotique incapable d'évoluer. Et quand la rupture du multipartisme s'est faite, la plupart des partis ont été fondés sur ce modèle patrimonial et l'instinct grégaire. On a créé des partis comme on crée des assemblées de prière. Comme souvent en Afrique, cette rupture s'est faite dans la débrouillardise et la violence.

_______

Propos recueillis par Muriel Devey

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

France : Patrick Balkany rattrapé par ses pratiques douteuses en Afrique

France : Patrick Balkany rattrapé par ses pratiques douteuses en Afrique

Patrick Balkany, député et maire de Levallois-Perret, en banlieue parisienne, a été mis en examen, mardi, pour "blanchiment de fraude fiscale", "corruption" et "blanchiment de[...]

RDC : le docteur Mukwege, lauréat du prix Sakharov du Parlement européen

Le docteur congolais Denis Mukwege s'est vu décerner mardi le Prix Sakharov 2014 pour son travail auprès des femmes victimes de violences sexuelles dans les conflits armés de l'est de la RDC.[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

La RD Congo vend son énergie et son potentiel agricole à Londres

 Le premier Global Africa Investment Summit à Londres a été nettement dominé par la présence des pays anglophones. Rare exception, la RD Congo a présenté plusieurs projets[...]

RDC : opération "villes mortes" dans les grandes agglomérations du Nord-Kivu

Une opération "villes mortes" a été organisée mardi dans la plupart des grandes agglomérations du Nord-Kivu (est de la RDC) pour protester contre l'insécurité[...]

"Mbata ya bakolo" : au Congo, la vie sans les "Zaïrois" de RDC

Comment vivre sans les "Zaïrois" ? Lancée début avril, l’opération "Mbata ya bakolo" ("La gifle des aînés" en lingala) a laissé des traces dans[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

RDC : après les massacres à Béni, la ville n'a plus confiance dans l'armée

Les rebelles ougandais de l'ADF-Nalu (Forces démocratiques alliées – Armée de libération de l’Ouganda) sèment la terreur à Beni, dans l'est de la RDC.[...]

Ebola : l'épidémie en RDC est dûe à une nouvelle souche

Le virus Ebola qui sévit actuellement en RDC est issu d'une nouvelle souche. C'est la conclusion d'une étude publiée dans la revue américaine The New England Journal of Medicine.[...]

RDC : nouveau massacre de civils par les rebelles ougandais

Vingt-deux personnes, majoritairement des femmes et des enfants, ont été massacrées vendredi soir lors d'une nouvelle tuerie commise par des rebelles ougandais dans l'est de la République[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers