Extension Factory Builder

Kambayi Bwatshia : sous Mobutu, "nous étions dignes"

18/09/2012 à 18:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Kambayi Bwatshia : 'Mobutu a façonné l'identité du pays'. Kambayi Bwatshia : "Mobutu a façonné l'identité du pays". © Muriel Devey

Historien congolais, Kambayi Bwatshia a été ministre honoraire de l'Enseignement supérieur et universitaire et de la Recherche scientifique sous Mobutu.

Jeune Afrique : Selon vous, quels ont été les apports de Mobutu ?

Kambayi Bwatshia : Il était certes un dictateur, il a volé, mais il a tenté de réglementer la vie des Congolais. À l'époque, nous savions par exemple comment payer nos impôts. Mobutu a également façonné l'identité du pays. Il a rendu la citoyenneté aux Congolais et promu la laïcité. Fondamentalement, la façon d'être zaïrois était typique. Avec Mobutu, nous avions acquis une « personnalité » et on pouvait défendre cette identité. Il y a eu certes des bévues dues à la dictature, mais le Zaïrois commençait à prendre conscience qu'il était digne. En outre, Mobutu a été l'artisan de l'unité nationale. Le Congolais se sentait uni à son sol. Ce qui se passait à Goma ou à Lubumbashi était l'affaire de tous les Zaïrois. Enfin, il a tenté de créer une classe moyenne.

Et en Afrique ?

Il était un leader en Afrique. Il a imité ses aînés, comme Houphouët-Boigny ou Julius Nyerere. Il a imposé une manière d'être et une façon de se faire respecter. Mais après sa chute, la rupture a été brutale et il n'y a pas eu de continuité comme au Sénégal, par exemple, entre Abdou Diouf et Abdoulaye Wade. Or, quand une rivière n'a plus de source, elle devient un lac boueux...

En quoi le fonctionnement du MPR [Mouvement populaire de la révolution, NDLR] marque-t-il encore les pratiques des partis politiques ?

Le MPR était un parti unique. Pourquoi ? À l'indépendance, le Congo, création coloniale, était traversé par divers clivages. Arrivé au pouvoir, Mobutu, comme ses pairs africains, a donc mis en place ce système du parti unique pour rassembler et unifier. Mais la dictature est un système égotique incapable d'évoluer. Et quand la rupture du multipartisme s'est faite, la plupart des partis ont été fondés sur ce modèle patrimonial et l'instinct grégaire. On a créé des partis comme on crée des assemblées de prière. Comme souvent en Afrique, cette rupture s'est faite dans la débrouillardise et la violence.

_______

Propos recueillis par Muriel Devey

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Goodluck, IBK, Kabila... Les grands absents du sommet de l'UA

Goodluck, IBK, Kabila... Les grands absents du sommet de l'UA

Ils sont restés chez eux, trop occupés par leurs affaires internes. Plusieurs poids lourds du continent ne seront pas sur la photo de famille du 24e sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union africa[...]

Internet, mobiles, SMS : quand nos États misent sur la censure

En réponse aux dernières manifestations en RDC, le gouvernement congolais a censuré Internet et SMS. Un classique : avant lui, de nombreux gouvernements du continent avait utilisé le même[...]

L'armée congolaise lance la traque des FDLR dans l'est de la RDC

L'état-major de l'armée congolaise a annoncé jeudi le début des opérations militaires contre les combattants des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR). Une traque[...]

RDC : et maintenant, le recensement ?

Compter les habitants du pays avant de les appeler aux urnes ? Le projet, titanesque, menaçait le respect du calendrier électoral. Les autorités ont fait machine arrière, mais un recensement demeure[...]

RDC : Katumbi le frondeur

Rien ne va plus entre le président et le gouverneur du Katanga. Après avoir mis en garde Joseph Kabila contre la tentation d'un troisième mandat, Moïse Katumbi se prépare à des[...]

CAN 2015 : "Les gens ont fêté la qualification à Kinshasa mais l'ambiance est encore tendue"

La qualification de la RDC en quarts de finale de la CAN 2015 a apporté un peu de joie aux Congolais après les heurts violents des derniers jours à Kinshasa. Témoignages. [...]

RDC : l'opposition exige la publication d'un calendrier global des prochaines élections

La loi électorale n'est pas encore promulguée, et n'est donc pas encore en vigueur, mais l'opposition a d'ores et déjà exigé mardi la publication d'un calendrier global des scrutins à[...]

RDC - Manifestants tués à Kinshasa : le général Kanyama, responsable ou irréprochable ?

À Kinshasa, des heurts meurtriers avaient éclaté entre policiers et manifestants lors de récentes protestations contre le projet de loi électorale. Le général Célestin[...]

Ignorantus, ignoranta...

Au début de ce mois, j'ai rencontré tout à fait par hasard un ancien collègue de l'ex-télévision nationale Télé Zaïre. Belle occasion pour nous de ressasser le[...]

CAN 2015 : derby explosif RDC-Congo en quarts de finale

La RDC, qui s'est qualifié en décrochant un nul face à la Tunisie lundi (1-1), retrouvera son frère rival, le Congo, en quarts de finale de la CAN 2015. Un derby qui s'annonce électrique. Mais[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers