Extension Factory Builder
19/09/2012 à 13:01
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
À 27 ans, Nzanga Mobutu faisait office de conseiller en communication de son père. À 27 ans, Nzanga Mobutu faisait office de conseiller en communication de son père. © AFP

Nzanga Mobutu, le fils de l'ex-président congolais (RDC) Mobutu Sese Seko, s'est lancé en politique. Guère convaincant pour l'instant.

Lorsque la nouvelle fut connue, peu de temps avant le second tour de l'élection présidentielle de 2006 en RDC, elle fut reçue comme une mauvaise plaisanterie par les uns et comme un véritable cataclysme par les autres. François-Joseph Nzanga Mobutu, fils du maréchal Mobutu Sese Seko, signant un accord politique avec Joseph Kabila, fils du tombeur de son père ! Le candidat de l'Union des démocrates mobutistes (Udemo), dont c'étaient les premiers pas en politique, était arrivé en quatrième position au premier tour. Ne voulant soutenir son beau-frère et néanmoins ennemi intime Jean-Pierre Bemba, il ne lui restait plus que l'union avec le président sortant. Un ancien bras droit du maréchal Mobutu approuve : « Il n'y a pas d'ennemi éternel et la politique sert à accéder au pouvoir. »

Le grand public l'avait découvert en 1997, aux côtés de son père malade. Il avait 27 ans et faisait office de conseiller en communication du maréchal. Quand ce dernier est renversé, en mai 1997, il l'accompagne dans son exil au Maroc. Il revient au pays une première fois, en 2001, pour rencontrer Joseph Kabila et parler des conditions de rapatriement du corps de son père - un dossier toujours en souffrance. Puis en 2004, pour récupérer quelques biens familiaux détenus par certains dignitaires du nouveau régime... et sonder le terrain pour une carrière politique. On connaît la suite. Après la présidentielle de 2006, le ministre d'État à l'Agriculture dans le premier gouvernement devient un an plus tard vice-Premier ministre avant de prendre le portefeuille de l'Emploi, du Travail et de la Prévoyance sociale. En mars 2011, coup de théâtre : Kabila le révoque pour... absentéisme !

Il s'est conduit en enfant gâté, cherchant à vivre comme son père.

SMS

En Conseil des ministres, il passait son temps à envoyer des SMS. D'après une source, Kabila lui avait confié le dossier de la revisitation des contrats miniers, « mais il l'a gardé pendant six mois sans rien proposer ». Plusieurs témoins affirment pourtant que « Kabila l'aimait beaucoup. Il voulait en faire un vrai ami et lui rendait souvent visite car il aimait échanger avec lui en anglais. Il avait compris l'intérêt d'être avec un Mobutu ». Mais Nzanga Mobutu s'est conduit « en enfant gâté » et n'a été qu'un « dépensier, amateur de grands vins et de bonne chère cherchant à vivre comme son père », selon l'un de ses ex-collaborateurs.

L'intéressé explique son manque d'intérêt pour les affaires gouvernementales par les dysfonctionnements qui faussaient les règles du jeu : manque de débats, « gouvernement bis » à la présidence... Pourtant, il n'a jamais démissionné, laissant à Kabila l'initiative de l'éjecter. À Kinshasa comme à Gbadolite, l'homme de la rue entonne le même refrain : « Pauvre maréchal Mobutu, il n'a pas enfanté de léopard. » « Tel père n'est pas nécessairement tel fils », ironise un observateur kinois. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : mauvaise nouvelle pour Congo News

RDC : mauvaise nouvelle pour Congo News

Lundi 1er septembre, la Chambre du conseil de RDC a placé Mike Mukebayi en détention préventive. L’éditeur du journal Congo News est poursuivi pour diffamation. Auparavant, ministre de la Commun[...]

Sindika Dokolo, l'homme qui collectionne les pièces... d'art contemporain

Businessman congolais et époux d'Isabel dos Santos, la fille du président angolais, Sindika Dokolo est surtout connu pour sa passion pour les créateurs africains.[...]

Référendum

En brumeuse Écosse le 18 septembre, mais surtout, en ce qui nous concerne, au Burkina, dans les deux Congo, au Rwanda et au Burundi, cinq pays où pourraient être organisées dès 2015[...]

RDC : qui était le général Lucien Bahuma, chef de l'armée au Nord-Kivu ?

L'armée congolaise connaît un coup dur avec la mort du général Lucien Bahuma, chef d'état-major de la région troublée du Nord-Kivu, qui a joué un rôle clef dans les[...]

RDC : mort du chef de l'armée au Nord-Kivu après un malaise

Le général Lucien Bahuma, chef de l'armée congolaise pour la région troublée du Nord-Kivu, est mort dans la nuit de samedi à dimanche en Afrique du Sud après avoir fait un malaise[...]

Italie : le père de Cécile Kyenge a-t-il (vraiment) ensorcelé Roberto Calderoli ?

Connu notamment pour ses insultes racistes, Roberto Calderoli a affirmé mardi que le père de Cécile Kyenge l'avait ensorcelé. Et le sénateur italien dit détenir des preuves de ses[...]

RDC : Joseph Kabila cherche des alliés

Les concertations nationales de septembre et octobre 2013 en RDC entre Joseph Kabila et une partie de l'opposition n'auraient-elles servi à rien ? C'est bien possible. Explications.[...]

RDC : le journaliste Magloire Paluku toujours inquiet pour sa sécurité

Réchappé d'une tentative d'assassinat le 10 août, Magloire Paluku, directeur de Radio Kivu 1 et correspondant de RFI swahili à Goma, assure aujourd'hui lui-même sa[...]

RDC : l'isolement de la région touchée par Ebola limite la progression de l'épidémie

L’enclavement de la zone touchée par l’épidémie de fièvre hémorragique due au virus Ebola en République démocratique du Congo limite considérablement sa[...]

RDC - Affaire Chebeya : plainte contre Mwilambwe confirmée au Sénégal

À la suite de la plainte déposée par la FIDH et les familles des victimes dans l'affaire Chebeya début juin, la justice sénégalaise a ouvert mardi une information judicaire à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex