Extension Factory Builder

JO 2012 : Habiba et ses soeurs

13/08/2012 à 13:01
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Elle est tunisienne, jeune (28 ans), belle, et elle court comme le vent. Habiba Ghribi a, le 6 août, remporté la médaille d'argent du 3 000 m steeple aux Jeux olympiques de Londres, la première glanée par une femme dans l'histoire du pays. La performance de la native de Kairouan, sociétaire du club d'athlétisme de Franconville, dans la banlieue parisienne, conjuguée à sa plastique avantageuse que ne masque guère sa tenue succincte de reine du tartan, a pourtant suscité la polémique dans la Tunisie nouvelle.

Barbus et « sympathisants » islamistes, que la tolérance n'étouffe manifestement pas, déversent leur fiel, mais aussi leurs menaces, sur les réseaux sociaux. À les en croire, la place de Habiba n'est pas dans un stade, aux côtés d'une multitude d'hommes, mais dans une cuisine. Assimilée à un « bikini », la tenue qu'elle porte pour courir est pour eux une provocation insupportable. Et un sacrilège. Triste perception, qui rappelle les attaques des partisans du Front islamique du Salut (FIS) algérien contre Hassiba Boulmerka, la championne du début des années 1990. Vingt ans plus tard, certains en sont donc toujours au même point.

Le contexte de la victoire de Ghribi, qui n'a été accueillie à son retour à Tunis qu'en catimini, par le ministre des Sports et celle de la... Femme et de la Famille, n'est d'ailleurs pas anodin. Le 13 août, la Tunisie fêtera le cinquante-sixième anniversaire de l'adoption du code du statut personnel (CSP), alors qu'un projet d'article de la future Constitution - précisément l'article 27 - envisage de soumettre « la protection des droits des femmes et de leurs acquis » au « principe de complémentarité avec l'homme au sein de la famille ». Traduction : sans homme ou sans foyer familial, les femmes ne sont rien. Et avec, pas grand-chose. De simples « compléments », et, en aucun cas, des égales.

Les rédacteurs du projet ont dû oublier dans quel pays ils vivent. Les femmes tunisiennes, qui, rassurez-vous, cuisinent merveilleusement bien et savent tenir une maison, ont souvent été les premières dans bien d'autres domaines : première femme arabe médecin (en 1936), ministre (en 1983), commandant de bord (début des années 1980), militantes des droits de l'homme, etc. Or depuis la révolution - situation ô combien paradoxale -, Habiba et ses soeurs, guère soutenues, hélas, par les hommes, doivent se battre bec et ongles pour préserver leurs acquis. Habib Bourguiba, l'instigateur du CSP, doit se retourner dans sa tombe. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Législatives tunisiennes : Nida Tounes remporte le scrutin avec 85 sièges à l'Assemblée

Législatives tunisiennes : Nida Tounes remporte le scrutin avec 85 sièges à l'Assemblée

Les résultats officiels des législatives tunisiennes sont tombés dans la nuit de mardi à mercredi. Ils donnent Nida Tounes vainqueur du scrutin.[...]

Les législatives tunisiennes décryptées 3/3 : une élection de BCE au premier tour de la présidentielle ?

Pour conclure une série de trois entretiens, Karim Guellaty et Cyril Grislain Karray, spécialistes en communication politique, évoquent, à la suite de la victoire de Nida Tounes aux[...]

Tunisie : résultats attendus ce soir, Nida Tounes annoncé vainqueur

À quelques heures de la publication mercredi soir des résultats officiels des législatives tunisiennes, Nida Tounes a déjà fait état de sa victoire et Ennahdha a reconnu sa[...]

Les législatives tunisiennes décryptées 2/3 : bipolarisation sur fond de désenchantement démocratique

Karim Guellaty et Cyril Grislain Karray, spécialistes en communication politique, commentent pour "Jeune Afrique", dans un second entretien d'une série de trois, la bipolarisation du paysage politique,[...]

Les législatives tunisiennes décryptées 1/3 : victoire de Nida Tounes, vote sanction ou plébiscite ?

Karim Guellaty et Cyril Grislain Karray, spécialistes en communication politique, décryptent pour "Jeune Afrique", dans un premier entretien d'une série de trois, la victoire de Nida Tounes aux[...]

Tunisie : Nida Tounes formera une coalition après sa victoire aux législatives

Le chef du parti Nida Tounes a assuré lundi qu'il ne gouvernerait pas seul après sa victoire aux législatives devant les islamistes d'Ennahdha mais avec des partis "proches". Le scrutin a[...]

Tunisie : les observateurs de l'UE saluent des élections "crédibles et transparentes"

La mission d'observation électorale de l'Union européenne a jugé mardi "crédibles et transparentes" les élections législatives en Tunisie. Ces dernières ont[...]

Tunisie : Nida Tounes en tête des législatives, le paysage politique recomposé

Les Tunisiens ont voté dimanche pour les législatives. Au terme d'un scrutin qui s'est déroulé dans le calme, c'est sur le parti Nida Tounes que s'est porté leur choix. Les autres partis ont[...]

Législatives tunisiennes : touche pas à mon vote

L'Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie) a eu pour objectif de garantir la transparence des élections législatives et présidentielle en Tunisie. Une mission [...]

Tunisie : Ennahdha reconnaît sa défaite aux législatives

Le porte-parole d'Ennahdha a reconnu lundi que son parti avait été devancé par Nida Tounes, l'autre grand favori des élections législatives en Tunisie.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers