Extension Factory Builder

Marc Gbaffou : l'Afrique du Sud, c'est "une multitude d'opportunités pour l'expatrié"

16/08/2012 à 14:13
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Marc Gbaffou, un Ivoirien de 39 ans, dirige l'association African Diaspora Forum. Marc Gbaffou, un Ivoirien de 39 ans, dirige l'association African Diaspora Forum. © Marc Shoul pour J.A.

Marc Gbaffou, un Ivoirien de 39 ans, vit à Johannesburg depuis 1997. Il dirige l'association African Diaspora Forum, créée en 2008 après des violences contre les immigrés subsahariens.

Jeune Afrique : L'Afrique du Sud est-elle un eldorado pour les Subsahariens ?

Marc Gbaffou : L'immigré sans formation qui fuit les problèmes chez lui ne trouvera pas un eldorado. En revanche, l'expatrié diplômé trouvera un pays émergent, plein d'opportunités.

Pourquoi êtes-vous venu ici ?

Pour échapper aux problèmes politiques en Côte d'Ivoire. J'étais étudiant en deuxième année de chimie à l'université d'Abobo-Adjamé. Je voulais continuer mes études, et l'Afrique du Sud m'en a donné la possibilité.

Avez-vous été victime de discrimination xénophobe ?

Pas personnellement. Je maîtrise l'anglais et je suis beaucoup plus qualifié que mes collègues sud-africains. Ils ne peuvent donc prétendre que j'ai pris le travail de l'un de leurs compatriotes. Mais d'une façon générale, les Sud-Africains pauvres pensent qu'après une si longue lutte contre l'apartheid le temps est venu de jouir de leur liberté et de la richesse du pays. Les immigrés sont donc une entrave : ils prennent le travail des nationaux, cassent les prix, se marient avec les Sud-Africaines... Les politiciens locaux ne font rien pour endiguer cette xénophobie.

Qu'a fait le gouvernement après les émeutes de 2008 ?

Rien ou très peu. À l'extérieur, le gouvernement se dit désolé, mais ici, il n'aborde jamais le sujet. Notre association vient de participer à un sommet national sur la cohésion sociale : la xénophobie n'a quasiment pas été évoquée ! Le dernier rapport du HCR [Haut-Commissariat pour les réfugiés, NDLR] fait état d'attaques quotidiennes dans tout le pays : commerces brûlés, habitants chassés de leurs maisons... Et dans la perspective de son congrès en décembre, l'ANC [Congrès national africain] envisage des mesures franchement xénophobes : réduction de la période de validité des permis de séjour, surveillance des demandeurs d'asile, ­interdiction faite aux étrangers ­d'acheter ou de gérer des petits commerces...

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique du sud

Afrique du Sud : Oscar Pistorius condamné à cinq ans de prison ferme

Afrique du Sud : Oscar Pistorius condamné à cinq ans de prison ferme

La justice sud-africaine a condamné le champion d'athlétisme de 27 ans, Oscar Pistorius, à cinq ans de prison ferme pour le meutre de sa petite amie en 2013. Il a également écopé de trois [...]

Afrique du Sud : Oscar Pistorius va être fixé sur son sort

Reconnu coupable d'homicide involontaire "par négligence", Oscar Pistorius va être fixé sur sa sentence mardi. Le procureur a requis dix ans de prison ferme contre le champion sud-africain[...]

[Diaporama] : Dix chefs ou rois traditionnels puissants du Sud du Sahara

Sur le continent, il ne reste qu'une seule monarchie absolue contrôlant un État internationalement reconnu. Mais les chefferies et les royautés traditionnelles n'ont pas disparu pour autant, surtout en Afrique[...]

Afrique du Sud : la juge annoncera la peine de Pistorius le 21 octobre

La juge en charge du procès d'Oscar Pistorius a annoncé vendredi qu'elle rendrait sa sentence le mardi 21 octobre. Le parquet a demandé une peine de 10 ans de prison minimum à l'encontre de[...]

Afrique du Sud : l'avocat d'Oscar Pistorius demande "une peine utile à la société"

L'avocat d'Oscar Pistorius a demandé vendredi des travaux d'intérêt général comme peine pour le champion, estimant que la prison ne serait pas une punition appropriée pour l'homicide[...]

Procès Pistorius : le procureur réclame une lourde peine

Le procureur a clairement dévoilé mercredi son intention de réclamer une lourde peine pour Oscar Pistorius, en démontant méticuleusement tous les arguments de la défense de[...]

Procès Pistorius : l'accusation veut une peine de prison

Le "mini-procès" qui doit aboutir à la prononciation de la peine qui sera infligée à Oscar Pistorius pour la mort de Reeva Steenkamp continue en Afrique du Sud. Mardi, le parquet s'est[...]

Cartier women's initiative awards 2014 : quatre Africaines parmi les finalistes

 Elles se nomment Winnifred Selby, Amy de Castro, Achenyo Idachaba et Mariam Hazem. Originaires du Ghana, de l'Afrique du Sud, du Nigéria et de l'Égypte, se sont les finalistes africaines du prix Cartier Women's[...]

Procès Pistorius : parole à la défense

Trois témoins appelés par la défense d'Oscar Pistorius ont comparu lundi au premier jour de la reprise des audiences du procès du sportif sud-africain.[...]

Afrique du Sud : quelle peine pour Oscar Pistorius ?

Reconnu non coupable de meurtre mais seulement coupable d'homicide involontaire pour avoir abattu sa petite amie en 2013, Oscar Pistorius connaîtra bientôt sa peine.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers