Extension Factory Builder
08/08/2012 à 18:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Le 20 juillet, les sénateurs libériens ont voté comme un seul homme un amendement à la Constitution qui interdit le mariage homosexuel. Ce texte intelligent a été déposé par une certaine Jewell Taylor, ci-devant épouse de... Charles Taylor. Par ailleurs, actuellement à l'étude à l'Assemblée nationale, un projet de loi devra criminaliser les relations sexuelles entre personnes du même sexe. Tous sont d'accord, y compris la chef de l'État, Ellen Johnson-Sirleaf. Le projet de loi passera. Les gays et lesbiennes libériens n'auront qu'à bien se tenir : leurs ébats seront passibles de cinq ans de prison.

Mais que disent ceux qui s'arrogent le droit de régenter la vie sexuelle des autres et affirment que la « sodomie volontaire » est un délit ? Ils assènent, un trémolo dans la voix : « L'homosexualité ne fait pas partie de notre existence en tant que peuple. » Ou encore : « Nous n'avons jamais été cela. » Qu'en savent-ils au juste ? J'ai eu un débat sur la question avec un ami brazzavillois. Pour lui, l'homosexualité a été introduite en Afrique par les Occidentaux le long des villes côtières et elle ne fait pas partie de nos traditions. Donc, il faut la combattre, sinon nous risquons de disparaître. Les homosexuels n'ont pas le droit de revendiquer quoi que ce soit. Ils n'ont qu'à vivre discrètement.

Mais lorsque je rétorque à mon ami que les hétérosexuels ne se cachent pas, eux, il me répond : « Ce n'est pas la même chose, ils représentent la norme. » Soit. Faut-il pour autant que nos goûts et préférences se ressemblent ? Comme si cela ne suffisait pas, une association dénommée Rassemblement de la jeunesse camerounaise se met en évidence pour proposer l'instauration d'une journée mondiale contre l'homosexualité au nom, notamment, « de la sainte Bible, de la nécessité de préserver l'espèce humaine » et « des atteintes graves faites à l'humanité, à nos traditions, à notre culture africaine en général et camerounaise en particulier ». Je m'interroge : qu'est-ce que c'est que la culture africaine ? Le christianisme et l'islam n'ont-ils pas été imposés à l'Afrique ? Serions-nous, en tant qu'Africains, des êtres extraordinaires ? Arrêtons de nous raconter des inepties. Laissons les homosexuels, cette infime minorité, vivre leur vie, revendiquer leurs droits en tant qu'êtres humains. Battons-nous plutôt pour le développement de nos pays. Battons-nous contre la corruption.

Tous ces inquisiteurs se placent d'un point de vue anal : l'homosexualité est, donc, une « impureté ». Ils sont persuadés que les gays sont des « malades » à extirper de la société. Mais ces hommes et ces femmes, en plus des sens, ont aussi des sentiments. Au nom de quelle morale va-t-on leur interdire de prendre leur pied comme ils l'entendent ? Aujourd'hui, dans moult pays africains, à cause d'un excès de zèle ahurissant, l'homosexualité est un délit passible de la peine capitale (Mauritanie), d'emprisonnement (quatorze ans, en Gambie) ou d'une expulsion du territoire (Somaliland). Trop, c'est trop : ce qui se passe entre deux adultes ne nous regarde pas. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libéria

Ebola : le codécouvreur du virus, Peter Piot, redoute une propagation en Chine

Ebola : le codécouvreur du virus, Peter Piot, redoute une propagation en Chine

Le codécouvreur du virus Ebola, Peter Piot, a fait part jeudi de son inquiétude quant aux risques de propagation du virus en Chine, qui a une très importante communauté en Afrique de l'Ouest.[...]

Ebola : au Liberia, moins de nouveaux cas journaliers, mais...

Le nombre de nouveaux cas journaliers d'Ebola aurait commencé à diminuer, selon une annonce de l'Organisation mondiale de la Santé mercredi. L'OMS s'autorise un "optimisme prudent".[...]

Ebola : "Je suis un Libérien, pas un virus", la campagne qui veut vaincre la stigmatisation

#IamALiberianNotAVirus (comprenez : "Je suis un Libérien, pas un virus"). C'est la nouvelle campagne qui anime les réseaux sociaux américains pour lutter contre la stigmatisation des personnes[...]

Ebola : mille patients guéris en Afrique de l'Ouest et deux rémissions occidentales

Il y a parfois des nouvelles heureuses dans les tragédies. L'annonce de Médecins sans frontières du "1 000è survivant" d'Ebola sorti de ses centres en Afrique de l'Ouest, ainsi que celle de[...]

Ebola : contrôles renforcés aux aéroports des États-Unis et du Canada

Après la mort mercredi du patient atteint d'Ebola au Texas, Washington et Ottawa ont annoncé le renforcement du contrôle des voyageurs en provenance de tous les pays africains touchés par le virus.[...]

Banque mondiale : Ebola pourrait coûter 32,6 milliards de dollars

Selon un rapport de la Banque mondiale sur "l'impact économique d'Ebola" en Afrique de l'Ouest, le pire pourrait être à venir pour les pays touchés si une "réponse[...]

Liberia : Bloody Martina, une tueuse derrière les barreaux ?

Martina Johnson était l'un des lieutenants de Charles Taylor. Elle vient d'être inculpée en Belgique pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité.[...]

L'UA plaide pour "plus de ressources humaines" dans la lutte contre Ebola

Lors d'une réunion de l'Organisation de coopération et de développement (OCDE), tenue lundi à Paris, l'Union africaine (UA) a plaidé pour l'envoi de plus de personnel pour mieux lutter contre[...]

Liberia : le quatrième Américain victime d'Ebola a été évacué de Monrovia

Selon des sources humanitaires, le cameraman américain qui a été infecté par le virus Ebola au Liberia a quitté dimanche Monrovia vers un "centre spécialisé".[...]

Les États-Unis tentent de circonscrire sur leur sol Ebola, qui s'étend en Afrique

Les États-Unis, où est hospitalisé le premier cas de fièvre Ebola hors d'Afrique, ont annoncé vendredi conserver sous surveillance 50 personnes susceptibles d'avoir été en contact[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers