Extension Factory Builder
04/07/2012 à 14:22
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Il y a quelques années, un couple de diplomates européens s'installait au Maroc, à Rabat, en provenance d'un pays du nord de l'Europe que je ne nommerai pas (je ne veux fâcher personne). Ils visitèrent plusieurs appartements avant de jeter leur dévolu sur un confortable trois-pièces en plein centre-ville, avec vue sur le fleuve. Après avoir signé le bail et reçu les clés dudit trois-pièces, le couple fut invité cordialement par le propriétaire à déjeuner chez lui. Sa femme avait préparé quelques spécialités locales dont, miam-miam, vous m'direz des nouvelles ! Quelle ne fut pas sa déconvenue quand la moitié féminine du couple rejeta hautement l'invitation avec un discours du genre :

- Non, non, on ne nous la fait pas, nous sommes prévenus, ça commence avec un déjeuner, puis vous nous demanderez bientôt des visas et - pourquoi pas - des bourses pour les enfants.

Le proprio, profondément vexé, ne répondit rien. (Il aurait pu rétorquer qu'il disposait depuis des lustres de la double nationalité maroco-française et qu'il n'avait donc pas besoin de visa pour aller en Europe, et qu'il était assez à l'aise financièrement pour payer les études de ses enfants et même celles des enfants de la diplomate si peu diplomate. Mais il n'en fit rien : on ne raisonne pas le butor, et encore moins la butoresse.)

Le temps passe, comme disait Cocteau, et puis un jour, trois ans plus tard exactement, le couple revient voir M. Bennani (vous ai-je dit que le proprio s'appelait Bennani ?) pour lui rendre les clés de l'appart : ils rentrent au pays. Et l'inconcevable se produit : la diplomate s'effondre en larmes, se jette sur Bennani, l'embrasse, lui malaxe la dextre et lui présente ses excuses :

- Quand je pense que j'ai refusé votre invitation à déjeuner il y a trois ans ! Nous avions tellement de préjugés, on nous avait tellement lavé le cerveau... Nous avons passé trois ans dans ce pays sans voir quiconque, murés dans notre ambassade, claquemurés dans votre appartement - et c'est au moment de partir que nous avons compris que nous avions gâché trois ans, que nous aurions pu rencontrer des gens fort sympathiques et découvrir leur culture.

Bennani hausse les épaules et console comme il peut la dame.?- Allons, nous avons tous nos a-priori et nos angles morts. Quittons-nous bons amis : j'appelle ma femme, vous dînez chez nous ce soir.

Dois-je préciser que ce sublime (et ultime) gueuleton ne fit que multiplier les regrets de M. et Mme Diplomate ? Combien d'occasions de connaître notre prochain, notre frère, n'avons-nous pas laissé filer pour n'avoir pas compris qu'une invitation à déjeuner n'est parfois... qu'une invitation à déjeuner ? 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

POST-Sriptum Article suivant :
C'est quoi, cette salade grecque ?

POST-Sriptum Article précédent :
Bons baisers du Maroc

Réagir à cet article

Maroc

Terrorisme : les autorités françaises ont-elles encore commis une bourde ?

Terrorisme : les autorités françaises ont-elles encore commis une bourde ?

Après l'affaire des trois présumés jihadistes français de retour de Turquie attendus par la police à l'aéroport d'Orly et finalement descendus sans être inquiét&eacu[...]

Genel Energy annonce une découverte de pétrole au large du Maroc

L'opérateur pétrolier britannique Genel Energy et ses partenaires ont annoncé ce lundi la découverte de pétrole à 3 000 mètres de profondeur, au large des côtes du Maroc. La[...]

"Sale Marocain !"

Il existe aux Pays-Bas une institution nommée "Kinderombudsman", qui est chargée de veiller sur la bonne santé des enfants du pays, ou plutôt sur leur "bien-être". Par[...]

Algérie-Maroc : Rabat accuse l'armée algérienne d'avoir ouvert le feu sur des civils marocains

Le Maroc a dénoncé un "acte irresponsable" et sommé l'Algérie de s'expliquer après des coups de feu tirés, samedi, à la frontière entre les deux pays.[...]

Maroc : quand Mohammed VI charge les pays occidentaux

Extrêmement sévère à l'égard des anciennes puissances coloniales, la dernière allocution de Mohammed VI devant l'Assemblée générale des Nations unies a[...]

Le Maroc dément les "rumeurs" d'annulation de la CAN 2015

Alors que de nombreux médias annoncent la décision du Maroc de ne pas organiser la CAN 2015, prévue du 17 janvier au 8 février, Mohamed Ouzzine, le ministre des Sports du royaume, a démenti ce[...]

Affaire "Madinat Badès" : tout savoir sur le scandale qui éclabousse la CGI

Suspendu de la cote à la Bourse de Casablanca, le promoteur immobilier marocain CGI vit l'un des moments les plus difficiles de son histoire. Décryptage.[...]

Carte interactive : ces événements menacés ou annulés à cause d'Ebola

Depuis le début de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, en décembre 2013, une dizaine d'événements ont été annulés sur le continent. D'autres, censés se[...]

CAN 2015: l'Algérie et le Cap-Vert ont leur billet pour le Maroc

La quatrième journée des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations 2015 a eu lieu mercredi. En voici les résultats.[...]

Un jihadiste cherchant à rejoindre l'EI arrêté au Maroc

Un Marocain résidant en France, désigné par ses initiales "N.R", a été arrêté mercredi à l'aéroport international Mohammed-V de Casablanca, au Maroc.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers