Extension Factory Builder

J.A., les Fangs et les autres

11/06/2012 à 10:21
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Plusieurs semaines après sa publication, notre enquête consacrée à la communauté fang en Afrique centrale (voir J.A. no 2680) n'en finit plus de provoquer des remous, de susciter commentaires et réactions, parfois très virulents, surtout au Gabon. Jeune Afrique en prend pour son grade dans la presse locale. Tout y passe : volonté d'attiser les tensions, ou de régler des comptes (lesquels ? Mystère...), soutien masqué à André Mba Obame, l'ex-« frère » du chef de l'État, Ali Bongo Ondimba, devenu son pire ennemi, quête bassement mercantile de sensationnalisme...

Plumitifs aux ordres de certains collaborateurs zélés du président qui ont cru bon de prouver ainsi leur « utilité » au patron (pourtant l'un des rares à avoir gardé son calme au Palais du bord de mer), ou, au contraire, gratte-papiers pyromanes d'une certaine opposition qui a sauté sur l'occasion pour récupérer politiquement le sujet développé dans nos colonnes et attaquer le gouvernement, tous s'en sont donné à coeur joie. Des réactions tous azimuts, souvent irrationnelles - quelques-uns sont allés jusqu'à comparer J.A. à la tristement célèbre Radio Mille Collines... -, qui en disent long, n'en déplaise à certains, sur le caractère hélas toujours épidermique du sujet au Gabon et sur le manque de maturité d'une partie de sa classe politique, qui s'est réfugiée dans le déni ou, pis, l'invective. Reprocherait-on, par exemple, à un journal français de publier une enquête sur les Corses ou sur les Basques ? 

Certains lecteurs ont exprimé auprès de nous, disons de manière plus pondérée et sans nous prêter de quelconques arrière-pensées, leurs interrogations sur l'utilité de ce type d'enquêtes, diffusées dans des pays « pas toujours prêts » pour ce genre de sujets et où « certains politiques de tout bord prennent un malin plaisir à envenimer des situations déjà passablement tendues ». Argument objectif que nous ne pouvons balayer d'un revers de main : nous sommes conscients de la responsabilité qui est la nôtre. D'autres, peu nombreux, soyons honnête, nous ont, au contraire, remerciés : « Crever l'abcès est souvent source de douleurs immédiates intenses, mais favorise, à terme, la guérison. »

Que les choses soient claires. Nous n'avions d'autre objectif que journalistique : informer, susciter le débat, interpeller. Comme nous l'avions déjà fait en nous intéressant à d'autres communautés - ce qui ne dénote en rien une volonté d'exacerber les communautarismes ! -, à l'instar des Berbères en Afrique du Nord, des Bamilékés et des anglophones au Cameroun, ou des Katangais en République démocratique du Congo. Et comme nous continuerons de le faire pour contribuer à l'évolution des mentalités. Plus d'un demi-siècle après les indépendances, le chemin vers une véritable conscience nationale est encore long... 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Editorial suivant :
Drones

Editorial précédent :
Winnie et Valérie

Réagir à cet article

AUTRES

CGI se retire de la Bourse de Casablanca

CGI se retire de la Bourse de Casablanca

 Après avoir été suspendu pendant une semaine, les titres du promoteur immobilier marocain CGI vont être radiés de la cote à la Bourse de Casablanca. C'est la décision prise par[...]

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Gbagbo reporté sine die

Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi le report sine die du procès de Simone Gbagbo. Il était censé s'ouvrir ce mercredi 22 octobre.[...]

Guinée équatoriale : le président Obiang accorde l'amnistie générale aux opposants en exil

Teodoro Obiang Nguema a accordé une amnistie générale aux opposants en exil dans la perspective d'un dialogue national en novembre, selon un décret présidentiel lu à la tél&eacut[...]

Sénégal : Abdoulaye Wade accuse Macky Sall de corruption

Lors d'une réunion du comité directeur du Parti démocratique sénégalais (PDS), mardi à Dakar, l'ancien président Abdoulaye Wade a accusé le chef de l'État, Macky Sall[...]

Burkina - Zephirin Diabre : "Le référendum est inopportun et dangereux pour la paix sociale"

Après l'annonce du gouvernement, mardi, d’un référendum à venir pour ouvrir la voie à une nouvelle candidature de Blaise Compaoré, l'opposition annonce d'ores et déjà q[...]

Égypte : au moins neuf blessés dans l'explosion d'une bombe devant l'université du Caire

Au moins neuf personnes ont été blessés mercredi au Caire dans l'explosion d'une bombe devant l'université de la capitale.[...]

RDC : deux jeunes tués dans une manifestation contre la Monusco dans l'Est

Les protestations contre la Monusco ont fait deux morts et un blessé par balle mardi, dans l'est de la RDC, a annoncé mercredi une fédération d'association.[...]

Un tandem remplace Christophe de Margerie à la tête de Total

 Pour prendre la succesion de Christophe de Margerie, décédé le 20 octobre dans un accident d'avion, le groupe français Total a confié le poste de président du Conseil d'administratio[...]

Ebola : "Je suis un Libérien, pas un virus", la campagne qui veut vaincre la stigmatisation

#IamALiberianNotAVirus (comprenez : "Je suis un Libérien, pas un virus"). C'est la nouvelle campagne qui anime les réseaux sociaux américains pour lutter contre la stigmatisation des personnes origi[...]

Élections au Mozambique : des observateurs militaires déployés après des résultats contestés

La prudence est de mise au Mozambique. Le gouvernement a annoncé mercredi que des observateurs militaires étrangers allaient être déployés afin de s'assurer que la période post-éle[...]

Trois ans après Kadhafi, les Libyens entre déception et peur

Le 20 octobre 2011 chutait Mouammar Kadhafi. Trois ans plus tard, nombre de Libyens sont déçus, tant le pays est plongé dans le chaos et livré aux milices.[...]

Sierra Leone : deux morts dans des affrontements liés à Ebola

Deux personnes ont été tuées dans la ville minière de Koidu, dans l'est de la Sierra Leone, au cours de violences liées au refus par un groupe de jeunes d'un test de virus Ebola sur un cas cons[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers