Extension Factory Builder
28/05/2012 à 11:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Je reviens d'Athènes. Une semaine après les élections législatives, le choc n'est pas atténué. Des dizaines de milliers de Grecs ont voté pour un parti néonazi - Jawohl, mein Herr ! Mânes de Socrate... Depuis quand les Hellènes sont-ils des bons Aryens ? D'autres Grecs, des centaines de milliers, ont opté pour des partis qui rejettent la politique destinée à résoudre la crise de la dette. Mais alors, quel est leur programme ? Viva la muerte ? Avec nous le déluge ? Pendons quelques métèques ? On n'en sait trop rien. C'est le grand problème de la démocratie : chaque voix compte même quand c'est clairement la voix d'un idiot.

- Que faire ?, me demandez-vous.

Eh bien, c'est simple : il faut désormais utiliser le bulletin de vote de chaque électeur pour décider de son aptitude à la démocratie. Au diable, le secret du scrutin ! Quiconque donne sa voix à un parti farfelu, un parti qui promet la lune, devra désormais aller voter sur la lune. Avec un aller simple. Et pas question pour l'État de subventionner son voyage.

Quiconque vote pour les néonazis sera enfermé dans un bunker, avec obligation de lire mille livres de biologie, de paléontologie et d'anthropologie. Il ne pourra en sortir qu'après avoir compris qu'il n'y a pas de races parmi les hommes mais seulement une espèce : l'espèce humaine. Entretemps, il sera interdit de vote : soyons logique, il n'est pas simple de faire entrer un isoloir dans un bunker fermé hermétiquement.

Quiconque applaudit les tribuns populistes qui constellent leurs discours de « y a qu'à », devra faire un stage de réalisme. Il devra prouver, devant une commission ad hoc, qu'il comprend les rudiments de l'économie. Par exemple, on lui posera la question : est-il possible de doubler la richesse de tous les habitants d'un pays d'un coup de baguette magique ? Ici, le piège, ce sont les mots « baguette magique ». Tout quidam qui ne répond pas immédiatement qu'un tel accessoire n'existe que dans les contes de fées devra rendre sa carte d'électeur et ne plus jamais voter.

Enfin, quiconque prétend mêler Dieu aux élections sera interdit de vote - jusqu'au retour du Messie - pour sacrilège : comment concevoir que Dieu ait un avis sur l'âge de la retraite, la réforme des chemins de fer ou le budget du ministère des Postes ?

Vous m'objectez que cela revient à réinventer le suffrage censitaire. Pas tout à fait : ce ne sont pas les plus riches qui seraient autorisés à voter mais les plus raisonnables. Vous protestez énergiquement : le suffrage universel est un des grands acquis de l'humanité ! D'accord ; mais franchement, il y a des lendemains d'élection grecque qui nous en feraient douter...

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

POST-Sriptum Article suivant :
La leçon de Riace

POST-Sriptum Article précédent :
Manger chez l'indigène

Réagir à cet article

International

Justice : Tournaire, Sarkozy, Bolloré et... la Côte d'Ivoire

Justice : Tournaire, Sarkozy, Bolloré et... la Côte d'Ivoire

Serge Tournaire l'Africain ? Le juge français qui enquête sur un financement présumé de Sarkozy par Kadhafi pour la campagne présidentielle de 2007 s'intéresse de plus en plus au continent.[...]

Francophonie : Buyoya au Canada, grata ou non grata ?

Invité au Canada, le candidat burundais à la succession d'Abdou Diouf à la tête de la Francophonie, Pierre Buyoya, va essayer de prouver qu'il n'est pas interdit de séjour dans ce pays pour cause[...]

À Paris, deux expositions réconcilient la France et le Maroc

Deux grandes expositions sont programmées au Louvre et à l'Institut du monde arabe sur le Maroc à partir de la mi-octobre. Rabat et Paris se reconnectent loin de la brouille diplomatique.[...]

États-Unis : Obama contre le Califat

Pour annihiler les jihadistes de l'État islamique, en Irak comme en Syrie, le président américain, Barack Obama, doit s'appuyer sur une large coalition internationale. Pas évident, car les[...]

Quand Gérard Depardieu tuait deux lions en Afrique, par "légitime défense"

Dans une interview au magazine "So Film", l'acteur français Gérard Depardieu révèle qu'il a abattu deux lions lors d'un voyage en Afrique. "Légitime défense",[...]

Ebola : la mobilisation internationale suscite l'espoir en Afrique de l'Ouest

Les pays ouest-africains les plus touchés par Ebola espèrent un tournant grâce à l'aide militaire promise mardi par les États-Unis. Autre motif d'espoir : l'examen, ce jeudi, par le Conseil de[...]

Stanley Nelson : "Obama n'a rien changé à la situation des Noirs"

Le réalisateur américain, Stanley Nelson, a présenté pour la première fois en France son documentaire "Freedom Summer" au Festival international des films de la diaspora[...]

Inde : la nouvelle usine du monde ?

"Made in India" : c'est le mot d'ordre du nouveau gouvernement nationaliste, qui s'inspire du modèle chinois pour relancer l'emploi, la croissance et les exportations. Plus facile à dire qu'à[...]

Libye - France : un cousin de Kadhafi accuse Sarkozy d'avoir perçu des fonds du "Guide" en 2007

Dans un entretien publié mercredi par "L’Express", l'ancien diplomate Ahmed Kadhaf al-Dam, un cousin de l’ancien "Guide" libyen Mouammar Kadhafi, affirme que Nicolas Sarkozy a bel et bien[...]

Ebola : le plan d'Obama en six questions

Barack Obama a annoncé mardi soir le déploiement de 3 000 militaires américains en Afrique de l'Ouest pour lutter contre la propagation d'Ebola. Point par point, voici ce que prévoit Washington pour[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex