Extension Factory Builder

Automobile - Marc Ferreol : "CFAO doit garder une longueur d'avance"

23/05/2012 à 12:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le top 3 au plan des ventes : la Côte d'Ivoire, le Cameroun et la RDC. Le top 3 au plan des ventes : la Côte d'Ivoire, le Cameroun et la RDC. © Vincent Fournier/J.A.

Leader en Afrique subsaharienne francophone avec une part de marché de 40 %, le groupe français CFAO - distributeur d'automobiles numéro 1 dans la zone Afrique, Antille et océan indien - doit composer avec la fusion de ses deux principaux concurrents, le belge SDA et le marocain Optorg. Entretien avec Marc Ferrol, directeur général Afrique subsaharienne francophone de CFAO Automotive.

Jeune Afrique : Comment se porte le marché dans les pays subsahariens francophones ?

Marc Ferreol : Après une année 2009 difficile et un léger redémarrage en 2010, le marché est reparti en forte hausse. La crise en Côte d'Ivoire [pays qui représente 15 % des ventes de CFAO dans la région, NDLR], a pesé sur notre activité au premier semestre 2011. Mais globalement, nous avons réalisé de bons résultats l'an passé. Nos ventes en Afrique subsaharienne francophone ont progressé de 5,9 %, avec 16 500 véhicules, pour un chiffre d'affaires de 597,1 millions d'euros, soit 8,3 % de plus qu'en 2010. Aujourd'hui, nous gardons une position dominante de 40 % de part de marché, réalisée à environ 80 % avec des entreprises.

Quels pays vous paraissent particulièrement porteurs pour les distributeurs ?

Incontestablement, des pays miniers comme la RD Congo, le Congo, le Burkina Faso et la Guinée ont le vent en poupe. Leurs marchés sont dopés par la demande des grandes entreprises extractives et du BTP. Mais le top 3 au plan des ventes de CFAO Automotive reste la Côte d'Ivoire, le Cameroun et la RD Congo.

Quelle est votre stratégie pour coller au mieux aux attentes des conducteurs africains ?

Toyota reste la marque leader au sud du Sahara, et nous allons continuer notre partenariat avec le constructeur japonais. Ses modèles tout-terrain restent en tête des ventes. Nous poursuivrons aussi notre relation avec Peugeot, dont les véhicules utilitaires sont appréciés des entreprises. Nous cherchons toutefois à renforcer nos positions sur des créneaux où nous sommes moins présents, comme celui des véhicules de loisir [Sport Utility Vehicles, NDLR]. Nous voulons nous développer sur ce segment avec Suzuki et Mitsubishi. Nous collaborons aussi avec Kia, que nous représentons au Gabon. Enfin, nous souhaitons vendre des véhicules d'entrée de gamme, notamment chinois, prisés par la classe moyenne.

Vous misez aussi sur la vente de camions...

C'est un marché à fort potentiel, car il est encore dominé par l'informel au sud du Sahara. CFAO, avec son image de professionnalisme, est un distributeur de camions idéal pour les entreprises. Nous vendons déjà les marques Renault Trucks en Afrique centrale et DAF dans quelques pays subsahariens. Nous venons de signer un accord avec le chinois Dongfeng pour distribuer ses véhicules d'entrée de gamme. Pour le moment, les camions représentent une part insuffisante de notre chiffre d'affaires [15 %], mais nous voulons faire plus. Nous sommes en train de déployer pour cela un réseau spécifique.

Avec la fusion des filiales autos du marocain Optorg et du belge SDA, qui a donné naissance à Tractafric Motors Corporation, vous devez faire face à un concurrent sérieux...

Nous regardons avec attention l'alliance entre les numéros deux et trois du marché en Afrique francophone subsaharienne. Cela étant, CFAO vend dans cette zone trois fois plus de véhicules qu'eux deux réunis. Et nous allons continuer à ouvrir de nouvelles agences, tant dans des capitales en développement tels Kinshasa et Malabo que dans des villes de province comme Ngaoundéré [Cameroun], Kolwezi [RD Congo] et Bouaké [Côte d'Ivoire]. En nous concentrant sur la densification du réseau mais aussi sur l'amélioration de notre qualité de service, nous pourrons garder une longueur d'avance. 

___

Propos recueillis par Christophe Le Bec

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

Côte d'Ivoire : les Éléphants champions d'Afrique à Abidjan contre la Guinée Équatoriale et la Bolivie

Côte d'Ivoire : les Éléphants champions d'Afrique à Abidjan contre la Guinée Équatoriale et la Bolivie

Championne d’Afrique en titre, la Côte d’Ivoire disputera deux matches amicaux à Abidjan les 26 et 29 mars, face à la Guinée Équatoriale et la Bolivie.[...]

Le Liberia annonce ne plus avoir aucun malade d'Ebola dans ses centres de traitement

Le gouvernement du Liberia a annoncé jeudi ne plus avoir de malades d'Ebola sous traitement dans ses centres de soin. Mais le pays n'est pas encore à l'abri d'une reprise de l'épidémie.[...]

Caricatures : Ali 9, roi du Gabon, adoube Pahé

Le dessinateur gabonais s'en donne à coeur joie pour brocarder les politiciens de son pays, y compris Ali Bongo Ondimba. Mais, habilement, le président a pris le parti d'en rire... en préfaçant[...]

Le favipiravir ou Avigan, une vraie piste thérapeutique contre le virus Ebola ?

Pour la première fois testé sur l'Homme, un antiviral aux résultats mitigés pourrait, somme toute, être une piste thérapeutique contre le virus Ebola.[...]

Madagascar : des inondations font 19 morts et plus de 60 000 sinistrés

La saison des intempéries se poursuit sur la Grande Île après l’épisode de la tempête Chedza en janvier dernier.  Depuis début mars, de fortes précipitations provoquent des[...]

Sénégal : l'ancien joueur du PSG Aliou Cissé nommé sélectionneur

On le pressentait, la Fédération Sénégalaise l'a officialisé ce jeudi matin : Aliou Cissé a été nommé au poste de sélectionneur des Lions de la Teranga.[...]

Burkina : le gouvernement autorise l'exhumation du corps supposé de Thomas Sankara

Le gouvernement de transition burkinabè a adopté mercredi un décret autorisant l'exhumation et l'expertise de la dépouille supposée de Thomas Sankara. Mais la procédure s'annonce encore[...]

Les 50 personnalités qui font la Côte d'Ivoire

À quelques mois de la présidentielle, prévue en octobre, et bientôt quatre ans après la fin de la crise postélectorale, "Jeune Afrique" s'est penché sur celles et[...]

Mali : l'ONU appelle les groupes rebelles à parapher l'accord d'Alger

Le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé mercredi les groupes armés du nord du Mali à signer l'accord de paix conclu dimanche à Alger. Cet accord encore inachevé a [...]

Le trône d'okoumé

Décidément, le Gabon ne changera jamais... Sa classe politique, en tout cas. Ici se joue une sorte de Game of Thrones à la sauce nyembwe, où premier et second rôles changent sans cesse de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces