Extension Factory Builder

Une France nouvelle pour une Afrique majeure

14/05/2012 à 17:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

L'historien congolais Elikia M'Bokolo est directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales de Paris

Ah, les jolis mois de mai en France ! Il y avait eu le 10 mai 1981, avec la nuit d'orage à Paris, les hurlements de joie des plus jeunes, les larmes chargées de souvenirs des plus vieux, l'incroyable fraternisation de toutes les couleurs et de toutes les origines... Un de ces airs de Grand Soir, quand on croit que « tout est possible » !

Tout autre est ce 6 mai ! Il y a bien sûr la joie immense de la victoire ! La gauche est de retour à la tête de cette République taillée sur mesure pour le général de Gaulle et qui semble avoir été façonnée pour assurer sans cesse la victoire de la droite. Après François Mitterrand, François Hollande. Il y a aussi, peut-être surtout, un immense soulagement. Cinq ans de Sarkozy, de « Tsarkozy » et de « Starkozy », c'en était trop ! Cinq ans de plus ?

Inimaginable, insupportable, impossible ! Ces insultes répétées contre « l'homme africain ». L'affirmation de cette prétendue supériorité de l'introuvable « civilisation occidentale ». La diabolisation des « immigrés », c'est-à-dire de nous autres, jeunes et vieux, musulmans et chrétiens, toutes catégories sociales confondues, venus de toutes les Afrique pour mettre notre main dans la construction de la France. Le déni obstiné de l'Histoire. Le trafic insidieux des mémoires.

On l'a échappé belle, mais ce n'est pas le Grand Soir. D'abord parce que, dans le contexte de la crise du capitalisme mondialisé, les contraintes économiques collent aux basques de François Hollande. Or, nous attendons aussi de lui qu'il prenne, d'urgence, les mesures juridiques, légales, politiques, symboliques, pour ressouder le tissu social de la France et refonder le lien national. Promesse phare, le droit de vote des étrangers aux élections locales n'est sans doute pas l'essentiel.

Et l'Afrique ? Elle a probablement des leçons à tirer de cette élection qui a d'abord été une bataille d'idées, de projets et de programmes. Elle doit aussi en attendre et en demander des changements. Non, la France n'a pas une « mission » particulière en Afrique. Qu'on en finisse avec le ministère de la Coopération, ses nostalgies colonialistes attardées, ses pesanteurs rampantes de néocolonialisme, ses réseaux honteux de la Françafrique ! Que la France nouvelle prenne la mesure de notre Afrique ! Une Afrique majeure qui veut accomplir elle-même son historicité.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Forum-Tribunes Article suivant :
P*** de famine !

Forum-Tribunes Article précédent :
Hollande et l'Afrique : "Des relations lisibles et normales"

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Angelina Jolie va diriger un film sur la lutte contre le trafic d'ivoire

Angelina Jolie va diriger un film sur la lutte contre le trafic d'ivoire

Angelina Jolie va diriger une "épopée" sur le paléo-archéologue kényan Richard Leakey et sa lutte contre le trafic d'ivoire, a indiqué vendredi la maison de production Skydance[...]

France : Nicolas Sarkozy annonce son retour et brigue la présidence de l'UMP

Vendredi, l'ancien président français a annoncé son retour dans la vie politique, via un texte publié sur Facebook et Twitter. Dans la posture du sauveur, Nicolas Sarkozy indique son intention de [...]

Union européenne : une Lady Pesc chasse l'autre

C'est l'Italienne Federica Mogherini qui, à partir du 1er novembre, dirigera la politique étrangère et de sécurité commune en lieu et place de la Britannique Catherine Ashton.[...]

Argentine : des narcos à la Casa Rosada

Pourquoi des trafiquants de drogue appelaient-ils périodiquement au téléphone le siège de la présidence argentine ? La police a mis en évidence des complicités au plus au[...]

Quand un vent d'Afrique souffle sur la robe traditionnelle bavaroise

Deux créatrices d'origine camerounaise installées en Allemagne se taillent un beau succès en réinventant à partir de flamboyants tissus africains la robe traditionnelle bavaroise, la[...]

Les sons de la semaine #14 : Mashrou' Leila, Sabza, Akale Wube...

Bienvenue dans notre tour d'horizon musicale hebdomadaire avec Mshrou' Leila, Sabza et Akale Wube ![...]

Écosse : Cameron appelle au "rassemblement" après le non à l'indépendance

Le Premier ministre britannique David Cameron a appelé vendredi matin le Royaume-Uni à se "rassembler" après la victoire du non, qu'il avait lui-même soutenu, au référendum[...]

Justice : Tournaire, Sarkozy, Bolloré et... la Côte d'Ivoire

Serge Tournaire l'Africain ? Le juge français qui enquête sur un financement présumé de Sarkozy par Kadhafi pour la campagne présidentielle de 2007 s'intéresse de plus en plus au continent.[...]

Francophonie : Buyoya au Canada, grata ou non grata ?

Invité au Canada, le candidat burundais à la succession d'Abdou Diouf à la tête de la Francophonie, Pierre Buyoya, va essayer de prouver qu'il n'est pas interdit de séjour dans ce pays pour cause[...]

À Paris, deux expositions réconcilient la France et le Maroc

Deux grandes expositions sont programmées au Louvre et à l'Institut du monde arabe sur le Maroc à partir de la mi-octobre. Rabat et Paris se reconnectent loin de la brouille diplomatique.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex