Extension Factory Builder

France-Afrique : Hollande ne nous connaît pas ? Tant mieux !

16/05/2012 à 12:38
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Mamadou Diouf est professeur d'histoire sénégalais à l'université Columbia de New York

Chaque élection présidentielle française est un moment important, car elle permet d'entrevoir ce que pourraient être les relations entre la France et son ancien empire. Mais vient ensuite le catalogue des promesses non tenues. François Mitterrand n'a pas mis en acte la rupture, car il est retourné à ses anciens réseaux après l'éviction de son ministre de la Coopération Jean-Pierre Cot. Jacques Chirac a maintenu des relations classiques entre Paris et son pré carré, car il s'inscrivait dans une tradition gaulliste. Nicolas Sarkozy n'avait pas d'histoire africaine, mais il a été rattrapé par la défense d'intérêts économiques. Au final, il s'est enfoncé dans le marécage africain.

Et François Hollande ? Il connaît très peu l'Afrique et peut donc s'affranchir des réseaux. Ses urgences sont avant tout françaises et européennes, il n'a pas le temps d'entretenir des relations particulières et singulières - faites d'amitié et de protection - avec des dirigeants africains. Troisièmement, comme la France n'est plus seule sur le continent avec l'arrivée de la Chine, les leviers politiques ne suffisent plus pour défendre ses intérêts économiques. Dernier atout, François Hollande croit à la solidarité francophone et à la création d'un espace plus large dans lequel la France et l'Afrique ne sont plus les seuls acteurs. Ces deux partenaires ont besoin de cela. Pour toutes ces raisons, nous pouvons espérer des relations « normales ».

Cette nouvelle donne est une opportunité. Il faut utiliser cette distance entre Hollande et l'Afrique pour que la France sorte du bourbier africain et que les Africains s'occupent enfin de leurs propres affaires sans se lier à Paris, qui n'a d'ailleurs plus les ressources politiques et économiques nécessaires à l'ingérence. Pour autant, cette normalisation ne sera pas une gentillesse française. Cette nouvelle période doit permettre l'examen des intérêts propres aux deux parties. L'émergence de nouveaux acteurs africains politiques et économiques, capables de définir des logiques de développement endogènes, va dans le bons sens. Si Hollande tient parole, si les Africains prennent leurs responsabilités et si toutes les cartes sont sur la table, une refondation est possible. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Hollande l'Africain : une politique pragmatique au Maghreb

Hollande l'Africain : une politique pragmatique au Maghreb

Contrairement à son prédécesseur et alter ego corrézien, Jacques Chirac, qui nourrissait une véritable passion pour l'Orient, on ne connaissait pas de penchant arabe ou maghrébin p[...]

"À court d'enfants" : la triple peine des "Réunionnais de la Creuse"

Mille six cent trente Réunionnais issus de milieux pauvres, qui avaient entre 6 mois et 18 ans, ont été enlevés à leurs parents pour être envoyés en[...]

Gouvernement israélien : Ayelet Shaked, la beauté vénéneuse

Elle hait les Palestiniens, veut expulser les immigrés subsahariens... Bref, la ministre israélienne de la Justice est une peste.[...]

Pape Diouf : "C'est le système Fifa qu'il faut casser"

L’intense actualité autour de la FIFA depuis mercredi 27 mai, alors que l’instance organise son Congrès à Zurich pour son élection présidentielle, n’a pas surpris Pape Diouf,[...]

Livres : l'autre Rosa Parks

La polyvalente Tania de Montaigne - journaliste, présentatrice télé, scénariste, auteure-compositrice-interprète et, bien sûr, écrivaine - aime les histoires de[...]

États-Unis : la photo de policiers posant avec un homme noir déguisé en trophée de chasse fait scandale

Une photo montrant deux policiers tout sourire posant avec un Africain-Américain déguisé en trophée de chasse soulève l'indignation aux États-Unis, dans un contexte miné par les[...]

Ces humoristes africaines qui brûlent les planches parisiennes

Vent de révolution sur les planches parisiennes ? Tout porte à croire qu’en matière de stand-up, les femmes de la diaspora africaine prennent le pouvoir. Claudia Tagbo, Tatiana Rojo, Selavie Newway et[...]

Roukiata Ouedraogo, la battante

Vent de révolution sur les planches parisiennes ? Tout porte à croire qu’en matière de stand-up, les femmes de la diaspora africaine prennent le pouvoir. Roukiata Ouédraogo a tout tenter avant[...]

Les sons de la semaine #37 : Kwamie Liv, Rae Sremmurd, A$AP Rocky, Lauryn Hill...

Bienvenue dans notre tour d'horizon musical hebdomadaire ![...]

Selavie Neway, la persévérante

Vent de révolution sur les planches parisiennes ? Tout porte à croire qu’en matière de stand-up, les femmes de la diaspora africaine prennent le pouvoir. Connue et reconnue au Cameroun, Selavie Neway a[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers