Extension Factory Builder

Sylvestre Didier Mavouenzela : "On ne peut pas rater le train de l'économie verte"

05/05/2012 à 16:38
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Sylvestre Didier Mavouenzela promeut l'économie verte. Sylvestre Didier Mavouenzela promeut l'économie verte. © Antonin Borgeaud pour JA

La chambre consulaire a organisé son troisième Forum international green business, du 8 au 10 mai.

Le président de la chambre de commerce, d'industrie, d'agriculture et des métiers (CCIAM) de Pointe-Noire est un fervent promoteur des opportunités du green business. PDG de Nord-Sud Expertise & Réalisation (BTP et génie civil), il vient de créer, à 51 ans, une société dans le secteur de l'eau potable avec des partenaires congolais.

Jeune Afrique : Pourquoi vous lancez-vous dans le développement du green business ?

Sylvestre Didier Mavouenzela : En observant le boom mondial de l'économie verte, nous nous sommes rappelé celui des technologies de l'information et de la communication. L'Afrique a loupé ce train parce que, à l'époque, les gens ne se sont pas assez mobilisés pour favoriser l'économie numérique. Si nous ne nous investissons pas, nous risquons de connaître la même mésaventure ; ce serait impardonnable, dans la mesure où les forêts du bassin du Congo constituent le deuxième poumon écologique de la planète. Nous devons faire de l'économie verte l'un des moteurs du développement en Afrique centrale, un facteur de croissance et un moyen de lutte contre la pauvreté.

Comment comptez-vous relever ce défi ?

Le secteur privé s'engage, une volonté politique se manifeste... Les conditions sont réunies. Nous avons fédéré un certain nombre d'acteurs, comme la Communauté économique des États de l'Afrique centrale [Ceeac, NDLR], qui a mis au point un Programme d'appui au développement de l'économie verte dans la sous-région. Il y a une vraie mobilisation, et nous avons aujourd'hui planté les quatre piliers qui vont contribuer à ce développement.

Il y a tout d'abord le forum, qui, depuis 2010, réunit chaque année les différents acteurs [entreprises, bailleurs de fonds, gouvernements, ONG]. Nous avons par ailleurs mis en place un réseau des entreprises engagées dans l'économie verte en Afrique centrale, qui regroupe déjà une centaine de sociétés. Vient ensuite le Programme d'appui au développement durable, qui doit être adopté à l'issue du forum par les ministres de la Ceeac chargés de l'Environnement. Ces derniers devront aussi adopter mi-mai, à Brazzaville, les statuts d'un fonds vert qui va être créé au sein de la Communauté.

 Y a-t-il un lien entre ce forum et le sommet Rio+20, en juin ?

Le forum de Pointe-Noire est pratiquement le seul rassemblement d'affaires en Afrique à se pencher sur l'économie verte, qui est l'un des thèmes de Rio. Il servira de lieu de structuration du point de vue du secteur privé d'Afrique centrale - pour ne pas dire africain -, et nos conclusions seront portées à Rio.

 Pouvez-vous nous donner des exemples de ces projets verts ?

Nous allons prochainement faire venir une chef d'entreprise ouest-africaine du secteur cosmétique. Autour de produits comme le karité, elle a mobilisé 2 000 femmes dans sa sous-région ; nous voulons aussi créer un réseau féminin pour la production et la transformation d'huile de palme. Les populations vont devenir les acteurs et les utilisateurs de cette économie verte.

Il y a des projets dans des secteurs très divers, de l'agriculture à l'écotourisme en passant par le solaire, l'écoconstruction ou le traitement des déchets - par exemple la fabrication de papier à partir de sacs en plastique... Le forum va s'atteler à sensibiliser tout le monde. 

___

Tshitenge Lubabu M.K., envoyé spécial à Pointe-Noire

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

AUTRES

Zimbabwe : Mugabe limoge sept membres du gouvernement proches de Joice Mujuru

Zimbabwe : Mugabe limoge sept membres du gouvernement proches de Joice Mujuru

Le président zimbabwéen Robert Mugabe a annoncé par un communiqué dimanche qu'il se séparait de deux ministres et de cinq vice-ministres, poursuivant une purge entamée au début du[...]

Présidentielle en Tunisie : un grand pas pour une démocratie en herbe

Manifestations de joie, déclarations politiques et commentaires se sont succédés toute la nuit en Tunisie, après le vote de dimanche pour le second tour de la présidentielle. Si les résu[...]

Afrique du Sud : Jacob Zuma se veut rassurant sur son état de santé

Dans une interview télévisée diffusée dimanche, le président sud-africain, Jacob Zuma, a affirmé que son état de santé s'était amélioré. Selon ses d&eac[...]

RDC : le remaniement, beaucoup de bruit pour rien ?

Il aura fallu attendre plus d'un an le remaniement annoncé en octobre 2013. Au final, peu de surprises. Joseph Kabila s'est bien gardé de donner des indices sur ses intentions pour 2016.[...]

La France échoue à redevenir le premier fournisseur de l'Algérie

 La France a échoué en 2014 à reconquérir la place de premier fournisseur de l'Algérie, ravie pour la première fois par la Chine l'année précédente. Avant de la p[...]

Football : tous les résultats continentaux des sélections africaines en 2014

Pour accompagner notre classement 2014 des sélections africaines de football, nous avons recensé tous les résultats des matches qui se sont déroulés cette année entre les équipes na[...]

SOS Fifa

Fifa : un sigle qui sent de plus en plus le soufre. Principale institution sportive mondiale, avec le Comité international olympique (CIO), la Fédération internationale de football association gè[...]

Maurice : Anerood Jugnauth, le retour du SAJ

L'ancien président mauricien Anerood Jugnauth tient sa revanche. Lors des élections générales du 10 décembre, il a balayé la coalition formée par le Premier ministre Navin R[...]

RDC : Katumbi, le retour

Après avoir soigné pendant deux mois à Londres les séquelles d'une tentative d'empoisonnement à l'arsenic remontant à 2011, Moïse Katumbi, le gouverneur du Katanga, pré[...]

Maroc : Baha, l'irremplaçable stratège de Benkirane

La mort accidentelle de son bras droit Abdellah Baha prive le chef du gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane, d'un confident, d'un conseiller et d'un stratège. Amputé de son éminence grise, il [...]

Burkina : les balais fleurissent la tombe de Sankara

À l'appel du "Balai citoyen", quelque 300 personnes ont déposé dimanche des balais sur la tombe de Thomas Sankara pour commémorer le 65e anniversaire de sa naissance. Ce geste symbolique vis[...]

Classement 2014 : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet des sélections africaines de foot

Après l’Égypte (2010), la Côte d’Ivoire (2011), la Zambie (2012) et le Nigeria (2013), l’Algérie, huitième de finaliste de la Coupe du monde et facilement qualifiée pour[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers