Extension Factory Builder

Présidentielle française : le lièvre et la tortue

04/05/2012 à 11:58
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Sauf surprise majeure, aussi peu probable vu de Brazzaville où ces lignes sont écrites (à quarante-huit heures du verdict) qu'un arc-en-ciel en pleine saison sèche, François Hollande aura donc été élu septième président de la Ve République française lorsque vous aurez en main ce numéro de J.A. Sur les rives du fleuve Congo comme partout ailleurs en Afrique francophone, le débat télévisé du 2 mai a été suivi par l'élite politique et intellectuelle avec la même passion qu'un Clásico entre le Barça et le Real. Ce n'est certes pas le fond, encore moins les programmes ébauchés par les deux protagonistes qui ont ce soir-là retenu l'attention : en dehors de divergences somme toute minimes sur l'âge de la retraite et le droit de vote des étrangers aux élections municipales, chacun sait que le choc de la crise uniformise les politiques intérieures des grandes démocraties occidentales et qu'en matière d'affaires étrangères la perception des problèmes et des solutions à y apporter est presque toujours identique que l'on s'appelle Hollande ou Sarkozy, Obama ou Romney, Cameron ou Miliband.

Ce qui intéresse ici et que le 6 mai aura confirmé, c'est que, pour la première fois depuis 1958, les Français auront élu un homme qui leur ressemble. Un homme ambitieux, certes, que nul n'a vu venir, à commencer par son adversaire et ses propres camarades, mais que nulle ivresse de lui-même ne possède et que la paranoïa du pouvoir ne semble pas devoir atteindre. Un fantassin devenu maréchal, un notable de province qui a annoncé que son salaire de président et celui de ses ministres seraient abaissés de 30 % dès son accession à l'Élysée, alors que son prédécesseur avait augmenté le sien de 170 %. Un chef de l'État Leclerc ou Ikea, donc, pour qui la fonction requiert de la dignité plutôt que de la majesté, ni souverain ni sauveur suprême, ni homme providentiel ni séducteur excentrique, résolument normal, avec un ego certes développé, mais dénué de tout égotisme.

Lorsque Nicolas Sarkozy avait reçu J.A. quelques mois avant son élection de 2007, il surjouait déjà la fonction dans son vaste bureau de la place Beauvau, cabotin, capricieux, impulsif, pensant son entourage tétanisé. À la fin de l'entretien, posant sa main sur l'épaule de ses interlocuteurs, il avait eu cette phrase : « Je vous lis, vous faites du bon travail, continuez. » Lorsque François Hollande s'est livré au même exercice il y a huit mois, il était seul dans son réduit de l'Assemblée nationale, servant lui-même le café. « Souhaitez-moi bonne chance », avait-il simplement conclu. L'un et l'autre étaient en route pour le sommet de l'État, mais les voies empruntées par le lièvre narcissique et la tortue obstinée n'ont jamais, il est vrai, été les mêmes. Reste l'exercice du pouvoir et cette fatalité de l'Élysée qui veut que le costume de président, taillé aux mesures de ce géant que fut Charles de Gaulle, transforme ipso facto celui qui le porte en monarque. François Hollande y échappera-t-il ? Sur ce point, à Brazzaville, on est dubitatif. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Editorial suivant :
Niger : l'avenir en rose ?

Editorial précédent :
Algérie : après Bouteflika...

0 réaction(s)

Réagir à cet article

AUTRES

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une[...]

Afrique : la démocratie sans le peuple

Mohamed Mbougar Sarr est un écrivain sénégalais, lauréat du Prix Ahmadou Kourouma 2015 du Salon du livre de Genève pour "Terre ceinte".[...]

RDC : Félix Tshisekedi au congrès du PS français

Félix Tshisekedi devrait représenter son parti au Congrès du PS français, à Poitiers, du 5 au 7 juin.[...]

Hollande l'Africain : une politique pragmatique au Maghreb

Contrairement à son prédécesseur et alter ego corrézien, Jacques Chirac, qui nourrissait une véritable passion pour l'Orient, on ne connaissait pas de penchant arabe ou maghrébin p[...]

Burundi : suspension du dialogue politique avant un sommet régional

Le dialogue politique s'arrêtera ce weekend, avec l'espoir que le sommet régional prévu dimanche en Tanzanie puisse dénouer la crise burundaise.[...]

Côte d'Ivoire : Ouattara promet de se retirer après son second mandat, s'il est réélu

Le président ivoirien Alassane Ouattara ne briguera pas un troisième mandat s'il est réélu en octobre. Il entend respecter la Constitution de son pays, une promesse qu'il a faite devant l'Union africain[...]

"Le Soleil sans se brûler" : l'anti-hommage de Théo Ananissoh à Sony Labou Tansi

C'est une heureuse surprise que publient les éditions Elyzad, à Tunis. [...]

"À court d'enfants" : la triple peine des "Réunionnais de la Creuse"

Mille six cent trente Réunionnais issus de milieux pauvres, qui avaient entre 6 mois et 18 ans, ont été enlevés à leurs parents pour être envoyés en métropole. [...]

Gouvernement israélien : Ayelet Shaked, la beauté vénéneuse

Elle hait les Palestiniens, veut expulser les immigrés subsahariens... Bref, la ministre israélienne de la Justice est une peste.[...]

Audiovisuel tunisien : mauvaises ondes à la Haica

Incapable de s'imposer dans un monde médiatique qui flirte avec le pouvoir politique, la Haica, l'instance de régulation de l'audiovisuel, est fragilisée par une série de démissions.[...]

Pape Diouf : "C'est le système Fifa qu'il faut casser"

L’intense actualité autour de la FIFA depuis mercredi 27 mai, alors que l’instance organise son Congrès à Zurich pour son élection présidentielle, n’a pas surpris Pape Diouf, [...]

Livres : l'autre Rosa Parks

La polyvalente Tania de Montaigne - journaliste, présentatrice télé, scénariste, auteure-compositrice-interprète et, bien sûr, écrivaine - aime les histoires de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers