Extension Factory Builder

France - Présidentielle 2012 : Najat Vallaud-Belkacem la conquérante

04/05/2012 à 16:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole de François Hollande. Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole de François Hollande. © AFP

De passage à Jeune Afrique, la Franco-Marocaine Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du candidat socialiste, nous l'a confié : elle refuse le rôle d'icône de la diversité.

Porte-parole de François Hollande, la Franco-Marocaine Najat Vallaud-Belkacem (34 ans) avait déjà été celle de Ségolène Royal en 2007. « Ce sont politiquement des moments très différents, explique la secrétaire nationale du Parti socialiste chargée des questions de société. Nous ne sommes plus dans une demande de rupture, mais de changement. »

Bien qu'elle le côtoie depuis longtemps, elle ne connaissait pas intimement le candidat socialiste - « un bon orateur et un homme plein d'humour », juge-t-elle. Mais quand celui-ci lui a demandé d'intégrer son équipe de campagne, elle a accepté « avec plaisir ». Fière de sa double nationalité, elle ne veut pas être perçue comme celle qui permet à Hollande de s'adresser aux Français issus de l'immigration. S'il est entendu, c'est, dit-elle, grâce à son discours valorisant la diversité du pays. Un pays qui, depuis quelques années, a sans doute un peu trop tendance à se replier sur lui-même...

Fille d'ouvrier

Née dans le Rif marocain, Najat est arrivée en France à l'âge de 4 ans. Son père était ouvrier dans la Somme. Deuxième d'une fratrie de sept, elle est une enfant rêveuse et férue de lecture. Son roman préféré ? Belle du Seigneur, d'Albert Cohen. À la maison, on ne parle pas de politique, ses parents n'ayant pas le droit de vote. Sa soeur aînée, aujourd'hui avocate, sera la première à connaître les bienfaits de « l'école républicaine ». Élève brillante, Najat intègre Sciences-Po Paris après trois années de droit. Elle y rencontre son futur mari - le couple a des jumeaux de 3 ans - et Caroline Collomb, l'épouse du maire socialiste de Lyon.

En 2003, elle devient chargée de mission auprès de ce dernier. Un an auparavant, après la qualification de Jean-Marie Le Pen pour le second tour de la présidentielle, elle avait pris sa carte du PS. Elle est aujourd'hui candidate aux législatives dans la 4e circonscription du Rhône, adjointe au maire de Lyon et conseillère générale. Quand on lui parle d'un éventuel ministère, elle s'empresse de botter en touche et assure se concentrer « uniquement sur les législatives ». Bref, cette conquérante est tout sauf une nouvelle icône de la diversité. Elle n'hésite d'ailleurs pas à railler les « stars déchues de la droite » dépourvues de « la légitimité que l'on acquiert quand on se construit soi-même ».

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Brésil : Rousseff dans le piège Petrobras

Brésil : Rousseff dans le piège Petrobras

À six mois de la présidentielle, la sortante est engluée dans une sombre histoire de rachat d'une raffinerie au Texas en 2006. Elle est en baisse dans les sondages mais devrait quand même ê[...]

Chine : bébés en boîte

En Chine, où n'existent ni protection sociale ni accouchement sous X, des structures d'accueil pour enfants abandonnés - et souvent handicapés - sont mises en place.[...]

Une histoire du génocide rwandais (#4) : les écoutes bidons et le mythe de la guerre éclair du FPR

Dans ce quatrième billet consacré au déclenchement du génocide des Tutsis de 1994, Laurent Touchard* poursuit l'analyse des éléments brandis par les ex-partisans des Forces armées[...]

Mali : le Mujao annonce la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

Le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) a annoncé mardi la mort du Français Gilberto Rodrigues Leal, enlevé en novembre 2012 dans l'ouest du Mali. [...]

Inde : qui brisera la vague safran ?

Personne, sans doute. Face à un parti du Congrès à bout de souffle, les nationalistes hindous du BJP, qui ont choisi cette couleur pour emblème, ont toutes les chances de remporter les[...]

Le propos raciste qui fait du bien

Peut-on utiliser les clichés pour mieux les dynamiter ? Des étudiants français répètent les saillies caractéristiques du racisme ordinaire pour en souligner[...]

Justice : après Simbikangwa, qui ?

Patrick Baudouin est président d'honneur de la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH).[...]

Birmanie: Win Tin, figure de la lutte pour la démocratie, est décédé

Win Tin, emprisonné pendant 19 ans pour son combat contre l'ancienne junte birmane, est décédé lundi à l'âge de 84 ans, a indiqué la Ligue nationale pour la démocratie[...]

Les quatre journalistes otages en Syrie sont de retour en France

Libérés le 19 avril, les quatre journalistes qui avaient été faits otages en Syrie dix mois auparavant ont regagné la France dimanche. Ils ont décrit des conditions de détention[...]

France : François Hollande accueille les quatre journalistes libérés en Syrie

Les quatre journalistes français libérés samedi après dix mois d'une éprouvante captivité en Syrie aux mains d'un groupe jihadiste lié à Al-Qaïda, sont arrivés en[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces