Extension Factory Builder

Tunisie : Salah Sayel, sentinelle de la Bourse de Tunis

03/05/2012 à 14:33
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le nouvel objectif de Salah Sayel : doubler la capitalisation de la place financière. Le nouvel objectif de Salah Sayel : doubler la capitalisation de la place financière. © Heifel Ben Youssef pour JA

Figure historique de la Place de Tunis, Salah Sayel, le nouveau président du Conseil du marché financier, sera attentif à la transparence des opérations.

Nommé en mars à la tête du Conseil du marché financier (CMF), Salah Sayel, 51 ans, a fait toute sa carrière au sein du gendarme de la Bourse tunisienne. Titulaire d'un diplôme de l'Institut supérieur de gestion de Tunis, il participe dès 1987 au lancement de la place financière, avant de superviser, au début des années 1990, les nouvelles introductions sur le marché. Parallèlement, il intègre le comité technique de privatisation des entreprises publiques.

Une position privilégiée pour observer la dérive prédatrice de l'ancien régime, notamment lors de la cession de la Banque du Sud à Attijariwafa Bank en 2005, opération avant laquelle Sakhr el-Materi, gendre de l'ex-président, a profité d'un délit d'initié pour racheter une part minoritaire. « Mais, globalement, les incursions du clan au pouvoir dans la sphère financière ont été rares », estime Salah Sayel, qui, aujourd'hui, parle sans tabou et revendique une totale liberté d'action. « L'indépendance, c'est dans les textes et dans la tête », assure-t-il.

S'il ne renie pas les réalisations de son prédécesseur Férid Kobbi, le nouveau patron du CMF mesure le chemin à parcourir pour faire de la Bourse de Tunis une référence régionale. Au rang de ses ambitions figurent un meilleur encadrement du capital-investissement ou encore le renforcement des fonds propres à demander aux sociétés d'intermédiation quand elles gèrent de gros contrats.

 Enquête.

L'ancien chef des enquêtes et des plaintes (1997-2008) reste également attentif à la transparence des opérations. À preuve, la possible ouverture d'une enquête sur la compagnie Electrostar, dont l'action a grimpé de 115,5 % sans raison entre le 15 mars et le 5 avril. Il souhaite aussi qu'à l'avenir les sociétés améliorent la forme et les délais de la publication des informations réglementaires.

Salah Sayel sait enfin que l'attractivité de la Bourse de Tunis dépend en partie de la profondeur de son marché. « À terme, nous visons la cotation d'une centaine d'entreprises [contre 57 aujourd'hui, NDLR] et le doublement de la capitalisation [16 milliards de dinars actuellement, soit 8 milliards d'euros]. Dès cette année, nous espérons l'introduction sur le marché de trois ou quatre sociétés de l'immobilier ou de l'industrie », lâche-t-il sans plus de précisions. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie : jour J-6 avant avant un scrutin placé sous le signe de la morosité

Tunisie : jour J-6 avant avant un scrutin placé sous le signe de la morosité

À six jours des élections législatives, la Tunisie semble se préparer à troquer la transition contre une situation aléatoire.[...]

Législatives tunisiennes : lobby tout-terrain

Des stades aux mosquées en passant par les soirées privées, en Tunisie tous les moyens sont bons pour gagner des voix aux législatives.[...]

Hammamet : Afek Tounes, la voix des jeunes Tunisiens

Dans l'intérieur du pays, électeurs et formations politiques tunisiennes se croisent, entre désillusions des uns et ambitions électorales des autres. Reportage.[...]

Législatives tunisiennes : l'abstention, le vrai outsider

Quels que soient les résultats des législatives tunisiennes du 26 octobre, vainqueurs et vaincus devront relativiser leurs performances. En cause : l'abstention qui risque à nouveau de battre des[...]

Tunisie - Sfax : "La ville est abandonnée"

Dans l'intérieur de la Tunisie, électeurs et formations politiques se croisent, entre désillusions des uns et ambitions électorales des autres. Reportage.[...]

Tunisie : la montée de Slim Riahi inquiète les ténors

Grâce à ses moyens financiers très importants, Slim Riahi commence à agréger derrière lui un électorat urbain peu politisé. Peut-il faire de l'ombre aux favoris de la[...]

Législatives tunisiennes : "Le poids d'Ennahdha sera contrebalancé", selon Ghazi Gherairi

L'ancien porte-parole de la Haute Instance pour la réalisation des objectifs de la révolution, Ghazi Gherairi, analyse les enjeux des législatives du 26 octobre. Au sein de l'Assemblée, et aussi[...]

Législatives tunisiennes : aux urnes citoyens !

Le scrutin du 26 octobre approche à grands pas, mais les citoyens tunisiens ne se mobilisent guère. Les enjeux sont pourtant cruciaux : les députés défendront leur vision de[...]

CAN 2015 : le Sénégal concède le nul face à la Tunisie aux qualifications

Le Sénégal et la Tunisie se sont neutralisés 0-0 vendredi à Dakar et conservent la tête du Groupe G pour la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2015, alors que le Maroc a[...]

Prostitution et sexe 2.0 en Afrique

Nouvelles technologies, marketing, offre et demande, concurrence... À bien des égards, en Afrique aussi, les relations tarifées ressemblent de plus en plus à un business comme un autre.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers