Extension Factory Builder
10/05/2012 à 18:03
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Depuis la chute du régime Ben Ali, le pays traverse une période aussi délicate qu'exaltante. Bouleversements au sein de la classe politique, société civile à l'énergie foisonnante, opérateurs économiques renouvelés, créateurs culturels incisifs... Tout a changé.

Révolution, évolution, révolte, changement - ah non, le terme est devenu tabou ! -, peu importe la dénomination exacte, la Tunisie n'est plus la même. Une vraie métamorphose, mais pas version Kafka... Vue de loin, ou, au contraire, de trop près, la Tunisie inquiète : enlisement du processus de transition, crise économique et sociale, montée des extrémismes, bipolarisation... À J.A., nous avons plutôt choisi de mettre l'accent sur l'extraordinaire, et il est vrai fort récente, vitalité de sa société. Jadis comateuse ou aphone, cette dernière ne cesse de nous étonner. Les idées fusent, le débat est permanent, les expériences multiples. Les conférences sur l'avenir du pays font le plein, et Dieu sait si elles sont nombreuses. Les hommes et les femmes politiques ? Une véritable fourmilière. Le monde associatif ? Une infinie constellation. Les électeurs ? Avides de comprendre, curieux de connaître les programmes des uns et des autres, soucieux de comparer les « offres ».

Bouillonnement

Sans parler des changements générationnels, du renouvellement des cadres au sein des entreprises ou de l'administration, de la diaspora qui s'invite dans la réflexion sur le futur de la nation, de la scène artistique devenue, enfin, féconde ou des médias, anciens et nouveaux, qui profitent très largement d'une liberté à laquelle ils n'avaient jamais goûté. Bien sûr, cette effervescence n'est pas toujours constructive. Évidemment, la défense de l'intérêt général n'est pas assez souvent au rendez-vous, et les ambitions personnelles, de moins en moins masquées, se muent régulièrement en guerre d'ego. Mais quoi de plus naturel ? La Tunisie avance à tâtons, elle a besoin de temps, de mûrir sa révolution et de canaliser ses énergies. En attendant, le pays avance, réfléchit, propose, cherche, explore, invente. Un dynamisme que bien des nations, d'Afrique ou d'ailleurs, peuvent lui envier... Les 50 personnalités que nous avons sélectionnées pour incarner cette nouvelle Tunisie, exercice subjectif s'il en est, sont à l'image de cette métamorphose et de ce bouillonnement. Combien d'entre elles auraient figuré dans cette liste il y a seulement seize mois ?

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

1 réaction(s)

1.
Toure ahmed bouah - 27/05/2012 à 17h:05

C est très bien , nous espérons que le pays retrouvera son lustre d antan[...] Lire

Toutes les dépèches

Réagir à cet article

Tunisie

CAN 2015 : La Guinée équatoriale élimine la Tunisie dans un parfum de polémique

CAN 2015 : La Guinée équatoriale élimine la Tunisie dans un parfum de polémique

 Menée jusqu'à la 90e minute par la Tunisie, qui se dirigeait vers une victoire logique, la Guinée équatoriale a égalisé dans le temps additionnel sur un penalty inexistant. C'est Jav[...]

CAN 2015 : Les trois atouts de la Guinée équatoriale avant les quarts

La Guinée équatoriale, pays hôte de la CAN 2015, va tenter de se qualifier pour la première fois pour les demi-finales du tournoi. Le rapport de force face à la Tunisie paraît à son[...]

CAN 2015 : début des quarts, derby congolais et Tunisie-Guinée équatoriale

L'indécis derby entre Congo et RDC ouvre la phase des quarts de finale de la CAN-2015 samedi à Bata avant que la Tunisie ne se présente en favori face à la Guinée équatoriale[...]

Interactif : où doit-on payer le plus cher en Afrique pour être candidat à la présidentielle ?

Dans la réforme électorale engagée en RDC, la caution exigée pour prendre part à la présidentielle a été revue à la hausse. Une démarche très[...]

Tunisie : la demi-surprise du chef

En désignant Habib Essid, un technocrate indépendant, au poste de Premier ministre, le président se prémunit contre l'accusation de monopolisation du pouvoir par un seul parti.[...]

Internet, mobiles, SMS : quand nos États misent sur la censure

En réponse aux dernières manifestations en RDC, le gouvernement congolais a censuré Internet et SMS. Un classique : avant lui, de nombreux gouvernements du continent avait utilisé le même[...]

Tunisie : pourquoi le Sud a choisi Marzouki à la présidentielle

Négligés depuis l'indépendance par le pouvoir central, les électeurs tunisiens du Sud ont massivement voté pour le président sortant, perçu comme l'homme de la vraie rupture[...]

Tunisie : "Si Béji" et les bajboujettes

Le tout nouveau président tunisien, appelé affectueusement Bajbouj, doit aux femmes sa victoire à la présidentielle. Et qu'un électorat féminin porte un candidat à la[...]

Tunisie : Maison de l'image et espace d'expressions

Comment filmer, photographier et dire la Tunisie d'aujourd'hui ? Olfa Feki, architecte, et Wassim Ghozlani, photographe, viennent de créer dans ce but la Maison de l'image.[...]

La Tunisie lève un milliard de dollars sur les marchés internationaux

La Tunisie a obtenu le 27 janvier un milliard de dollars sur les marchés internationaux, davantage que les 750 millions prévus. La demande a atteint 4,3 milliards.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers