Extension Factory Builder

Zeine Ould Zeidane, un Mauritanien au FMI

17/04/2012 à 14:39
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La mission de Zein Ould Zeidane auprès de Christine Lagarde durera trois ans. La mission de Zein Ould Zeidane auprès de Christine Lagarde durera trois ans. © Vincent Fournier/J.A.

Ancien de la Banque mondiale, l'ex-Premier ministre Zeine Ould Zeidane retrouve le chemin d'une grande institution financière. Il a été nommé haut conseiller au FMI.

En soutenant l'ancienne ministre française de l'Économie Christine Lagarde au poste de directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) en 2011, le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz n'en espérait peut-être pas tant. Le 5 mars, Zeine Ould Zeidane, ancien Premier ministre (2007-2008), a été nommé haut conseiller de l'institution basée à Washington.

Depuis sa démission - forcée - en mai 2008, celui qui avait négocié la primature après l'élection présidentielle de 2007 (il était arrivé troisième avec 15,27 % des suffrages) piaffait d'impatience entre sa résidence de Nouakchott et son pied-à-terre parisien. Aisé certes, mais s'estimant largement sous-employé entre deux missions de conseil. Et trop jeune, à 45 ans, pour envisager la retraite. En dépit de ses bonnes relations avec le président Abdelaziz, il ne pouvait pas non plus espérer revenir sur la scène politique, tant il a perdu le soutien des Mauritaniens. Les hommes d'affaires sont déçus de son passage au gouvernement, les jeunes lui reprochent d'avoir composé avec la vieille garde politique, et les habitants de l'Est - d'où il est originaire - de ne pas avoir partagé le pouvoir.

Aura

Ould Zeidane a trois ans, durée de sa mission au FMI, pour retrouver l'aura économique qui l'a fait briller par le passé. Détenteur d'un doctorat en mathématiques appliquées (université de Nice) et d'un DEA en économie, l'homme a vécu une ascension fulgurante : trésorier à la Générale des banques de Mauritanie, puis analyste au ministère des Affaires économiques, avant de rejoindre, en 2000, l'antenne de la Banque mondiale à Nouakchott.

Un économiste intelligent, intègre et intransigeant, disent de lui ses collaborateurs de l'époque. Conseiller économique du président Maaouiya Ould Taya à partir de 2002, il a été nommé gouverneur de la banque centrale en 2004, poste qu'il a conservé malgré le coup d'État militaire de 2005. Annulation de la dette multilatérale en 2006, enraiement de la baisse de l'ouguiya, nettoyage et redressement des comptes... Son bilan est fameux et, à l'époque, ses allers-retours entre Nouakchott et Washington sont déjà nombreux. Au FMI, Zeine Ould Zeidane arrive donc en terrain connu.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Mauritanie

Mauritanie : au-delà des chants du désert

Appelées "flash", les clés USB et les mini-cartes mémoire sont les supports les plus utilisés pour stocker, diffuser et partager des sons en Mauritanie. Connectées à un [...]

Mauritanie : le président Aziz appelle à l'arrêt d'une grève dans une mine de fer

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a appelé les travailleurs de la principale mine de fer de son pays, en grève depuis deux mois pour des augmentations de salaires, à "reprendre le[...]

Il s'appelait Lemrabott

Il était l'une des rares personnalités politiques mauritaniennes de ce dernier quart de siècle à faire l'unanimité autour de son nom, et son décès brutal, le 8 mars[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

César 2015 : le film franco-mauritanien "Timbuktu" triomphe avec sept prix

Le film franco-mauritanien "Timbuktu" d'Abderrahmane Sissako, chronique de la vie quotidienne dans le nord du Mali sous la coupe des jihadistes, a triomphé vendredi à la 40e cérémonie des[...]

Entre clandestinité et tabous, dix choses à savoir sur l'avortement au Maghreb

Au Maghreb, l'avortement clandestin est une réalité que connaissent de nombreuses femmes. Une pratique dangereuse qui brise de nombreuses vies. Pays par pays, "Jeune Afrique" fait le point sur la question.[...]

Mauritanie : Aziz n'est pas Charlie

Depuis son accession au pouvoir, en 2009, le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz ne manque pas une occasion de se poser en défenseur zélé de l'islam. Non sans[...]

Mohamedou Ould Slahi : je vous écris de Guantánamo

On l'a pris, à tort, pour un gros bonnet d'Al-Qaïda. Kidnappé dans sa Mauritanie natale, puis remis aux Américains, Mohamedou Ould Slahi croupit depuis 2002 dans la sinistre base cubaine. Dans un[...]

Mauritanie : Dah Ould Abeid et 2 autres militants anti-esclavagistes condamnés à 2 ans de prison

Trois militants anti-esclavagistes de Mauritanie, dont l'ex-candidat à la présidentielle Biram Ould Dah Ould Abeid, ont été condamnés jeudi à deux ans de prison ferme.[...]

Mauritanie : Fatimata Mbaye, indestructible

Les femmes puissantes sont de plus en plus nombreuses sur le continent. Voici notre sélection - forcément subjective - des 50 Africaines les plus influentes au monde.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers