Extension Factory Builder

Zeine Ould Zeidane, un Mauritanien au FMI

17/04/2012 à 14:39
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La mission de Zein Ould Zeidane auprès de Christine Lagarde durera trois ans. La mission de Zein Ould Zeidane auprès de Christine Lagarde durera trois ans. © Vincent Fournier/J.A.

Ancien de la Banque mondiale, l'ex-Premier ministre Zeine Ould Zeidane retrouve le chemin d'une grande institution financière. Il a été nommé haut conseiller au FMI.

En soutenant l'ancienne ministre française de l'Économie Christine Lagarde au poste de directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) en 2011, le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz n'en espérait peut-être pas tant. Le 5 mars, Zeine Ould Zeidane, ancien Premier ministre (2007-2008), a été nommé haut conseiller de l'institution basée à Washington.

Depuis sa démission - forcée - en mai 2008, celui qui avait négocié la primature après l'élection présidentielle de 2007 (il était arrivé troisième avec 15,27 % des suffrages) piaffait d'impatience entre sa résidence de Nouakchott et son pied-à-terre parisien. Aisé certes, mais s'estimant largement sous-employé entre deux missions de conseil. Et trop jeune, à 45 ans, pour envisager la retraite. En dépit de ses bonnes relations avec le président Abdelaziz, il ne pouvait pas non plus espérer revenir sur la scène politique, tant il a perdu le soutien des Mauritaniens. Les hommes d'affaires sont déçus de son passage au gouvernement, les jeunes lui reprochent d'avoir composé avec la vieille garde politique, et les habitants de l'Est - d'où il est originaire - de ne pas avoir partagé le pouvoir.

Aura

Ould Zeidane a trois ans, durée de sa mission au FMI, pour retrouver l'aura économique qui l'a fait briller par le passé. Détenteur d'un doctorat en mathématiques appliquées (université de Nice) et d'un DEA en économie, l'homme a vécu une ascension fulgurante : trésorier à la Générale des banques de Mauritanie, puis analyste au ministère des Affaires économiques, avant de rejoindre, en 2000, l'antenne de la Banque mondiale à Nouakchott.

Un économiste intelligent, intègre et intransigeant, disent de lui ses collaborateurs de l'époque. Conseiller économique du président Maaouiya Ould Taya à partir de 2002, il a été nommé gouverneur de la banque centrale en 2004, poste qu'il a conservé malgré le coup d'État militaire de 2005. Annulation de la dette multilatérale en 2006, enraiement de la baisse de l'ouguiya, nettoyage et redressement des comptes... Son bilan est fameux et, à l'époque, ses allers-retours entre Nouakchott et Washington sont déjà nombreux. Au FMI, Zeine Ould Zeidane arrive donc en terrain connu.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Mauritanie

67e Festival de Cannes : un Africain en lice pour la palme d'or

67e Festival de Cannes : un Africain en lice pour la palme d'or

La sélection officielle du 67e Festival de Cannes a été présentée jeudi à la presse. Dans la liste des films retenus, le réalisateur mauritanien Abderrahmane Sissako défend[...]

Maghreb : Ô Rap ! Ô désespoir !

De Rabat à Tripoli, ils traduisent, avec des paroles parfois très crues, la colère et les frustrations de la jeunesse face à l'oppression et à l'injustice, mais aussi sa[...]

La Mauritanie "n'exclut pas d'envoyer des forces en Centrafrique"

La Mauritanie pourrait envoyer des forces militaires en Centrafrique, a déclaré, lundi, le président Mohamed Ould Abdelaziz, lors d'une conférence de presse. Le chef de l'État a estimé[...]

Mauritanie : le pouvoir et l'opposition peinent à relancer le dialogue avant la présidentielle

Mardi, lors d'une première réunion préparatoire de leurs négociations sur l'élection présidentielle mauritanienne, prévue pour la mi-2014, le pouvoir et l'opposition ne sont pas[...]

Mauritanie : des manifestations contre une profanation du Coran font une victime

Un jeune homme a été tué lundi à Nouakchott et plusieurs personnes ont été blessées lors de manifestations, selon des sources concordantes. Des milliers de personnes[...]

Mauritanie : l'opposition menace de boycotter l'élection présidentielle

L'opposition mauritanienne ne participera pas à l'élection présidentielle prévue cette année en Mauritanie, à une date non encore fixée, si les conditions de transparence ne sont[...]

Droits de l'Homme : la Mauritanie va adopter une feuille de route pour éradiquer l'esclavage

La Mauritanie adoptera en mars une "feuille de route" pour éradiquer l’esclavage. C'est ce qu'a annoncé jeudi à Nouakchott la rapporteuse spéciale de l’ONU sur les formes[...]

Mauritanie : Ahmed Ould Hamza candidat à la présidentielle

Ahmed Ould Hamza, qui a quitté le 9 février la présidence de la Communauté urbaine de Nouakchott, devrait annoncer prochainement sa candidature à la présidentielle mauritanienne.[...]

Retombées radioactives sans retombées médiatiques

Le vent des années 60 a transporté un nuage radioactif, après un essai nucléaire français en Algérie. Mais qui sème le vent ne récolte pas toujours la tempête.[...]

Nucléaire : révélations sur les retombées radioactives de la bombe A française en Afrique

Des documents récemment déclassifiés par le ministère français de la Défense apportent un éclairage nouveau sur l'étendue des retombées radioactives des essais[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers