Extension Factory Builder

Gaza, la cocotte-minute

02/04/2012 à 12:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Ils étaient cinq coiffeurs de Gaza - trois femmes et deux barbiers -, tous réputés pour leur agilité à manier les ciseaux. Cinq figaros qui voulaient se rendre cette semaine à Tulkarem, en Cisjordanie, où se tient un concours de printemps consacré à la beauté palestinienne. On peut s'entasser à quatre mille par kilomètre carré dans un camp à ciel ouvert et avoir des rêves de capilliculteur. Ils étaient sept étudiants en informatique vivant dans la même enclave, tous experts du clavier et de la souris, sept Steve Jobs en herbe qui voulaient se rendre la semaine dernière à l'université Al-Qods de Jérusalem, où se tenait une compétition organisée par Microsoft. On peut survivre sous l'embargo et de temps à autre sous les bombes, et avoir des rêves de Silicon Valley. Seulement voilà : pour accéder au Graal, il faut traverser une partie du territoire israélien, ce qui pour les Gazaouis est aussi aisé que de poser le pied sur la Lune. Rendus au poste-frontière d'Erez, coiffeurs et étudiants ont été promptement priés de faire demi-tour avec leurs espoirs de médailles. Motif : seuls les « cas humanitaires exceptionnels » sont autorisés à fouler la terre du peuple juif.

Des scènes de ce type n'intéressent ni n'émeuvent personne, tant elles sont quotidiennes aux frontières de ce territoire bouclé depuis près de sept ans par l'armée israélienne. Le taux de frustration, de haine, de violence engendré par cette spirale infernale y est devenu incalculable et ingérable. Gaza est une cocotte-minute, la matrice idéologique de tous les terroristes et l'exutoire commode d'une stratégie paranoïaque qui se nourrit du ressentiment qu'elle suscite. On ne compte plus les rapports d'ONG ou d'organisations spécialisées des Nations unies, les commissions d'enquête indépendantes, les témoignages d'observateurs ou de diplomates dénonçant la politique de l'État hébreu tant vis-à-vis de Gaza que des colonies de peuplement, ouvertement encouragées par la quasi-totalité des Premiers ministres israéliens. Une bibliothèque entière n'y suffirait pas, qui mériterait pourtant que les robes noires du tribunal de La Haye s'y arrêtent, ne serait-ce qu'un instant.

Mais Israël, qui n'est pas signataire du traité instaurant la Cour pénale internationale (CPI), n'en a cure. Mieux : le 26 mars, le gouvernement Netanyahou a décidé de rompre tout contact avec le Conseil des droits de l'homme de l'ONU, ce dernier ayant eu l'insolence de prétendre enquêter sur les conséquences de la colonisation en Cisjordanie. « Vous ne devez plus répondre à aucun membre de ce conseil, pas même au téléphone », a martelé le ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, tsar de l'extrême droite ultrasioniste, avocat d'un État « ethniquement homogène » et auteur récent de cet aphorisme définitif : « Israël est le pays le plus moral au monde. » Ce faisant, Israël rejoint le club fermé et éminemment « moral » des États ayant, comme lui, claqué la porte du conseil de Genève : Iran, Syrie, Russie, Chine, Sri Lanka... Mais Israël s'en moque. Pas plus que le refoulement des coiffeurs et des informaticiens de Gaza son refus n'aura de conséquence. Car Israël, on le sait depuis soixante-quatre ans, est exceptionnel. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Editorial suivant :
Les trois Tunisie

Editorial précédent :
Présidentielle française : vues d'Afrique

Réagir à cet article

Moyen-Orient

Yémen : le président Abd Rabbo Mansour Hadi s'est réfugié en Arabie saoudite

Yémen : le président Abd Rabbo Mansour Hadi s'est réfugié en Arabie saoudite

Alors que la confusion règnait sur le sort du président Abd Rabbo Mansour Hadi, ce dernier est arrivé jeudi en Arabie saoudite, le jour même où la coalition menée par Ryad commença[...]

Israël : Bibi repetita

Déjouant tous les pronostics, Benyamin Netanyahou est sorti vainqueur des législatives anticipées du 17 mars, accentuant même l'emprise de son parti, le Likoud.[...]

Yémen : importante offensive de l'Arabie saoudite, les forces loyalistes reprennent Aden

L'Arabie saoudite a lancé mercredi une opération militaire au Yémen impliquant "plus de 10 pays" pour défendre le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi. Ce dernier a[...]

Syrie : à table avec le diable

Pendant des mois, les Occidentaux ont fait du départ de Bachar al-Assad un préalable. Mais après quatre ans de guerre, son régime est toujours debout et sa cruauté est[...]

Yémen : au moins 142 morts dans des attentats contre deux mosquées revendiqués par l'EI

Au moins 142 personnes ont péri lors de la grande prière du vendredi dans un triple attentat suicide contre deux mosquées à Sanaa. L’Etat islamique a revendiqué les attaques.[...]

Liban : "Offrez une bonne pour la fête des mères, offres spéciales sur les Éthiopiennes et les Kényanes"

Le texto d'une agence de recrutement d'employés de maison au Liban, proposant une "promotion" sur les employées de nationalité éthiopienne et kényane, a suscité un tollé[...]

Mort d'Arafat : des experts français rejettent à nouveau la thèse d'un empoisonnement

Le mystère entourant la mort en 2004 de l’ancien leader palestinien reste entier après la publication, lundi, des conclusions d’une étude menée par une équipe d’experts[...]

L'Arabie saoudite, premier importateur d'armes au monde

L'Arabie saoudite détient depuis 2014 le record des importations d'armes dans le monde, un volume qui dépasse celui de tous les pays européens réunis.[...]

L'Africa CEO Forum s'ouvre dans un climat économique incertain

Le coup d'envoi de l'Africa CEO Forum, qui réunit les principaux acteurs du secteur privé en Afrique, a été donné. Avec des interrogations sur les vents contraires qui s'annoncent sur les[...]

Israël : tous contre "Bibi" Netanyahou !

Au coude-à-coude dans les sondages avec le Likoud de Netanyahou à l'approche des législatives du 17 mars, la gauche nourrit l'espoir de revenir enfin au pouvoir. Avec le concours de Tzipi Livni,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers