Extension Factory Builder

Présidentielle française : la Corrèze et le Zambèze

23/03/2012 à 15:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

François Hollande a-t-il été piqué au vif par l'académicien Jean-Christophe Rufin ? Dans Jeune Afrique (no 2668), l'ancien ambassadeur de France au Sénégal se déclarait, non sans raison, incapable de dire si le candidat socialiste pouvait faire mieux que l'actuel chef de l'État en matière de politique africaine : « Il n'a délivré jusqu'ici ni discours programmatique ni propositions concrètes », écrivait-il. De fait, l'élu de Tulle, dont le tropisme africain est proche de zéro, semble avoir fait sienne la vieille formule du journaliste Raymond Cartier, dans les années 1950 : « La Corrèze avant le Zambèze. » « Il fallait s'y attendre », commente, non sans amertume, un familier des cercles socialistes. En ces temps de crise européenne et d'angoisses franco-françaises, l'Afrique n'est pas un enjeu. En clair, elle ne rapporte pas de voix.

Reste qu'en cas de victoire François Hollande va bien devoir impulser (pour les plus optimistes) ou bricoler (pour les plus circonspects) un projet, à défaut d'une vision. En 2006, Nicolas Sarkozy avait prononcé à Cotonou un prometteur et flamboyant discours. On sait ce qu'il advint par la suite des promesses de rupture, perdues corps et biens dans les entrelacs des réseaux de la Françafrique remontant jusqu'à l'Élysée. Mais cette allocution béninoise aura au moins constitué une balise permettant d'évaluer les changements de cap ultérieurs.

Cette fois, rien. On fouille, on cherche, et on trouve difficilement sur le site de la Fondation Jean-Jaurès un sympathique essai, Quelle politique africaine pour la France en 2012 ?, de Thomas Mélonio, spécialiste Afrique du Parti socialiste qui figure dans le pléthorique organigramme du candidat. Quant au think-tank Terra Nova, la boîte à idées du PS, il propose la tenue d'« états généraux » consacrés à l'aide au développement et « la fin de la parité fixe » du franc CFA avec l'euro. Cette note est signée d'un pseudonyme. C'est dire l'emballement suscité par ces sujets au sein d'un état-major de campagne au casting problématique.

Le « Monsieur Afrique » de Hollande, Kofi Yamgnane, fut ministre sous Mitterrand. Depuis, il hésite entre une rente politique en France et un destin présidentiel hasardeux au Togo. Les origines algériennes de Kader Arif, son « Monsieur Coopération », inciteraient à croire que ces questions ne lui sont pas étrangères. Mais ses communiqués sibyllins sur le Sénégal démontrent le contraire.

Quant au candidat, il a prononcé le 11 mars un discours sur la défense nationale. Résultat : un paragraphe sur l'Afrique dans lequel on apprend que, là-bas, « se joue aussi une part de l'avenir du monde ». « Je souhaite faire de la France, conclut Hollande, un partenaire présent avec l'ensemble des nations africaines », avant de promettre, bien entendu, « une coopération débarrassée des formes anciennes héritées de la période postcoloniale » et un changement des relations « avec certains régimes ». Et si l'ambassadeur Rufin signait une deuxième tribune ? 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Ebola : le co-découvreur du virus, Peter Piot, redoute une propagation en Chine

Ebola : le co-découvreur du virus, Peter Piot, redoute une propagation en Chine

Le codécouvreur du virus Ebola, Peter Piot, a fait part jeudi de son inquiétude quant aux risques de propagation du virus en Chine, qui a une très importante communauté en Afrique de l'Ouest.[...]

Justice française : le Franco-Togolais Kofi Yamgnane mis en examen pour trafic d'influence

Le candidat proclamé à la présidentielle togolaise Kofi Yamgnane a été mis en examen mercredi dans la soirée pour "trafic d'influence".[...]

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pour sa première implantation sur le continent, le cabinet d'avocats né aux États-Unis a préféré la capitale économique ivoirienne à Casablanca ou à[...]

Un soldat français des forces spéciales tué dans le nord du Mali

Un sergent-chef français, membre des forces spéciales, a été tué mercredi au Mali lors d'une opération destinée à freiner la résurgence des jihadistes dans le nord du[...]

RDC 

Boxe : 30 octobre 1974 à Kinshasa, le jour où Muhammad Ali entra dans la légende

Ce fut, à n'en pas douter, la rencontre du siècle : il y a quarante ans, le 30 octobre 1974, l'ancien champion du monde des poids lourds, Muhammad Ali, défiait le tenant du titre, George Foreman,[...]

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane placé en garde à vue dans l'affaire Rocancourt

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane a été placé en garde à vue, dans l'affaire Rocancourt, mercredi 29 octobre, selon l'AFP.[...]

"Black Panther" : Chadwick Boseman, premier super-héros noir en solo au cinéma chez Marvel

Marvel a enfin dévoilé mardi soir les neufs productions de la "phase 3" de son univers cinématographique pour les cinq prochaines années. Une nouveauté : l'Africain-Américain[...]

Francophonie : Macky Sall soutient Henri Lopès, Alain Juppé préfère Michaëlle Jean

À l'approche de la tenue du sommet de l'Organisation internationale de la francophonie, à Dakar en novembre, les voix commencent à se délier sur les préférences au poste de[...]

France : Patrick Balkany, faux Foccart, vrai tocard

Le député français, Patrick Balkany, a été mis en examen dans le cadre d'une affaire d'évasion fiscale liée à son "activisme" africain sous Nicolas Sarkozy. [...]

Football : Yaya Touré, seul candidat africain au Ballon d'or 2014

La liste des 23 candidats au Fifa-Ballon d'or 2014 a été dévoilée mardi. Parmi eux, les habitués tels que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, ainsi qu'une ribambelle de champions du monde[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers