Extension Factory Builder

Présidentielle française : la Corrèze et le Zambèze

23/03/2012 à 15:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

François Hollande a-t-il été piqué au vif par l'académicien Jean-Christophe Rufin ? Dans Jeune Afrique (no 2668), l'ancien ambassadeur de France au Sénégal se déclarait, non sans raison, incapable de dire si le candidat socialiste pouvait faire mieux que l'actuel chef de l'État en matière de politique africaine : « Il n'a délivré jusqu'ici ni discours programmatique ni propositions concrètes », écrivait-il. De fait, l'élu de Tulle, dont le tropisme africain est proche de zéro, semble avoir fait sienne la vieille formule du journaliste Raymond Cartier, dans les années 1950 : « La Corrèze avant le Zambèze. » « Il fallait s'y attendre », commente, non sans amertume, un familier des cercles socialistes. En ces temps de crise européenne et d'angoisses franco-françaises, l'Afrique n'est pas un enjeu. En clair, elle ne rapporte pas de voix.

Reste qu'en cas de victoire François Hollande va bien devoir impulser (pour les plus optimistes) ou bricoler (pour les plus circonspects) un projet, à défaut d'une vision. En 2006, Nicolas Sarkozy avait prononcé à Cotonou un prometteur et flamboyant discours. On sait ce qu'il advint par la suite des promesses de rupture, perdues corps et biens dans les entrelacs des réseaux de la Françafrique remontant jusqu'à l'Élysée. Mais cette allocution béninoise aura au moins constitué une balise permettant d'évaluer les changements de cap ultérieurs.

Cette fois, rien. On fouille, on cherche, et on trouve difficilement sur le site de la Fondation Jean-Jaurès un sympathique essai, Quelle politique africaine pour la France en 2012 ?, de Thomas Mélonio, spécialiste Afrique du Parti socialiste qui figure dans le pléthorique organigramme du candidat. Quant au think-tank Terra Nova, la boîte à idées du PS, il propose la tenue d'« états généraux » consacrés à l'aide au développement et « la fin de la parité fixe » du franc CFA avec l'euro. Cette note est signée d'un pseudonyme. C'est dire l'emballement suscité par ces sujets au sein d'un état-major de campagne au casting problématique.

Le « Monsieur Afrique » de Hollande, Kofi Yamgnane, fut ministre sous Mitterrand. Depuis, il hésite entre une rente politique en France et un destin présidentiel hasardeux au Togo. Les origines algériennes de Kader Arif, son « Monsieur Coopération », inciteraient à croire que ces questions ne lui sont pas étrangères. Mais ses communiqués sibyllins sur le Sénégal démontrent le contraire.

Quant au candidat, il a prononcé le 11 mars un discours sur la défense nationale. Résultat : un paragraphe sur l'Afrique dans lequel on apprend que, là-bas, « se joue aussi une part de l'avenir du monde ». « Je souhaite faire de la France, conclut Hollande, un partenaire présent avec l'ensemble des nations africaines », avant de promettre, bien entendu, « une coopération débarrassée des formes anciennes héritées de la période postcoloniale » et un changement des relations « avec certains régimes ». Et si l'ambassadeur Rufin signait une deuxième tribune ? 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Christopher Fomunyoh : 'Les Africains aspirent à une gouvernance moderne'

Christopher Fomunyoh : "Les Africains aspirent à une gouvernance moderne"

Directeur Afrique du National Democratic Institute, basé à Washington, le juriste et politologue camerounais décrypte la vision de l'Afrique selon Obama.[...]

Califat : Al-Baghdadi, un tigre de papier

Le très médiatisé État islamique est-il une nouvelle hydre, plus puissante et terrifiante qu'Al-Qaïda ne l'a jamais été ? Voire ![...]

France : le parquet de Paris dément l'ouverture d'une nouvelle enquête contre Sarkozy

Le procureur de la République du tribunal de grande instance de Paris a démenti mardi l'information du Parisien selon laquelle une enquête préliminaire avait été ouverte contre Nicolas[...]

Gaza : les bombardements israéliens redoublent d'intensité

Les bombardements de l'armée israélienne sur la bande de Gaza se sont renforcés dans la nuit de lundi à mardi. Les désaccords restent profonds sur les termes d'un accord durable entre Israël[...]

Sommet US-Africa : Bloomberg sur le coup

La fondation de Michael Bloomberg, l'ancien maire de New York, déjà largement engagée sur le continent, coorganise le premier US-Africa Business Forum qui se tient début août à Washington.[...]

Russie : Poutine, paria en Europe... latin lover en Amérique du Sud

Après le crash du vol MH17 en Ukraine, Vladimir Poutine est en passe de devenir un paria en Europe... mais pas en Amérique du Sud. De La Havane à Brasília, le maître du Kremlin fait[...]

Barack Obama : "Nous devons saisir le potentiel extraordinaire de l'Afrique d'aujourd'hui"

Devant 500 étudiants africains qui participent au programme "Washington Fellowship for Young African Leaders" aux États-Unis, Barack Obama a affirmé lundi que le monde avait besoin d'une Afrique[...]

Milliardaires africains : l'argent ne fait pas le bonheur... des pauvres

La récente étude du Wealth Report sur la multiplication des milliardaires africains et le nouveau rapport du PNUD sur les mauvais résultats du continent en terme de développement humain ne sont pas[...]

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre "plusieurs semaines"

Selon Frédéric Cuvillier, secrétaire d'État français aux transports, l'analyse des boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé jeudi dernier au Mali[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers