Extension Factory Builder
12/03/2012 à 11:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

« L'Algérie n'existe pas ? Nous allons l'inventer », disait l'un de ses responsables à l'aube de l'indépendance. Alors que le pays célèbre cette année, sans tambour ni trompette, le cinquantième anniversaire de sa libération, trop rares sont les Algériens qui s'interrogent réellement sur cette nation « inventée ». Les ouvrages ou les publications sur la guerre d'Algérie font actuellement florès. Il ne se passe pas une semaine sans qu'une maison d'édition ou un magazine d'informations publient les travaux d'auteurs, d'historiens, d'essayistes ou de journalistes. La plupart sont français... Mais rien, ou presque, sur ce qu'est devenue aujourd'hui l'Algérie, a fortiori par des auteurs algériens. À l'exception, notable, de l'excellent essai d'Abderrahmane Hadj Nacer, ancien gouverneur de la Banque centrale, La Martingale algérienne*, dont je vous recommande la lecture, passionnante et éclairante. Un portrait sans fard de cette Algérie méconnue, un diagnostic précis, documenté et complet des maux - véritables fers aux pieds - qui l'empêchent d'avancer. Et donc, en creux, ce qu'il convient de faire pour réveiller ce géant endormi du Maghreb...

Le passé, même douloureux, n'explique pas tout, mais il est un refuge bien commode pour la génération toujours au pouvoir à Alger. Cette génération, celle de l'indépendance, a sacrifié les suivantes sur l'autel de l'Histoire, de ses rêves égarés, de la gloire oubliée des années 1970, quand Alger suscitait admiration, respect mais aussi crainte. Aujourd'hui, elle arrive au bout de son chemin. Ensuite ? Mystère... Le monde évolue à grande vitesse et, depuis 2011, les Arabes avec. L'Algérie, elle, demeure recroquevillée, comme résignée. Elle donne l'impression d'attendre, inlassablement, sans savoir exactement quoi, d'ailleurs. Peut-être que Dieu ou qu'un homme providentiel décrète le changement... Ce peuple rebelle, réputé colérique, qui n'a jamais, en deux mille ans d'histoire, accepté de se soumettre aux envahisseurs, quels qu'ils soient, fait désormais preuve d'une infinie patience. Marqués par les épreuves, dont l'horreur de la décennie noire, trimballés de promesses en gâchis, de coups d'éclat en occasions manquées, les Algériens éprouvent toutes les peines du monde à faire sauter les nombreux carcans - politiques, culturels et sociaux - qui les contraignent à l'inertie.

Impéritie des élites, multiples clivages (hommes-femmes, jeunes-vieux, Arabes-Berbères, bande côtière-intérieur du pays, etc.), système bloqué, jeunesse sans repères et marginalisée, faiblesse du débat public ou intellectuel, potentiel économique bridé, avenir incertain... L'Algérie dont rêvent ses « enfants » est aux antipodes de ce sombre portrait, un rien caricatural j'en conviens. Mais elle reste, cinquante ans après, toujours à inventer...

___

La Martingale algérienne, réflexions sur une crise, d'Abderrahmane Hadj Nacer, aux éditions Barzakh (Alger).

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Editorial suivant :
Femmes de chefs

Editorial précédent :
Beac : retour sur un hold-up

Réagir à cet article

Algérie

Algérie : une manifestation anti-gaz de schiste dégénère

Algérie : une manifestation anti-gaz de schiste dégénère

Une quarantaine de policiers ont été attaqués et deux bâtiments incendiés, ce dimanche, lors d'une manifestation contre le forage de puits d'exploration du gaz de schiste, à In Salah, dans [...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

In Amenas : l'enquête britannique provoque la colère des familles de victimes

Selon les conclusions de l'enquête judiciaire britannique sur l'attaque du complexe gazier algérien d'In Amenas, il "est probable que la balle" qui a tué Stephen Green, l'un des sept otages, "a[...]

Algérie : Karim Achoui, le droit au retour

Ce Franco-Algérien s'est fait connaître comme l'avocat des figures du milieu. En s'inscrivant au barreau d'Alger, il a trouvé le moyen de contourner l'interdiction de plaider qui le frappait en France.[...]

Le dessinateur algérien Ali Dilem rejoint l'équipe de "Charlie Hebdo"

Le célèbre dessinateur de presse algérien Ali Dilem a rejoint la rédaction de "Charlie Hebdo", qui a sorti mercredi son second numéro depuis les attentats de janvier. Un choix audacieux[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Algérie : vaste dispositif policier pour empêcher une manifestation contre le gaz de schiste à Alger

Un important dispositif policier a été déployé mardi à l'aube autour de l'esplanade de la Grande Poste, dans le centre d'Alger, où devait se tenir une manifestation contre le gaz de[...]

Gaz de schiste : Sonatrach contre-attaque

 Pour contrer les arguments des opposants au gaz de schiste en Algérie, Sonatrach a invité des experts étrangers pour rassurer l'opinion quant aux dangers représentés par l'exploitation des[...]

Football : le Real Madrid enfin de retour sur les terres algériennes ?

Le Real de Madrid a donné vendredi son accord pour disputer un match amical en Algérie, a rapporté le quotidien espagnol "Marca", très proche du club. La date de cette rencontre et[...]

L'expulsion de 33 chibanis à Paris pose la question de la situation des vieux migrants en France

Après avoir été expulsés manu-militari jeudi matin de leur hôtel situé rue du Faubourg Saint-Antoine à Paris, 33 chibanis (personnes âgées) ont reçu l'assurance[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers