Extension Factory Builder

Burkina Faso : Georges Ouédraogo, hommage au Gandaogo national

09/03/2012 à 12:27
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Le percussionniste et chanteur est décédé le 2 février, à 65 ans. Héros de l'âge d'or de l'afro-funk, il était l'un des plus grands batteurs du continent.

Le concert accompagnant, le 26 janvier, la sortie de Burkina Faso : musiques modernes voltaïques, le livre du français Florent Mazzoleni, aura été sa dernière scène. Auteur, compositeur, batteur et arrangeur, Georges Ouédraogo s'est éteint le 2 février à la clinique du coeur à Ouagadougou. Surnommé le Gandaogo national (« celui qui ose », en mooré), il accordait tout son temps à son amour pour la musique depuis sa plus tendre enfance - au point qu'il arrêta l'école, au grand dam de sa mère.

Né en 1947 dans le village de Gogo, proche de la capitale, il fréquente à la fin des années 1950 le Tiko-Tiko Bar de Ouaga, où se produisent l'Ivoirien Antonio et ses Tcha Tcha Tcha Boys. En 1965, il intègre le Volta Jazz, à Bobo-Dioulasso. Deux ans plus tard, il sort son premier titre en mooré, Mam kamisoye. Il va ensuite tenter sa chance à Abidjan, à partir de 1969, où il évolue au sein du New System Pop, avant de rejoindre l'orchestre du trompettiste ivoirien Fax Clark au club Quartier latin.

Il sort ses plus grands succès dans les années 1970 avec son groupe, Bozambo.

En 1973, un autre musicien ivoirien, Jimmy Hyacinthe, l'invite à se joindre à lui et à Rato Venance pour créer le groupe Bozambo (« diminuer la tricherie », en mooré). Pendant trois ans, les compères feront le bonheur des meilleurs clubs d'Europe et sortiront plusieurs albums.

En 1978, Ouédraogo rentre au Burkina et poursuit sa carrière en solo. Il sort notamment Gnanfou Gnanfou et, en 1982, publiera un ultime album dans lequel il chantera OUA, en duo avec la jeune star ivoirienne Aïcha Koné. Depuis, avec les rééditions de sa douzaine d'albums - Gnou Zemes en 2000, Rosalie en 2003, Tingré (« Souvenir », en mooré) fin 2007 -, ses concerts et Le Bozambo, le maquis qu'il avait ouvert en 2004 près de chez lui, à Ouagadougou, pour promouvoir les jeunes artistes, il restait et restera le pionnier et porte-étendard de la musique burkinabè.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Burkina Faso

Expatriés : les villes africaines toujours plus chères !

Expatriés : les villes africaines toujours plus chères !

Les classements 2014 des cabinets Mercer et ECA International montrent que les villes africaines sont toujours plus chères pour les expatriés. En cause : une dépendance forte vis à vis des importations [...]

Cyclisme africain : pas de Tour de France, mais un sacré braquet !

On espérait des Sud-Africains et des Érythréens sur les routes du Tour de France. Mais, cette année encore, la compétition est orpheline du continent. Pourtant, l'Afrique est loin d'être[...]

Burkina Faso : Blaise Compaoré près d'un référendum... et loin de l'OIF

Si Blaise Comparoré ne semble pas du tout motivé pour prendre la direction de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), il n'en va pas de même de son intention d'organiser un[...]

Du Sénégal à la Tunisie, ramadan et grande bouffe !

De l'assiette à la télévision, impossible d'échapper au ramadan, qui impose son rythme à l'ensemble de la communauté musulmane. Paradoxalement, au Sénégal, la[...]

Zéphirin Diabré : "La règle, c'est deux mandats et on s'en va"

Reconduit à la tête de son parti fin juin, Zéphirin Diabré, le chef de file de l'opposition au Burkina Faso, veut faire barrage au chef de l'État en 2015.[...]

Blaise Compaoré en visite au Mali pour relancer la médiation burkinabè

Blaise Compaoré est arrivé mardi à Bamako pour une visite officielle de deux jours au Mali. Il tentera d'y relancer la médiation burkinabè et ouest-africaine dans la crise malienne.[...]

Zéphirin Diabré : "Il y a une impatience qui monte" au Burkina

Zéphirin Diabré, le chef de file de l'opposition burkinabè, mène la fronde actuelle contre une éventuelle candidature du président Blaise Compaoré en 2015. Le leader de l'UPC s'est[...]

Défense : les états-majors africains font le plein d'armes en France

Eurosatory, le plus grand salon mondial de l'armement, vient de se terminer en France. Entre kalachnikovs, tanks et radars, les Africains ont pu faire leur marché.[...]

Burkina Faso : rassemblement en faveur d'une nouvelle candidature de Compaoré

Le parti de Blaise Compaoré a rempli samedi le plus grand stade de Ouagadougou, trois semaines après l'opposition, marquant un soutien massif à un éventuel référendum permettant au chef de[...]

Exclusif. Burkina : le rapport d'autopsie conclut à une mort accidentelle du juge Nébié

Le rapport du médecin-légiste français sur le décès du juge constitutionnel Salifou Nébié, retrouvé mort sur une route près de Ouagadougou, le 24 mai, est formel : il[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces