Extension Factory Builder
08/02/2012 à 18:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Robert Aouad, patron d'Isocel télécom. Robert Aouad, patron d'Isocel télécom. © Vicent Fournier/J.A

Un réseau couvrant la moitié du territoire, une interconnexion avec l'Europe et le premier data center du Bénin... Le patron d'Isocel multiplie les projets pour devenir incontournable.

« Jusqu'au milieu des années 2000, il était très difficile de trouver des financements pour créer un fournisseur d'accès à internet [FAI, NDLR]. Personne ne croyait que cela deviendrait incontournable en Afrique », se souvient Robert Aouad, directeur général d'Isocel Telecom, un des principaux FAI du Bénin. Une époque révolue. En 2011, les revenus de sa compagnie ont augmenté de 100 % pour atteindre 3 millions d'euros. Un chiffre d'affaires qui sera encore largement dépassé cette année. D'ici à quelques mois, Isocel couvrira 50 % du pays, contre environ 10 % auparavant. Une extension financée en partie via un prêt de 1 milliard de F CFA (1,5 million d'euros) attribué par la Banque ouest-africaine de développement (BOAD). À la clé, la compagnie peut espérer voir son nombre de clients exploser pour passer de 5 000 (soit environ 10 % du marché actuel) à plus de 40 000 abonnés.

Pas mal pour un autodidacte en matière de télécoms qui n'en connaissait pas long sur le sujet il y a encore une dizaine d'années. C'est en distribuant des cartes de téléphone et des terminaux qu'il a fait ses premiers pas dans le secteur. Touche-à-tout, il avait auparavant exercé ses talents dans de nombreux domaines, du textile à la restauration, en passant par l'industrie cinématographique au sein de Carolco Pictures Inc., la société qui a produit, entre autres, Basic Instinct. Mais au sein d'Isocel, Robert Aouad, 46 ans, joue sans conteste son meilleur rôle.

Valeur ajoutée

Conscient de l'importance des services aux entreprises, l'homme d'affaires libanais a interconnecté il y a quelques mois son réseau avec Amsterdam. « Ainsi, j'offre une réelle valeur ajoutée pour les compagnies européennes qui possèdent une filiale en Afrique. D'ailleurs, un certain nombre de grands opérateurs font appel à moi pour le compte de leurs clients », explique-t-il.

Autre projet prometteur pour ses affaires : l'installation fin 2012 du premier data center du Bénin. « Une infrastructure qui sera capable de stocker des données pour le compte du gouvernement, des banques, de fournisseurs de contenus locaux ou internationaux. Son impact sera régional », s'enthousiasme Robert Aouad. Avec cet investissement - dont le coût approche 1,5 million d'euros -, Isocel entend devenir un acteur central de l'internet dans la sous-région. De là à susciter la convoitise de certains gros concurrents, il n'y a qu'un pas.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Bénin

Les bureaux de vote ont ouvert pour les législatives au Bénin

Les bureaux de vote ont ouvert pour les législatives au Bénin

Les bureaux de vote au Bénin ont ouvert dimanche pour les élections législatives considérées comme un "galop d'essai" en vue de la présidentielle de 2016. Près de 4,4 mill[...]

Soglo, Yayi, Kérékou : les "fils de" briguent le suffrage universel au Bénin

Le 26 avril, les électeurs choisiront leurs députés. Parmi les candidats, les fils de trois hommes qui se sont retrouvés à la tête du pays. Une situation inédite qui[...]

Bénin : pourquoi les législatives du 26 avril sont cruciales

La campagne pour les élections législatives au Bénin bat son plein. Dimanche, près de 4,4 millions d’électeurs sont appelés aux urnes pour choisir les 83 députés qui[...]

Dossier Bénin : l'enfant terrible

Politique, société, économie, religion... "Jeune Afrique" dresse un portrait du Bénin d'aujourd'hui.[...]

Bénin : églises charismatiques, la multiplication des petits saints

Berceau du vaudou et fief catholique, le pays est souvent cité en exemple en matière de syncrétisme. Mais les mouvements charismatiques aux pratiques douteuses prolifèrent, au point qu'on ne[...]

Bénin : ces personnalités sortent du lot !

Ils exercent leurs talents dans la finance, le négoce international, le droit, le BTP ou l'informatique. Portrait de sept personnalités qui sortent du lot.[...]

Bénin : ces hommes politiques qui ont foi en leur étoile

Certains roulent pour Thomas Boni Yayi, d'autres sont en rupture de ban avec le pouvoir ou opposants de longue date. Tous ont un objectif commun : peser sur les prochains scrutins. Directement ou en coulisses.[...]

Qui est Jules-Armand Aniambossou, l'ambassadeur du Bénin en France ?

Pour l'ambassadeur Jules-Armand Aniambossou, la France est comme une seconde patrie. Ingénieur et ancien élève de l'ENA, il connaît toutes les arcanes de l'administration et des milieux[...]

Élections au Bénin : la valse des étiquettes

À un mois des législatives, majorité et opposition se réorganisent. Entre les retournements de veste et les alliances de dernière minute, on est pris de tournis.[...]

Régis Facia : "Au Bénin, les portes s'ouvrent plus facilement devant les Européens"

Créer son entreprise au Bénin relève du parcours d'obstacles. Le vice-président du patronat, PDG fondateur de Top Chrono, est bien placé pour en parler.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers