Extension Factory Builder
08/02/2012 à 18:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Robert Aouad, patron d'Isocel télécom. Robert Aouad, patron d'Isocel télécom. © Vicent Fournier/J.A

Un réseau couvrant la moitié du territoire, une interconnexion avec l'Europe et le premier data center du Bénin... Le patron d'Isocel multiplie les projets pour devenir incontournable.

« Jusqu'au milieu des années 2000, il était très difficile de trouver des financements pour créer un fournisseur d'accès à internet [FAI, NDLR]. Personne ne croyait que cela deviendrait incontournable en Afrique », se souvient Robert Aouad, directeur général d'Isocel Telecom, un des principaux FAI du Bénin. Une époque révolue. En 2011, les revenus de sa compagnie ont augmenté de 100 % pour atteindre 3 millions d'euros. Un chiffre d'affaires qui sera encore largement dépassé cette année. D'ici à quelques mois, Isocel couvrira 50 % du pays, contre environ 10 % auparavant. Une extension financée en partie via un prêt de 1 milliard de F CFA (1,5 million d'euros) attribué par la Banque ouest-africaine de développement (BOAD). À la clé, la compagnie peut espérer voir son nombre de clients exploser pour passer de 5 000 (soit environ 10 % du marché actuel) à plus de 40 000 abonnés.

Pas mal pour un autodidacte en matière de télécoms qui n'en connaissait pas long sur le sujet il y a encore une dizaine d'années. C'est en distribuant des cartes de téléphone et des terminaux qu'il a fait ses premiers pas dans le secteur. Touche-à-tout, il avait auparavant exercé ses talents dans de nombreux domaines, du textile à la restauration, en passant par l'industrie cinématographique au sein de Carolco Pictures Inc., la société qui a produit, entre autres, Basic Instinct. Mais au sein d'Isocel, Robert Aouad, 46 ans, joue sans conteste son meilleur rôle.

Valeur ajoutée

Conscient de l'importance des services aux entreprises, l'homme d'affaires libanais a interconnecté il y a quelques mois son réseau avec Amsterdam. « Ainsi, j'offre une réelle valeur ajoutée pour les compagnies européennes qui possèdent une filiale en Afrique. D'ailleurs, un certain nombre de grands opérateurs font appel à moi pour le compte de leurs clients », explique-t-il.

Autre projet prometteur pour ses affaires : l'installation fin 2012 du premier data center du Bénin. « Une infrastructure qui sera capable de stocker des données pour le compte du gouvernement, des banques, de fournisseurs de contenus locaux ou internationaux. Son impact sera régional », s'enthousiasme Robert Aouad. Avec cet investissement - dont le coût approche 1,5 million d'euros -, Isocel entend devenir un acteur central de l'internet dans la sous-région. De là à susciter la convoitise de certains gros concurrents, il n'y a qu'un pas.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Bénin

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Trois questions sur les prochaines élections au Bénin

Les Béninois iront aux urnes le 26 avril et le 31 mai prochain respectivement pour les élections législatives et les locales. L’annonce faite mercredi par le gouvernement, intervient après des[...]

Fondation Zinsou : Cuba mi amor...

À l'occasion de ses dix ans, la Fondation Zinsou se détourne momentanément de l'art contemporain et présente une exposition consacrée aux musiques africaines. Et, notamment, à[...]

Angelique Kidjo récompensée, lutte contre le racisme... ce qu'il faut retenir des Grammy Awards

La star béninoise Angélique Kidjo a remporté dimanche à Los Angeles son second Grammy Award, celui du meilleur album de musique du monde pour "Eve", lors d'une cérémonie[...]

La force multinationale contre Boko Haram se dote de 8 700 hommes

  Tchad, Niger, Nigeria, Cameroun et Bénin se sont mis d'accord samedi pour mobiliser 8.700 hommes dans la force multinationale de lutte contre le groupe islamiste nigérian Boko Haram, alors que le Tchad a[...]

La mosaïque linguistique africaine : carte des langues parlées sur le continent

En décembre dernier, le Parlement sénégalais s’est doté d’un système de traduction simultanée permettant aux députés de s’exprimer dans leur langue[...]

Bénin : "Dansons maintenant !", voyage dans la musique des années 1960-1980

La danse contemporaine africaine prend à nouveau ses quartiers à Cotonou, au Bénin. Jusqu’au 8 février, la Fondation Zinsou, qui fête cette année ses dix ans, réunit 55[...]

Boko Haram : pourquoi la coopération régionale patine

L'Assemblée nationale tchadienne a autorisé vendredi à l'unanimité l'envoi de soldats tchadiens au Cameroun et au Nigeria pour lutter contre le groupe islamiste Boko Haram. De quoi redynamiser la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces