Extension Factory Builder

Youssef Amrani : "Le Maroc reviendra un jour dans l'Union africaine"

02/02/2012 à 18:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Youssef Amrani, ministre délégué aux Affaires étrangères. Youssef Amrani, ministre délégué aux Affaires étrangères. © Abdelhak Senna/AFP

À l'occasion du Forum de Rabat (25 janvier), consacré à l'intensification des relations entre le Maroc et l'Afrique, Youssef Amrani, ancien secrétaire général de l'Union pour la Méditerranée (UPM) et tout nouveau ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, explique la stratégie du Maroc à l'égard du continent.

Jeune Afrique : Quel bilan tirez-vous de la politique africaine du Maroc ?

YOUSSEF AMRANI : Notre principale réussite, c'est d'avoir acquis une connaissance très approfondie des marchés africains et des modes opératoires pour s'implanter sur le continent. Grâce à nos entreprises, qui sont très réactives, nous sommes parvenus à développer sur place des partenariats efficaces et nous avons pu procéder à des échanges d'expertise. La principale entrave qui demeure concerne les instruments financiers. Il faut aujourd'hui trouver des solutions pour mieux garantir le risque et faciliter l'accès des entreprises aux sources de financement.

Un retour du Maroc dans l'Union africaine (UA) est-il envisageable ?

Le Maroc est et restera africain. Nous reviendrons un jour dans l'UA, quand les circonstances qui ont présidé à notre départ auront été revues. Pour autant, notre absence de cette institution n'entrave pas notre politique africaine. Nous appartenons à d'autres groupes régionaux, comme l'Union du Maghreb arabe (UMA, NDLR), et nous sommes observateurs à la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao). Nous sommes conscients aujourd'hui que notre priorité, c'est l'Afrique. C'est d'ailleurs grâce au vote des Africains que nous avons été élu au Conseil de sécurité de l'ONU pour la période 2012-2013.

Le Maroc est une terre d'immigration pour les Subsahariens. Comment gérez-vous ce phénomène ?

Nous refusons de nous en tenir à une approche sécuritaire et au contrôle des frontières. Nous devons lancer des programmes de développement fondés sur la solidarité avec nos amis africains. L'important, c'est de créer suffisamment d'emplois pour nos jeunes, ici comme chez nos voisins. Cette question ne sera pas résolue du jour au lendemain, mais nous y travaillons.

___

Propos recueillis par Leïla Slimani

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Maroc - Laurent Sablé : 'Fini les procès, place au sport !'

Maroc - Laurent Sablé : "Fini les procès, place au sport !"

Au terme d'une procédure internationale d'arbitrage, la suspension des Lions de l'Atlas des CAN 2017 et 2019 a été annulée. Entretien avec l'un des avocats de la partie marocaine.[...]

Finance : le marocain OCP lève un milliard de dollars sur les marchés internationaux

Pour sa deuxième incursion sur les marchés internationaux en à peine un an, le géant marocain des phosphates OCP a émis un eurobond d'un milliard de dollars. L'emprunt, d'une maturité de[...]

Maroc : l'avant-projet de réforme du code pénal est-il rétrograde ?

La réforme du code pénal marocain devait permettre des avancées démocratiques. C'est raté : son avant-projet est contesté par la société civile, qui le trouve[...]

Accident d'autocar au Maroc : les victimes méritent-elles le deuil national ?

Depuis le tragique accident d’autocar, les messages de condoléances et de soutien aux familles des victimes se muent en une gronde sur les réseaux sociaux demandant un deuil national.[...]

Mohammed Benhammou : "La plupart des Marocains qui reviennent du jihad avec l'EI disent avoir été dupés"

Pour l'universitaire Mohammed Benhammou, président du Centre marocain des études stratégiques et spécialiste du terrorisme et des questions de sécurité, les recrues de l'État[...]

Libye : une bombe explose devant l'ambassade du Maroc sans faire de victimes

Une bombe a explosé dans la nuit de dimanche à lundi près de l'entrée de l'ambassade du Maroc, à Tripoli. L'attentat n'a heureusement pas fait de victimes.[...]

Maroc : au moins 33 morts dans un grave accident d'autocar dans le Sud

Le Maroc est endeuillé une nouvelle fois par un accident de la route dû à une collusion entre un autocar et un camion près de la ville de Tan Tan (Sud). Bilan provisoire : 33 morts, dont des enfants,[...]

Maroc : la revue de détail du dernier recensement

Loin de certaines lectures exagérément dramatiques, les premiers chiffres du recensement général confirment des tendances connues. Revue de détail.[...]

Manuel Valls : "La France est fière d'être l'amie du Maroc"

En visite dans le royaume chérifien, le Premier ministre français a assuré jeudi que les relations de Paris avec Rabat avaient repris leur cours normal, après un an d'une crise diplomatique[...]

Le Maroc lance la FAAPA, pour les médias unis d'Afrique

La Fédération atlantique des agences de presse africaines (FAAPA), créée en octobre 2014 à Casablanca, au Maroc, entre en phase opérationnelle.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers