Extension Factory Builder

Loi sur les génocides : Sarkozy aussi a un problème de mémoire

30/01/2012 à 11:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Quand les politiques, pardon, les politiciens - la nuance est de taille -, se hasardent à s'emparer de l'Histoire, c'est la foire aux billevesées assurée. Quand, en outre, ils décident de légiférer sur ces questions, alors là... Le Sénat français a ainsi définitivement adopté, le 23 janvier, une loi votée le 22 décembre par l'Assemblée nationale. Désormais, toute personne qui aura nié ou « minimisé de manière outrancière » un génocide « reconnu par la loi » sera passible de 45 000 euros d'amende et de un an de prison. Celui des Arméniens (1915-1916), en l'occurrence, contesté par la Turquie (qui reconnaît cependant des « massacres »), et celui des Juifs, bien entendu (loi Gayssot de 1990, article 9).

Pourquoi les Arméniens et pas les Rwandais, par exemple ? Pourquoi maintenant ? Réponse, dit-on : mesure électoraliste de Sarkozy, qui n'a pas l'air de porter la Turquie dans son coeur et encore moins son Premier ministre, Erdogan. Les 500 000 membres de la communauté arménienne de France sauveront-ils le capitaine « Sarko » du naufrage annoncé pour avril ? L'affaire, si elle se résumait véritablement à cela, ne brille ni par sa moralité ni par son intérêt. On se demande d'ailleurs à quoi servira une telle loi, qui ne doit concerner, chez le pékin français moyen, qu'une infime minorité de hères avinés attablés au zinc d'un troquet à qui il viendrait l'idée de se pencher sur la question un soir de déprime. Quant à hérisser des Turcs pour le moins sourcilleux dès lors que l'on égratigne leur patrie, ce n'est guère plus malin. Réponse du berger à la bergère, au grand dam d'Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères bien seul dans sa lucidité sur ce coup-là, lui qui s'est permis de critiquer cette loi « inopportune » : menace de rupture diplomatique brandie par Ankara, mesures de rétorsions promises à la France et, last but not least, accusation de « génocide » en Algérie lancée par Erdogan. Quand on vous dit que les politiques ne devraient pas se sentir une âme d'historien...

Au-delà de ces joutes verbales indécentes et sans intérêt « historique », pourquoi Sarkozy, dont la mémoire semble bien sélective, se permet-il de faire la leçon aux Turcs ? « La Turquie [...] s'honorerait à revisiter son histoire comme d'autres grands pays dans le monde l'ont fait [...], a-t-il expliqué. On est toujours plus fort quand on regarde son histoire, et le négationnisme n'est pas acceptable. » Il doit le faire exprès... Et le passé colonial de la France ? De la conquête aux indépendances, l'histoire française est jalonnée d'atrocités commises en Afrique comme en Asie (Indochine). De massacres perpétrés à l'encontre de combattants de la liberté, mais aussi de civils, femmes et enfants compris. La guerre du Rif (Maroc), Sétif (Algérie), la « pacification » malgache, le massacre du camp de Thiaroye (Sénégal), la fusillade de Séguéla (Côte d'Ivoire), la répression au Cameroun entre 1955 et 1962, pour ne citer que les plus récents et les plus meurtriers. N'est-ce pas plutôt la France qui, au lieu de vanter les « aspects positifs de la colonisation », s'honorerait de revisiter son histoire, monsieur Sarkozy ? 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Racisme - Seydou Keita : 'Pepe m'avait traité de singe en me crachant dessus'

Racisme - Seydou Keita : "Pepe m'avait traité de singe en me crachant dessus"

La rencontre amicale de mardi entre le Real Madrid et l’AS Roma (0-1) a débuté par un coup d’éclat. Après avoir refusé de serrer la main du joueur portugais Pepe, le milieu de terrain[...]

Italie : Matteo Renzi parie sur l'Afrique

Lors de sa visite de trois jours sur le continent, le président du Conseil italien a amorcé une coopération économique inédite.[...]

Ebola : le Royaume-Uni et la Chine craignent la propagation du virus

Tandis que l’épidémie d’Ebola continue de s’étendre en Afrique de l’Ouest, Médecins sans frontières (MSF) a déclaré mercredi le virus “hors de[...]

Ramadan 2014 : plus de 215 millions de Tweets échangés dans le monde !

D'année en année, le ramadan prend de plus en plus d'ampleur sur les réseaux sociaux : 215 millions de Tweets en 2014 contre 74 millions en 2013. Et aucun pays n'est épargné.[...]

Dessin animé : Dottie, l'héroïne noire de Disney Junior qui cartonne aux États-Unis

La petite Dottie, un des rares personnages noirs de Disney, s'est fait une belle place à la télévision et dans le monde des jouets. Populaire jusque dans les rayons des magasins, l'apprentie médecin de[...]

États-Unis : expulsez ces enfants migrants que je ne saurais voir

Fuyant les gangs qui sévissent chez eux, des milliers de mineurs d'Amérique centrale franchissent chaque jour le Rio Grande. L'occasion pour les républicains de fustiger la politique migratoire[...]

Racisme : Richard Trinquier, un maire en guerre contre les femmes voilées

Richard Trinquier, élu UMP de l'Essonne, n'aime pas trop les musulmans. Son dernier fait d'armes : l'interdiction d'une base de loisirs à deux femmes voilées, début juillet. Un geste qui devrait lui[...]

Vol AH 5017 : une "chute vertigineuse de 10 000 mètres en 3 minutes"

Les images radar du contrôle aérien burkinabè révèlent que le MD-83 du vol AH 5017 d'Air Algérie a chuté en quelques minutes après avoir tenté d'éviter un orage.[...]

Christopher Fomunyoh : "Les Africains aspirent à une gouvernance moderne"

Directeur Afrique du National Democratic Institute, basé à Washington, le juriste et politologue camerounais décrypte la vision de l'Afrique selon Obama.[...]

Califat : Al-Baghdadi, un tigre de papier

Le très médiatisé État islamique est-il une nouvelle hydre, plus puissante et terrifiante qu'Al-Qaïda ne l'a jamais été ? Voire ![...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers