Extension Factory Builder

Palestine : Jibril Rajoub, l'homme par qui le football féminin arrive

22/07/2013 à 10:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La sélection de Palestine (à g.) face aux Émirats arabes unis, le 28 octobre 2012. La sélection de Palestine (à g.) face aux Émirats arabes unis, le 28 octobre 2012. © AFP

En Cisjordanie, contrairement à Gaza, les femmes peuvent jouer au football dans des conditions acceptables. Elles le doivent essentiellement à Jibril Rajoub, le puissant président de la Fédération palestinienne et ancien chef de la sécurité de Yasser Arafat.

Dans les territoires occupés, Jibril Rajoub fait partie des personnalités les plus influentes, à qui on ne refuse pas grand-chose. Membre actif du Fatah, ancien chef de la sécurité de Yasser Arafat, il a passé dix-sept ans dans une prison israélienne. Aujourd’hui, il dirige la Fédération palestinienne depuis 2008, mais également le Comité olympique local. Sous son ère et avec l’aide de la Fifa et de plusieurs pays, le football cisjordanien s’est développé (le championnat de Ligue 1 est professionnel, les stades plus nombreux et plus fonctionnels) et la pratique du sport le plus populaire du pays se répand aussi chez les femmes.

>> Lire : Femmes palestiniennes : fierté, égalité, balle au pied

Le Hamas taclé

Ayat Saafin est la responsable du département qui leur est dédié au sein de la Fédération palestinienne. « Dans des régions comme celles de Naplouse ou Hébron la pratique du foot par des femmes est nettement moins bien acceptée qu’à Ramallah, plus ouverte. Dans le sud, il y a beaucoup plus de musulmans, et pour les filles, jouer au foot n’est toujours facile », explique cette ancienne joueuse.

Jibril Rajoub n’avait pas hésité à renvoyer dans ses cordes l’islamiste Aziz Dwair, un des leaders du Hamas, qui avait déclaré sans rire que « le football était interdit aux femmes par la religion. » Le président de la Fédération avait rétorqué « que de tels propos étaient inacceptables, et que ce n’est pas lui (Dwair) qui décidait… »

Le président de la Fifa Joseph Blatter et Jibril Rajoub, dirigeant de la Fédération palestinienne de football, avant un match amical Palestine-Jordanie, le 26 octobre 2008. © AFP

Une ligue semi-pro dans six ans ?

Et même si le poids de la tradition représente toujours un frein, la pratique du football attire de plus en plus de jeunes cisjordaniennes. « La fédération et le ministère de l’Éducation ont signé un contrat afin que le foot soit introduit à l’école pour les filles », explique Saafin. « Nous manquons encore de moyens, mais les choses s’améliorent. Nous avons pour ambition que la Premier League, actuellement amateur, devienne semi-professionnelle d’ici à six ans. »

Une ambition qui ne surprend guère ceux qui connaissent Jibril Rajoub. « À la fédération palestinienne, beaucoup de femmes ont des responsabilités. Et Rajoub veut qu’elles jouent un rôle important dans son action…», explique un de ses proches.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Moyen-Orient

L'État islamique appelle à tuer des civils français et américains

L'État islamique appelle à tuer des civils français et américains

Le porte-parole de l'État islamique a appelé lundi ses partisans à riposter aux frappes lancées par la France et les États-Unis dans le nord de l'Irak en s'en prenant à leurs ressortissa[...]

État islamique : que font les États voisins de la Syrie et de l'Irak ?

De la Turquie à l'Iran, au Moyen-Orient, le degré d'engagement contre l'État islamique reste très variable. Explications.[...]

États-Unis : Obama contre le Califat

Pour annihiler les jihadistes de l'État islamique, en Irak comme en Syrie, le président américain, Barack Obama, doit s'appuyer sur une large coalition internationale. Pas évident, car les[...]

Naufrage en Méditerranée : premiers témoignages de rescapés

Les premiers témoignages - poignants - de rescapés du naufrage qui pourrait avoir fait 500 victimes en Méditerranée, le 10 septembre, commencent à être rendus publics. Les causes de la[...]

Naufrage en Méditerranée : des dizaines de migrants gazaouis parmi les victimes

Des dizaines de Gazaouis figurent parmi les victimes du naufrage d'une embarcation en Méditerranée, mercredi 10 septembre. Si le bilan d'environ 500 victimes était confirmé, il s'agirait de l'un des[...]

#BurnISISFlagChallenge : pourquoi la flamme s'est éteinte

Largement relayé dans les médias, le #BurnISISFlagChallenge - qui consiste, sur le principe du #IceBucketChallenge, à brûler un drapeau de l’État islamique (ISIS en anglais) en[...]

L'ONU annonce un accord tripartite pour la reconstruction de Gaza

Israël et Palestiniens se sont mis d'accord sur un mécanisme provisoire pour accélérer, sous la surveillance de l’ONU, la reconstruction de Gaza, tout en s'assurant que les matériaux de [...]

Jihadistes de tous les pays...

En trois ans, au moins 12 000 étrangers, originaires de 81 États, ont rejoint les rangs des islamistes radicaux. Radiographie de la nouvelle internationale des fous d'Allah.[...]

Méditerranée : selon l'OIM, un naufrage pourrait avoir causé la mort de 500 migrants

Jusqu'à 500 migrants sont portés disparus depuis le naufrage de leur embarcation de fortune, la semaine dernière, au large de l'île de Malte.[...]

François Hollande à Bagdad pour exprimer son soutien au gouvernement irakien

Le président français François Hollande est arrivé vendredi à Bagdad, accompagné du chef de la diplomatie Laurent Fabius et du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, pour[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex