Extension Factory Builder

Palestine : Jibril Rajoub, l'homme par qui le football féminin arrive

22/07/2013 à 10:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La sélection de Palestine (à g.) face aux Émirats arabes unis, le 28 octobre 2012. La sélection de Palestine (à g.) face aux Émirats arabes unis, le 28 octobre 2012. © AFP

En Cisjordanie, contrairement à Gaza, les femmes peuvent jouer au football dans des conditions acceptables. Elles le doivent essentiellement à Jibril Rajoub, le puissant président de la Fédération palestinienne et ancien chef de la sécurité de Yasser Arafat.

Dans les territoires occupés, Jibril Rajoub fait partie des personnalités les plus influentes, à qui on ne refuse pas grand-chose. Membre actif du Fatah, ancien chef de la sécurité de Yasser Arafat, il a passé dix-sept ans dans une prison israélienne. Aujourd’hui, il dirige la Fédération palestinienne depuis 2008, mais également le Comité olympique local. Sous son ère et avec l’aide de la Fifa et de plusieurs pays, le football cisjordanien s’est développé (le championnat de Ligue 1 est professionnel, les stades plus nombreux et plus fonctionnels) et la pratique du sport le plus populaire du pays se répand aussi chez les femmes.

>> Lire : Femmes palestiniennes : fierté, égalité, balle au pied

Le Hamas taclé

Ayat Saafin est la responsable du département qui leur est dédié au sein de la Fédération palestinienne. « Dans des régions comme celles de Naplouse ou Hébron la pratique du foot par des femmes est nettement moins bien acceptée qu’à Ramallah, plus ouverte. Dans le sud, il y a beaucoup plus de musulmans, et pour les filles, jouer au foot n’est toujours facile », explique cette ancienne joueuse.

Jibril Rajoub n’avait pas hésité à renvoyer dans ses cordes l’islamiste Aziz Dwair, un des leaders du Hamas, qui avait déclaré sans rire que « le football était interdit aux femmes par la religion. » Le président de la Fédération avait rétorqué « que de tels propos étaient inacceptables, et que ce n’est pas lui (Dwair) qui décidait… »

Le président de la Fifa Joseph Blatter et Jibril Rajoub, dirigeant de la Fédération palestinienne de football, avant un match amical Palestine-Jordanie, le 26 octobre 2008. © AFP

Une ligue semi-pro dans six ans ?

Et même si le poids de la tradition représente toujours un frein, la pratique du football attire de plus en plus de jeunes cisjordaniennes. « La fédération et le ministère de l’Éducation ont signé un contrat afin que le foot soit introduit à l’école pour les filles », explique Saafin. « Nous manquons encore de moyens, mais les choses s’améliorent. Nous avons pour ambition que la Premier League, actuellement amateur, devienne semi-professionnelle d’ici à six ans. »

Une ambition qui ne surprend guère ceux qui connaissent Jibril Rajoub. « À la fédération palestinienne, beaucoup de femmes ont des responsabilités. Et Rajoub veut qu’elles jouent un rôle important dans son action…», explique un de ses proches.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Moyen-Orient

Israël : ces femmes juives en burqa

Israël : ces femmes juives en burqa

Mues par une obsession névrotique de la chasteté, des femmes issues du milieu ultraorthodoxe revendiquent le port du voile intégral. Sous l'oeil réprobateur des instances rabbiniques.[...]

Questions simples sur l'Orient compliqué

La pensée unique a toujours accompagné la bataille, comme un poisson parasite sur le dos d'une baleine. Dans le contexte actuel de guerre ouverte entre l'Occident et l'hydre jihadiste, les interrogations - [...]

Une histoire du jihad, l'épisode afghan et la théorie du "jihad total" (#2)

Dans une série d'articles consacrés à l'histoire du jihad, Laurent Touchard revient, pour son deuxième billet, sur l'épisode afghan et la naissance du concept de "jihad total".[...]

L'impossible "État palestinien"

C'est le Moyen-Orient qui sollicite, une fois de plus, notre attention cette semaine. Non pas parce qu'il est le théâtre de conflits armés d'un nouveau genre ou d'atroces guerres civiles. Ni à[...]

Accusée d'adultère, une Syrienne est lapidée par son père et des jihadistes

Une Syrienne a été lapidée par son père et des jihadistes de l'organisation de l'État islamique dans le centre de la Syrie, selon une vidéo publiée mardi sur Youtube. Elle[...]

Forces irakiennes : l'armée des ombres

Désorganisées, mal formées, livrées à elles-mêmes, les forces de sécurité nationales irakiennes essuient déroute sur déroute face aux jihadistes de [...]

Syrie : à Kobané, l'armée américaine largue des armes aux Kurdes

L'armée américaine a annoncé dimanche soir avoir largué pour la première fois des armes aux combattants kurdes qui défendent la ville syrienne de Kobané, assiégée[...]

L'Occident et "les autres"

La croissance économique y est désormais plus faible que dans le reste du monde et il peine à sortir de la crise qui l'a frappé en 2008. Mais il continue de tenir le volant et de diriger la[...]

Kurdistan Irakien : Daesh, l'ennemi utile

Partenaire privilégié des Occidentaux dans leur guerre contre l'État islamique, le gouvernement autonome kurde n'en manoeuvre pas moins habilement pour tirer son épingle du jeu. Reportage.[...]

Finance : Dubaï est de retour !

Cinq ans après avoir frôlé la faillite, le petit émirat enchaîne les opérations boursières. Son ambition : devenir une passerelle vers l'Afrique et les pays émergents.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers