Extension Factory Builder

Palestine : Jibril Rajoub, l'homme par qui le football féminin arrive

22/07/2013 à 10:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La sélection de Palestine (à g.) face aux Émirats arabes unis, le 28 octobre 2012. La sélection de Palestine (à g.) face aux Émirats arabes unis, le 28 octobre 2012. © AFP

En Cisjordanie, contrairement à Gaza, les femmes peuvent jouer au football dans des conditions acceptables. Elles le doivent essentiellement à Jibril Rajoub, le puissant président de la Fédération palestinienne et ancien chef de la sécurité de Yasser Arafat.

Dans les territoires occupés, Jibril Rajoub fait partie des personnalités les plus influentes, à qui on ne refuse pas grand-chose. Membre actif du Fatah, ancien chef de la sécurité de Yasser Arafat, il a passé dix-sept ans dans une prison israélienne. Aujourd’hui, il dirige la Fédération palestinienne depuis 2008, mais également le Comité olympique local. Sous son ère et avec l’aide de la Fifa et de plusieurs pays, le football cisjordanien s’est développé (le championnat de Ligue 1 est professionnel, les stades plus nombreux et plus fonctionnels) et la pratique du sport le plus populaire du pays se répand aussi chez les femmes.

>> Lire : Femmes palestiniennes : fierté, égalité, balle au pied

Le Hamas taclé

Ayat Saafin est la responsable du département qui leur est dédié au sein de la Fédération palestinienne. « Dans des régions comme celles de Naplouse ou Hébron la pratique du foot par des femmes est nettement moins bien acceptée qu’à Ramallah, plus ouverte. Dans le sud, il y a beaucoup plus de musulmans, et pour les filles, jouer au foot n’est toujours facile », explique cette ancienne joueuse.

Jibril Rajoub n’avait pas hésité à renvoyer dans ses cordes l’islamiste Aziz Dwair, un des leaders du Hamas, qui avait déclaré sans rire que « le football était interdit aux femmes par la religion. » Le président de la Fédération avait rétorqué « que de tels propos étaient inacceptables, et que ce n’est pas lui (Dwair) qui décidait… »

Le président de la Fifa Joseph Blatter et Jibril Rajoub, dirigeant de la Fédération palestinienne de football, avant un match amical Palestine-Jordanie, le 26 octobre 2008. © AFP

Une ligue semi-pro dans six ans ?

Et même si le poids de la tradition représente toujours un frein, la pratique du football attire de plus en plus de jeunes cisjordaniennes. « La fédération et le ministère de l’Éducation ont signé un contrat afin que le foot soit introduit à l’école pour les filles », explique Saafin. « Nous manquons encore de moyens, mais les choses s’améliorent. Nous avons pour ambition que la Premier League, actuellement amateur, devienne semi-professionnelle d’ici à six ans. »

Une ambition qui ne surprend guère ceux qui connaissent Jibril Rajoub. « À la fédération palestinienne, beaucoup de femmes ont des responsabilités. Et Rajoub veut qu’elles jouent un rôle important dans son action…», explique un de ses proches.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Moyen-Orient

Israël : Ayman Odeh a fait un rêve

Israël : Ayman Odeh a fait un rêve

Inconnu il y a encore quelques mois, il a réussi à fédérer les Arabes israéliens et à en faire la troisième force politique du pays. Portrait d'un farouche militant des droi[...]

Yémen : la coalition arabe menée par l'Arabie Saoudite annonce la fin des frappes aériennes

La coalition arabe au Yémen a annoncé mardi la fin des frappes aériennes lancées il y a un mois contre les Houthis chiites. En dépit de cette trêve, des combats se poursuivent toujours au[...]

Irak : le chef de l'EI, Abou Bakr al-Baghdadi, "grièvement blessé" dans une frappe aérienne ?

Le journal britannique "The Guardian" a relayé mardi des informations selon lesquelles le chef du groupe terroriste État islamique (EI) aurait été grièvement blessé lors de[...]

Méditerranée : plus de 300 migrants en plein naufrage, selon l'OIM

L'OIM a reçu lundi un appel au secours provenant d'une embarcation en train de sombrer en Méditerranée. Il y aurait plus de 300 migrants à son bord.[...]

Le Yémen, l'eau, la guerre

Il y a plus d'une vingtaine d'années, un chercheur canadien, appelons-le Stéphane L., était venu nous rendre visite au centre de recherche où je travaillais alors, à l'École des[...]

Yémen : Abd Rabbo Mansour Hadi, sans fleurs ni couronne

Vaincu par la milice chiite houthiste, le président du Yémen a fui le pays. Ce n'est pas la gloire, aux yeux de ses compatriotes...[...]

"Taxi Téhéran" : la caméra sur 4 roues de Jafar Panahi

Depuis qu'Abbas Kiarostami a cessé de tourner en Iran et se fait rare, le cinéma de la République islamique n'a plus qu'un fer de lance capable de s'imposer sur le plan international : Jafar Panahi. [...]

État islamique : vivre le califat

Le seul nom de Daesh, auteur de violentes exactions, suscite la terreur. Mais sur les territoires conquis, le groupe tente aussi de gagner les coeurs et les esprits et de s'imposer en tant qu'État.[...]

Émirats arabes unis : des ouvriers se révoltent et incendient leur chantier

Des ouvriers travaillant à la construction d'un campus universitaire, dans le nord des Émirats arabes unis, se sont révoltés en incendiant une partie des bâtiments de leur chantier. Des[...]

Israël - Palestine : Tony Blair, envoyé spécieux

Chargé de favoriser le processus de paix, il aura surtout profité de sa position pour s'en mettre plein les poches. À la grande consternation des Palestiniens.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers