Extension Factory Builder

Palestine : Jibril Rajoub, l'homme par qui le football féminin arrive

22/07/2013 à 10:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La sélection de Palestine (à g.) face aux Émirats arabes unis, le 28 octobre 2012. La sélection de Palestine (à g.) face aux Émirats arabes unis, le 28 octobre 2012. © AFP

En Cisjordanie, contrairement à Gaza, les femmes peuvent jouer au football dans des conditions acceptables. Elles le doivent essentiellement à Jibril Rajoub, le puissant président de la Fédération palestinienne et ancien chef de la sécurité de Yasser Arafat.

Dans les territoires occupés, Jibril Rajoub fait partie des personnalités les plus influentes, à qui on ne refuse pas grand-chose. Membre actif du Fatah, ancien chef de la sécurité de Yasser Arafat, il a passé dix-sept ans dans une prison israélienne. Aujourd’hui, il dirige la Fédération palestinienne depuis 2008, mais également le Comité olympique local. Sous son ère et avec l’aide de la Fifa et de plusieurs pays, le football cisjordanien s’est développé (le championnat de Ligue 1 est professionnel, les stades plus nombreux et plus fonctionnels) et la pratique du sport le plus populaire du pays se répand aussi chez les femmes.

>> Lire : Femmes palestiniennes : fierté, égalité, balle au pied

Le Hamas taclé

Ayat Saafin est la responsable du département qui leur est dédié au sein de la Fédération palestinienne. « Dans des régions comme celles de Naplouse ou Hébron la pratique du foot par des femmes est nettement moins bien acceptée qu’à Ramallah, plus ouverte. Dans le sud, il y a beaucoup plus de musulmans, et pour les filles, jouer au foot n’est toujours facile », explique cette ancienne joueuse.

Jibril Rajoub n’avait pas hésité à renvoyer dans ses cordes l’islamiste Aziz Dwair, un des leaders du Hamas, qui avait déclaré sans rire que « le football était interdit aux femmes par la religion. » Le président de la Fédération avait rétorqué « que de tels propos étaient inacceptables, et que ce n’est pas lui (Dwair) qui décidait… »

Le président de la Fifa Joseph Blatter et Jibril Rajoub, dirigeant de la Fédération palestinienne de football, avant un match amical Palestine-Jordanie, le 26 octobre 2008. © AFP

Une ligue semi-pro dans six ans ?

Et même si le poids de la tradition représente toujours un frein, la pratique du football attire de plus en plus de jeunes cisjordaniennes. « La fédération et le ministère de l’Éducation ont signé un contrat afin que le foot soit introduit à l’école pour les filles », explique Saafin. « Nous manquons encore de moyens, mais les choses s’améliorent. Nous avons pour ambition que la Premier League, actuellement amateur, devienne semi-professionnelle d’ici à six ans. »

Une ambition qui ne surprend guère ceux qui connaissent Jibril Rajoub. « À la fédération palestinienne, beaucoup de femmes ont des responsabilités. Et Rajoub veut qu’elles jouent un rôle important dans son action…», explique un de ses proches.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Moyen-Orient

Qui est Al-Fawwaz, condamné pour les attentats de Dar es-Salaam et Nairobi en 1998 ?

Qui est Al-Fawwaz, condamné pour les attentats de Dar es-Salaam et Nairobi en 1998 ?

Khalid al-Fawwaz, un Saoudien présenté comme un fidèle lieutenant d'Oussama Ben Laden, a été reconnu coupable de complot en lien avec les attentats contre les ambassades américaines &agr[...]

Terrorisme : l'étonnante histoire du premier Sud-Africain à avoir rejoint Daesh

Un jeune Sud-Africain, se présentant sous le nom d’Abu Hurayra Al-ifriki, assure avoir rejoint les rangs de l’État islamique en Syrie. Une information qui n’a pas encore été[...]

Yémen : les yeux plus gros que le ventre des houthistes

Maîtres de facto du pays depuis la prise de Sanaa, le 20 janvier, et la démission du président de la transition, les houthistes ne savent pas vraiment quoi faire d'un pouvoir trop facilement[...]

Yémen : une Française travaillant pour la Banque mondiale enlevée à Sanaa

Une ressortissante française travaillant pour la Banque mondiale a été enlevée mardi à Sanaa, ont annoncé les autorités françaises. [...]

Syrie: près d'une centaine de chrétiens assyriens enlevés par l'EI

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, l'Etat islamique a enlevé 90 habitants après avoir attaqué Tal Chamiram et Tal Hermoz, deux villages chrétiens assyriens sous contrôle des[...]

Le nombre de jihadistes européens dans les rangs de l'EI est-il en baisse ?

Pour la première fois, six Français, dont le départ vers la Syrie semblait imminent, ont été privés de leurs passeports. Une décision qui illustre le renforcement de l'arsenal[...]

Le président démissionnaire yéménite a réussi à quitter Sanaa

Après avoir été assigné à résidence durant des semaines, le président démissionnaire du Yémen a réussi samedi dans la matinée à quitter Sanaa pour[...]

Israël : Sara Netanyahou, le boulet

Réputée pour ses frasques et ses lubies, Sara Netanyahou, l'épouse du Premier ministre israélien, a été rattrapée par un scandale qui pourrait, à un mois des [...]

Irak : Saddam Hussein, la corde du pendu, le prix du remord

Il y a huit ans, Saddam Hussein n'exprima aucun remords au pied de la potence. Un ancien opposant, rancunier, met en vente la corde qui servit à son exécution.[...]

Le bêtisier 2014 des fatwas

En France, les attentats terroristes des 7 et 9 janvier 2015 ont provoqué un chamboulement dans les têtes, les humeurs, les programmes des télévisions. On rit moins depuis, et la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers