Extension Factory Builder

Boukary Daou, journaliste malien : "Je suis de nouveau un homme libre"

02/05/2013 à 12:48
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le journaliste malien Boukary Daou. Le journaliste malien Boukary Daou. © Boukary Daou/Facebook

Arrêté pour avoir publié une lettre d’un groupe de soldats dénonçant les avantages accordés au capitaine Sanogo, le directeur de publication du journal privé "Le Républicain", Boukary Daou, a été jugé et libéré le 30 avril. Après 28 jours de détention illégale. Il compte désormais déposer plainte contre ceux qui l’on arrêté. Interview.

Jeune Afrique : Comment expliquez-vous la soudaine annulation de la procédure engagée contre vous ?

Boukary Daou : Le juge a estimé que les exceptions émises par la défense étaient recevables, à savoir le défaut de citation. Le droit de la presse précise que le journaliste, lorsqu’il est poursuivi en justice, doit recevoir une citation du parquet indiquant les fautes qui lui sont reprochées. Ce qui n'a pas été mon cas. Cette citation manquant à mon dossier, je n'ai jamais su de quoi j'étais officiellement accusé, et je n'ai donc jamais pu préparer ma défense. Les avocats ont joué cette carte et demandé l’annulation de la procédure engagée contre moi.

>> À lire sur le même sujet : "La presse malienne au garde-à-vous"

Comptez-vous déposer plainte ?

J’ai été vilipendé, humilié et sali dans mon honneur. C’est vrai que le tribunal m’a blanchi, mais j’ai subi des préjudices. Il y a eu une arrestation, une séquestration, et une incarcération arbitraires car je n’ai pas été entendu par le procureur avant d’être déféré à la prison centrale. Pour toutes ces violations, mes avocats et moi étudions le dossier pour voir s’il faut déposer la plainte contre l’État malien, contre le directeur de la Sécurité d’État (SE), ou contre la structure même de la SE. Et après il s’agit de savoir où est-ce qu’il faut déposer cette plainte, devant les tribunaux au Mali ou devant une juridiction internationale. Cette affaire dépasse le cas particulier de ma personne et est devenu celui de la presse malienne toute entière.

Le simple fait de priver un homme de sa liberté constitue une torture morale.

Comment se sont passées vos nuits en détention dans les locaux de la SE ?

Le simple fait de priver un homme de sa liberté constitue une torture morale. Pour les besoins de la constitution du dossier de la plainte, je ne peux pas rentrer dans les détails, mais il y a eu pire que ça.

Pouvez-vous nous en dire plus au sujet de la publication de la lettre qui a conduit à votre arrestation ?

Cette lettre qui m’a été adressée, je l’ai publiée parce que j’ai estimé qu’elle contenait des informations de nature à intéresser mes lecteurs. Ensuite mon refus catégorique de livrer ma source a conduit à ma détention.

Quel sentiment vous anime après votre libération ?

Je suis de nouveau un homme libre qui va reprendre sa plume. J’ai connu ceux qui sont à la SE, eux aussi m’ont connu. Je n’ai aucune crainte, je suis dans mon pays et j’exercerai librement ma profession comme je l’ai toujours fait. Nous devons cependant être vigilants, car dans cette affaire, on s’est attaqué à un principe constitutionnel.

________

Propos recueillis par Baba Ahmed, à Bamako

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Mali

Soumaïla Cissé : 'Dans le nord du Mali, le processus de paix est bloqué'

Soumaïla Cissé : "Dans le nord du Mali, le processus de paix est bloqué"

Leader de l'Union pour la république et la démocratie (URD) et opposant numéro un au président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), Soumaïla Cissé va officiellement devenir le chef de [...]

Hôtellerie : bientôt un Sheraton à Bamako ?

 L'homme d'affaires ivoiro-malien Cesse Kome va signer un accord avec Sheraton, marque de l'américain Starwood Hotels & Resorts, pour la construction d'un hôtel à Bamako, a appris "Jeune[...]

Fatoumata Diawara, artiste sans frontières

À l'affiche de plusieurs films, la Malienne Fatoumata Diawara est aussi une chanteuse reconnue. Rencontre à Ouagadougou.[...]

Mali : le Mujao revendique le meurtre d'un employé du CICR près de Gao

Le Mujao a revendiqué lundi l'attaque dans le Nord-Mali d'un convoi du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), dans laquelle un chauffeur a été tué.[...]

Mali : l'ex-président ATT peut-il revenir à Bamako ?

Plus d'un millier de personnes se sont rassemblées jeudi à Bamako pour demander le retour de l'ex-président malien Amadou Toumani Touré, exilé au Sénégal depuis 2012.[...]

Lassana Bathily décoré de la médaille du courage par le Centre Simon Wiesenthal à Los Angeles

Lassana Bathily, le jeune Malien qui a sauvé quatre personnes lors de la prise d'otages de l'Hyper Cacher en France, le 9 janvier, a été décoré mardi de la médaille du courage par le[...]

Terrorisme au Sahel : la stratégie de Sisyphe

Peut-être a-t-on crié victoire un peu vite : il ne suffit pas de couper quelques têtes pour éradiquer la menace jihadiste. Soldats français et Casques bleus l'apprennent à leurs[...]

Mali : la résolution de la crise du Nord, thème officieux de la visite officielle d'IBK à Alger

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a entamé dimanche un voyage officiel de trois jours en Algérie. Il sera particulièrement question du fragile processus de paix malien, dans lequel Alger[...]

Mali : en plein marché, Aqmi décapite un homme accusé de travailler pour les Français

Des combattants d'Aqmi ont tué par balle puis décapité jeudi un civil qu'ils accusaient de travailler pour les forces françaises au Mali. L'exécution s'est déroulée en plein[...]

Mali : qui sont les trois individus arrêtés dans l'enquête sur l'attentat de Bamako ?

Les forces spéciales maliennes ont arrêté trois personnes à Bamako dans la nuit de mercredi à jeudi. Mais le doute est permis sur leur degré d'implication dans l’attentat du 7[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces