Extension Factory Builder

CAN 2013 - Sami Trabelsi : "La Tunisie a les moyens d'aller en finale"

21/12/2012 à 14:51
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Sami Trabelsi, sélectionneur de l'équipe de Tunisie. Sami Trabelsi, sélectionneur de l'équipe de Tunisie. © AFP

Sami Trabelsi, le sélectionneur de la Tunisie, va retrouver ses joueurs le 26 décembre pour préparer la CAN 2013 en Afrique du Sud (19 janvier-10 février). Une compétition qu’il aborde avec l’objectif  "d’aller le plus loin possible", en pensant très fort à la finale.

Jeune Afrique : Sami Trabelsi, pour cette CAN 2013 la Tunisie a hérité d’un groupe (Algérie, Togo, Côte d’Ivoire) qui semble encore plus relevé que celui de l’an dernier (Gabon, Niger, Maroc)…

Sami Trabelsi : Je n’en suis pas convaincu. Le Gabon et le Maroc étaient de gros morceaux. C’est vrai que la Côte d’Ivoire, qui fait partie des favoris, et l’Algérie, un des outsiders, c’est très fort aussi. Il ya aussi le Togo, même si le forfait d’Adebayor est mauvaise nouvelle pour son équipe. C’est un groupe relevé, et je ne suis pas certain que les matches vont atteindre des sommets. Au premier tour, il s’agit avant tout de se qualifier.

Votre équipe semble avoir gagné en maturité depuis votre quart de finale lors de la CAN 2012 (1-2 face au Ghana)…

Elle progresse, c’est vrai. Techniquement et tactiquement, notamment. La qualité de jeu s’améliore, hormis lors du match retour qualificatif pour la CAN 2013 chez nous face à la Sierra Leone (0-0, le 12 octobre).

Youssef Msakni a beaucoup progressé, mais il peut faire mieux

Cette année, votre capitaine Karim Haggui a pris sa retraite internationale, alors que des joueurs comme Selim Benachour, Yassin Mikari ou Amine Chermiti, la plupart blessés, n’ont plus été appelés en sélection depuis plusieurs mois. Votre sélection a-t-elle perdu en expérience ?

Non, car j’ai des joueurs d’expérience. Bien sûr, la retraite d’Haggui et les blessures de Mikari, Chermiti ou Chikhaoui sont embêtantes, mais j’ai un groupe de 30 joueurs, avec des éléments expérimentés comme Mathlouthi, Jemaa, Chemmam ou Khlifa. J’ai aussi des joueurs assez jeunes qui ont l’habitude du haut niveau.

Comme Youssef Msakni, par exemple ?

Oui. Avec l’Espérance de Tunis et la sélection, il dispute des matches de Ligue des Champions ou de phase finale de CAN. Il a beaucoup progressé dans son jeu, il a compris qu’il fallait être efficace. C’est un joueur important, qui peut faire encore mieux. Mais comme les autres, il n’est pas indispensable. Je suis aussi heureux que Wahbi Khazri (Bastia), qui avait joué pour l’équipe de France espoirs, ait décidé de porter le maillot de la Tunisie.

Quel sera votre objectif en Afrique du Sud ?

On ne parle pas de nous comme un des favoris, mais je pense que nous avons les moyens d’aller en finale. En tout cas, c’est mon objectif…

___

Propos recueillis par Alexis Billebault



 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie - Rached Ghannouchi : moi, diplomate

Tunisie - Rached Ghannouchi : moi, diplomate

Fort de ses nombreux contacts noués dans le monde arabe, le leader islamiste tunisien se rêve en médiateur sur la scène politique libyenne.[...]

Stéphanie Pouessel : "Beaucoup de Tunisiens reconnaissent l'existence d'un vrai problème de racisme"

Docteur en anthropologie, Stéphanie Pouessel a dirigé l’étude "Noirs au Maghreb. Enjeux identitaires", publié aux éditions Karthala en 2012. Résidente en Tunisie[...]

Microsoft : Jamel Gafsi, numéro 8

Tunisien formé en Allemagne et en France, Jamel Gafsi dirige le Centre d'ingénierie de Microsoft, à Issy-les-Moulineaux. Portrait.[...]

Maghreb : Ô Rap ! Ô désespoir !

De Rabat à Tripoli, ils traduisent, avec des paroles parfois très crues, la colère et les frustrations de la jeunesse face à l'oppression et à l'injustice, mais aussi sa[...]

Street art : Zoo project en toute liberté

L'artiste franco-algérien qui avait rendu hommage aux martyrs de la révolution tunisienne a été retrouvé mort.[...]

Algérie - Tunisie : quand le business finance le terrorisme

En Tunisie, non loin de la frontière avec l'Algérie, le massif du Chaambi sert de repaire à des contrebandiers et à des groupes armés. Et souvent le business finance le terrorisme.[...]

Tunisie : avec Jomâa, la revanche des diplomates

Mis à rude épreuve par les errements de l'ex-troïka au pouvoir, ils forment désormais l'ossature du gouvernement de Mehdi Jomâa, qui a fait de la restauration de l'image de la Tunisie l'une[...]

Leekens en Tunisie : "Il faut regagner la confiance des supporteurs"

Nommé sélectionneur de la Tunisie pour les deux prochaines années, le Belge Georges Leekens s’est installé à Tunis afin de préparer les qualifications pour la CAN 2015 au Maroc.[...]

Tunisie : à Ben Guerdane, un vent de colère souffle sur la route de la contrebande

La fermeture prolongée du poste-frontière de Ras el-Jdir, entre la Tunisie et la Libye, nuit gravement à l'économie de la région de Ben Guerdane, fondée sur la contrebande d'armes et[...]

Tunisie : Hamadi Jebali, un repli très tactique

L'ancien Premier ministre tunisien quitte la direction d'Ennahdha mais reste membre de la formation islamiste. Il pourrait se présenter comme "indépendant" à la prochaine élection[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers