Extension Factory Builder

CAN 2013 - Sami Trabelsi : "La Tunisie a les moyens d'aller en finale"

21/12/2012 à 14:51
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Sami Trabelsi, sélectionneur de l'équipe de Tunisie. Sami Trabelsi, sélectionneur de l'équipe de Tunisie. © AFP

Sami Trabelsi, le sélectionneur de la Tunisie, va retrouver ses joueurs le 26 décembre pour préparer la CAN 2013 en Afrique du Sud (19 janvier-10 février). Une compétition qu’il aborde avec l’objectif  "d’aller le plus loin possible", en pensant très fort à la finale.

Jeune Afrique : Sami Trabelsi, pour cette CAN 2013 la Tunisie a hérité d’un groupe (Algérie, Togo, Côte d’Ivoire) qui semble encore plus relevé que celui de l’an dernier (Gabon, Niger, Maroc)…

Sami Trabelsi : Je n’en suis pas convaincu. Le Gabon et le Maroc étaient de gros morceaux. C’est vrai que la Côte d’Ivoire, qui fait partie des favoris, et l’Algérie, un des outsiders, c’est très fort aussi. Il ya aussi le Togo, même si le forfait d’Adebayor est mauvaise nouvelle pour son équipe. C’est un groupe relevé, et je ne suis pas certain que les matches vont atteindre des sommets. Au premier tour, il s’agit avant tout de se qualifier.

Votre équipe semble avoir gagné en maturité depuis votre quart de finale lors de la CAN 2012 (1-2 face au Ghana)…

Elle progresse, c’est vrai. Techniquement et tactiquement, notamment. La qualité de jeu s’améliore, hormis lors du match retour qualificatif pour la CAN 2013 chez nous face à la Sierra Leone (0-0, le 12 octobre).

Youssef Msakni a beaucoup progressé, mais il peut faire mieux

Cette année, votre capitaine Karim Haggui a pris sa retraite internationale, alors que des joueurs comme Selim Benachour, Yassin Mikari ou Amine Chermiti, la plupart blessés, n’ont plus été appelés en sélection depuis plusieurs mois. Votre sélection a-t-elle perdu en expérience ?

Non, car j’ai des joueurs d’expérience. Bien sûr, la retraite d’Haggui et les blessures de Mikari, Chermiti ou Chikhaoui sont embêtantes, mais j’ai un groupe de 30 joueurs, avec des éléments expérimentés comme Mathlouthi, Jemaa, Chemmam ou Khlifa. J’ai aussi des joueurs assez jeunes qui ont l’habitude du haut niveau.

Comme Youssef Msakni, par exemple ?

Oui. Avec l’Espérance de Tunis et la sélection, il dispute des matches de Ligue des Champions ou de phase finale de CAN. Il a beaucoup progressé dans son jeu, il a compris qu’il fallait être efficace. C’est un joueur important, qui peut faire encore mieux. Mais comme les autres, il n’est pas indispensable. Je suis aussi heureux que Wahbi Khazri (Bastia), qui avait joué pour l’équipe de France espoirs, ait décidé de porter le maillot de la Tunisie.

Quel sera votre objectif en Afrique du Sud ?

On ne parle pas de nous comme un des favoris, mais je pense que nous avons les moyens d’aller en finale. En tout cas, c’est mon objectif…

___

Propos recueillis par Alexis Billebault



 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Leekens, sélectionneur de la Tunisie : 'Il faut suspendre cet arbitre pour sauver la CAN 2015'

Leekens, sélectionneur de la Tunisie : "Il faut suspendre cet arbitre pour sauver la CAN 2015"

Georges Leekens, sélectionneur de la Tunisie, demande la suspension de l'arbitre mauricien Rajindraparsad Seechurn pour "sauver" la CAN-2015, après la polémique sur le penalty égalisateur de l[...]

Tunisie-Guinée équatoriale : pour la fédération tunisienne, la décision de l'arbitre est presque un "viol"

Le chef de la délégation tunisienne en Guinée équatoriale, Hichem Ben Omrane, a évoqué en des mots très dur l'arbitrage de la rencontre Guinée équatoriale-Tunisie[...]

CAN 2015 : la Guinée équatoriale élimine la Tunisie dans un parfum de polémique

Menée jusqu'à la 90e minute par la Tunisie, qui se dirigeait vers une victoire logique, la Guinée équatoriale a égalisé dans le temps additionnel sur un penalty inexistant. C'est Javier[...]

CAN 2015 : Les trois atouts de la Guinée équatoriale avant les quarts

La Guinée équatoriale, pays hôte de la CAN 2015, va tenter de se qualifier pour la première fois pour les demi-finales du tournoi. Le rapport de force face à la Tunisie paraît à son[...]

CAN 2015 : début des quarts, derby congolais et Tunisie-Guinée équatoriale

L'indécis derby entre Congo et RDC ouvre la phase des quarts de finale de la CAN-2015 samedi à Bata avant que la Tunisie ne se présente en favori face à la Guinée équatoriale[...]

Interactif : où doit-on payer le plus cher en Afrique pour être candidat à la présidentielle ?

Dans la réforme électorale engagée en RDC, la caution exigée pour prendre part à la présidentielle a été revue à la hausse. Une démarche très[...]

Tunisie : la demi-surprise du chef

En désignant Habib Essid, un technocrate indépendant, au poste de Premier ministre, le président se prémunit contre l'accusation de monopolisation du pouvoir par un seul parti.[...]

Internet, mobiles, SMS : quand nos États misent sur la censure

En réponse aux dernières manifestations en RDC, le gouvernement congolais a censuré Internet et SMS. Un classique : avant lui, de nombreux gouvernements du continent avait utilisé le même[...]

Tunisie : pourquoi le Sud a choisi Marzouki à la présidentielle

Négligés depuis l'indépendance par le pouvoir central, les électeurs tunisiens du Sud ont massivement voté pour le président sortant, perçu comme l'homme de la vraie rupture[...]

Tunisie : "Si Béji" et les bajboujettes

Le tout nouveau président tunisien, appelé affectueusement Bajbouj, doit aux femmes sa victoire à la présidentielle. Et qu'un électorat féminin porte un candidat à la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers