Extension Factory Builder

Boniface Twagirimana : "Tout a été fait pour éloigner Victoire Ingabire de la scène politique" du Rwanda

30/10/2012 à 18:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Victoire Ingabire pourrait interjeter appel à la Cour suprême. Victoire Ingabire pourrait interjeter appel à la Cour suprême. © AFP

La Cour de justice de Kigali a condamné, mardi 30 octobre, l’opposante rwandaise Victoire Ingabire à huit ans de prison pour "conspiration contre les autorités par le terrorisme et la guerre" et "négation du génocide de 1994". Son parti politique, les Forces démocratiques unifiées (FDU, non reconnu au Rwanda), voit dans ce verdict un "arrangement politico-judiciaire destiné à empêcher son leader d’exercer librement ses activités politiques". Interview de Boniface Twagirimana, vice-président intérimaire des FDU.

Jeune Afrique : Après trois reports, le verdict dans le procès de Victoire Ingabire a finalement été prononcé. Elle a écopé de huit ans de prison ferme pour « conspiration contre les autorités par le terrorisme et la guerre » et « négation du génocide de 1994 ». Comment avez-vous accueilli cette décision ?

Boniface Twagirimana (en photo ci-contre) : La condamnation de Victoire Ingabire démontre que le gouvernement rwandais n’est toujours pas prêt à ouvrir l’espace politique. C’est un message d’intimidation que le gouvernement tente de lancer aux opposants. Tout a été concocté, arrangé pour éloigner notre leader de la scène politique de façon à ce qu’elle ne parvienne pas à se présenter aux élections passées et à venir. C’est un arrangement politico-judiciaire destiné à empêcher à notre leader d’exercer librement ses activités politiques.

La Cour a pourtant reconnu Victoire Ingabire coupable de tous les crimes lui qui lui étaient reprochés, à l’exception de celle relative à « la propagation de l’idéologie de génocide » ? Et ses quatre co-auteurs, condamnés eux-aussi, ont plaidé coupables après avoir reconnu avoir reçu de la part de Victoire Ingabire des sommes d’argent destinées à mettre sur pied un groupe armé pour attaquer le Rwanda…

Ces quatre hommes, anciens des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR), rapatriés de la République démocratique du Congo à l’issue de l’opération Umoja Wetu [février 2009, NDLR], ont été instrumentalisés pour charger Victoire Ingabire. À ce jour, personne n’a pu nous montrer ne serait-ce que le territoire opérationnel de ces « Forces de coalition » qu’on accuse notre leader d’avoir voulu lancer contre le pouvoir.

Concernant les crimes retenus contre Victoire Ingabire, il est déplorable qu’à ce jour, au Rwanda, la justice puisse condamner une personne de négation de génocide parce qu’elle affirme que les membres de l’Armée patriotique rwandaise (APR) ont également commis des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité en 1994. Nous pensons que cette loi sur le négationnisme au Rwanda n’est qu’une barrière pour empêcher toute opinion contraire à la position du président Paul Kagame.

Victoire Ingabire exercera-t-elle un recours auprès de la Cour suprême de justice rwandaise ?

Victoire Ingabire ne croit pas à la justice rwandaise. Mais comme, avant de saisir les instances internationales [la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples, NDLR], il nous faut épuiser toutes les voies de recours internes, nous étudions avec les avocats la possibilité d’interjeter appel à la Cour suprême. Sans nous attendre à un quelconque revirement.

________

Propos recueillis par Trésor Kibangula

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Rwanda

Rwanda : fermeture différée pour le TPIR ?

Rwanda : fermeture différée pour le TPIR ?

Basé à Arusha, en Tanzanie, le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) ne devrait pas fermer ses portes avant août 2015.[...]

Génocide au Rwanda : quel bilan pour le TPIR, vingt ans après sa création ?

Après 20 ans de travail et 61 condamnations, le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) s'apprête à fermer ses portes. Avec un bilan en demi-teinte.[...]

Attentat du 6 avril 1994 au Rwanda : les révélations contradictoires d'Émile Gafirita

Le témoignage de dernière minute que le Rwandais Émile Gafirita – porté disparu depuis le 13 novembre – entendait apporter aux juges français chargés de l'instruction sur[...]

Affaire Gafirita - J. Busingye : "Le gouvernement rwandais fait confiance aux magistrats français"

Kigali nie être impliqué dans l'enlèvement d'Émile Gafirita, témoin de la dernière heure dans l'attentat contre l'avion de l'ancien président rwandais Juvénal Habyarimana,[...]

Rwanda : l'étrange affaire Gafirita

C'est l'histoire d'un ancien sergent qui disait détenir des informations compromettantes pour Kagamé et qui a disparu, le 13 novembre. Enquête sur un dossier plein de contradictions.[...]

Rwanda : des membres des FDLR condamnés à de la prison ferme en Allemagne

Trois Allemands d'origine rwandaise ont été condamnés vendredi à des peines de 4 à 2 ans de prison ferme pour appartenance ou soutien aux rebelles hutu rwandais des FDLR (Forces[...]

Rwanda - Me Cantier : "J'ignore qui a enlevé Émile Gafirita"

Me François Cantier, avocat du Rwandais Émile Gafirita, répond aux questions de "Jeune Afrique" au sujet de l'enlèvement de son client, au Kenya, mi-novembre. L'ancien sous-officier devait[...]

RDC : les premiers combattants FDLR désarmés sont arrivés à Kisangani

Après plusieurs mois de tergiversations, les premiers combattants FDLR ayant déposé les armes sont arrivés jeudi à Kisangani. Au total,  217 personnes, ex-combattants, leurs femmes et[...]

France - Rwanda : Sonia Rolland, Miss et ambassadrice

Dans un documentaire diffusé sur France Ô le 26 novembre, la comédienne franco-rwandaise évoque avec une tendresse teintée d'admiration la résurrection de son pays natal, vingt ans[...]

Rwanda - Affaire Habyarimana : un témoin disparaît au Kenya

Émile Gafirita, ancien militaire de l'armée rwandaise qui doit être entendu par la justice française dans le cadre de l'affaire de l'attentat contre l'avion de l'ancien président, Juvenal[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers