Extension Factory Builder

Boniface Twagirimana : "Tout a été fait pour éloigner Victoire Ingabire de la scène politique" du Rwanda

30/10/2012 à 18:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Victoire Ingabire pourrait interjeter appel à la Cour suprême. Victoire Ingabire pourrait interjeter appel à la Cour suprême. © AFP

La Cour de justice de Kigali a condamné, mardi 30 octobre, l’opposante rwandaise Victoire Ingabire à huit ans de prison pour "conspiration contre les autorités par le terrorisme et la guerre" et "négation du génocide de 1994". Son parti politique, les Forces démocratiques unifiées (FDU, non reconnu au Rwanda), voit dans ce verdict un "arrangement politico-judiciaire destiné à empêcher son leader d’exercer librement ses activités politiques". Interview de Boniface Twagirimana, vice-président intérimaire des FDU.

Jeune Afrique : Après trois reports, le verdict dans le procès de Victoire Ingabire a finalement été prononcé. Elle a écopé de huit ans de prison ferme pour « conspiration contre les autorités par le terrorisme et la guerre » et « négation du génocide de 1994 ». Comment avez-vous accueilli cette décision ?

Boniface Twagirimana (en photo ci-contre) : La condamnation de Victoire Ingabire démontre que le gouvernement rwandais n’est toujours pas prêt à ouvrir l’espace politique. C’est un message d’intimidation que le gouvernement tente de lancer aux opposants. Tout a été concocté, arrangé pour éloigner notre leader de la scène politique de façon à ce qu’elle ne parvienne pas à se présenter aux élections passées et à venir. C’est un arrangement politico-judiciaire destiné à empêcher à notre leader d’exercer librement ses activités politiques.

La Cour a pourtant reconnu Victoire Ingabire coupable de tous les crimes lui qui lui étaient reprochés, à l’exception de celle relative à « la propagation de l’idéologie de génocide » ? Et ses quatre co-auteurs, condamnés eux-aussi, ont plaidé coupables après avoir reconnu avoir reçu de la part de Victoire Ingabire des sommes d’argent destinées à mettre sur pied un groupe armé pour attaquer le Rwanda…

Ces quatre hommes, anciens des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR), rapatriés de la République démocratique du Congo à l’issue de l’opération Umoja Wetu [février 2009, NDLR], ont été instrumentalisés pour charger Victoire Ingabire. À ce jour, personne n’a pu nous montrer ne serait-ce que le territoire opérationnel de ces « Forces de coalition » qu’on accuse notre leader d’avoir voulu lancer contre le pouvoir.

Concernant les crimes retenus contre Victoire Ingabire, il est déplorable qu’à ce jour, au Rwanda, la justice puisse condamner une personne de négation de génocide parce qu’elle affirme que les membres de l’Armée patriotique rwandaise (APR) ont également commis des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité en 1994. Nous pensons que cette loi sur le négationnisme au Rwanda n’est qu’une barrière pour empêcher toute opinion contraire à la position du président Paul Kagame.

Victoire Ingabire exercera-t-elle un recours auprès de la Cour suprême de justice rwandaise ?

Victoire Ingabire ne croit pas à la justice rwandaise. Mais comme, avant de saisir les instances internationales [la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples, NDLR], il nous faut épuiser toutes les voies de recours internes, nous étudions avec les avocats la possibilité d’interjeter appel à la Cour suprême. Sans nous attendre à un quelconque revirement.

________

Propos recueillis par Trésor Kibangula

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Rwanda

La ministre rwandaise Louise Mushikiwabo en visite officielle en Israël

La ministre rwandaise Louise Mushikiwabo en visite officielle en Israël

Louise Mushikiwabo, ministre rwandaise des Affaires étrangères, séjourne depuis dimanche à Tel-Aviv. Une visite officielle de deux jours en pleine crise israélo-palestinienne.[...]

RDC : le désarmement des FDLR expliqué à ceux qui ont raté le début

Les rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) ont commencé fin mai à se rendre. Une reddition jusqu'ici timide mais suffisante pour obtenir la suspension des[...]

Téléphonie : le Rwanda, le Kenya et l'Ouganda abolissent leurs frontières

 Dès septembre prochain, les coûts de communication entre le Rwanda, le Kenya et l’Ouganda se feront aux tarifs des communications locales, en vertu d'un accord signé entre les trois pays le 08[...]

Cyclisme africain : pas de Tour de France, mais un sacré braquet !

On espérait des Sud-Africains et des Érythréens sur les routes du Tour de France. Mais, cette année encore, la compétition est orpheline du continent. Pourtant, l'Afrique est loin d'être[...]

Le Rwanda ou les secrets d'un bon élève

Dévasté par un génocide il y a vingt ans, le pays pauvre et enclavé réalise un spectaculaire redressement économique. Jeune Afrique analyse les ingrédients de cette[...]

Réseaux sociaux : le classement des villes africaines les plus actives sur Twitter

"Jeune Afrique" a établi un classement d'où il ressort un grand retard dans l'utilisation de Twitter par les villes africaines. Si certaines municipalités se démarquent, la plupart[...]

France-Rwanda : les juges bouclent leur enquête sur l'attentat contre Habyarimana

Nathalie Poux et Marc Trévidic, les juges français en charge de l'enquête sur l'attaque du 6 avril 1994 contre l'avion du président rwandais Juvénal Habyarimana, ont mis fin à leur[...]

RDC - Rwanda : que faire des ex-rebelles des FDLR ?

Ils sont à peine 200 à avoir déposé les armes, mais, en RDC, la question de l'avenir des rebelles des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) se pose déjà.[...]

Rwanda - Paul Kagamé : "Dire non, rendre coup pour coup... C'est retrouver notre dignité"

Le président rwandais, Paul Kagamé, s'est montré très combatif lors de son discours de la fête nationale, vendredi à Kigali, exhortant l'Afrique toute entière à changer[...]

Rwanda : le centre culturel franco-rwandais de Kigali démoli à la pelleteuse

Après des années de tractations infructueuses sur l'avenir du centre culturel franco-rwandais de Kigali, le Rwanda a mis en oeuvre une décision radicale : détruire l'ensemble des bâtiments[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers