Extension Factory Builder

Football - Jacques Anouma : "Je me battrai pour le football africain"

01/09/2012 à 17:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Jacques Anouma. Jacques Anouma. © AFP

Lundi 3 septembre, aux Seychelles, Jacques Anouma (60 ans) saura, à l’issue de l’Assemblée générale extraordinaire de la Confédération africaine de football (CAF), s’il pourra être candidat à sa présidence, en mars prochain, au Maroc. Mais un amendement déposé par la Fédération algérienne quant aux conditions d’éligibilité pourrait mettre fin aux prétentions de l’ancien président de la Fédération ivoirienne.

Jeune Afrique : Tout candidat aux élections de la présidence de la CAF, outre les compétences nécessaires, devra être ou avoir été membre du comité exécutif de la CAF. » Ce texte, qui sera soumis au vote lundi, pourrait vous empêcher d’être candidat, puisque vous siégez d’office au comité exécutif de la CAF grâce à votre élection à celui de la FIFA. Mais vous n’êtes pas membre élu de ce comité exécutif de la CAF et vous n’avez donc pas le droit de vote…

Jacques Anouma : Il faudra d’abord justifier que cet amendement me concerne. Ce n’est pas forcément avéré. Il concerne surtout  les présidents de fédérations qui ne sont pas membres de ce comité exécutif. Je ne suis plus président de la Fédération ivoirienne. Si vraiment je suis visé, ce serait absolument regrettable.

Vous avez émis le souhait d’être candidat à la présidence de la CAF, et vous pourriez incarner un adversaire de poids pour M. Hayatou. Connaissez-vous d’autres candidatures ?

À ce jour, non.  Il est exact que beaucoup de gens me disent que cet amendement me concerne directement. Sur le plan éthique, cette proposition venant de la Fédération Algérienne de Football (FAF) est assez discutable. Si elle est votée, ce serait indiscutablement un recul pour le football africain.

Le football africain ne doit pas se résumer à une seule élite

Mohamed Raouraoua, le président de la FAF, est un proche d’Issa Hayatou. On ne peut s’empêcher de penser que ce texte a été fait pour torpiller toute velléité de candidature en général, et la vôtre en particulier, la seule qui soit connue en plus de celle de l’actuel président…

Je reconnais que Issa Hayatou a fait des choses positives pour le football africain. Je ne souhaite pas m’attaquer à sa personne. Je souhaite juste être candidat. J’ai un programme, j’ai des choses à proposer, et je vais profiter de cette Assemblée générale pour exposer les raisons de ma candidature. Cette AG est souveraine, et je me plierai à sa décision, car je suis un démocrate. Mais si je ne peux pas être candidat, je me battrai pour le football africain, même si c’est avec le soutien de deux ou trois personnes.

Les membres du Comité exécutif de la CAF, qui semblent soutenir massivement Issa Hayatou, craignent-ils de perdre certains privilèges ?

Je ne voudrais surtout pas leur faire cette injure. Mais le football africain ne doit pas se résumer à une seule élite. Il y a des gens compétents, qui peuvent avoir des idées pour le faire avancer. J’ai été président de la Fédération ivoirienne pendant dix ans, de l’UFOA, je suis membre de la CAF et de la FIFA. Je pense avoir les compétences requises pour exercer les plus hautes responsabilités.

Le soutien du gouvernement ivoirien vous semble acquis…

Oui, si j’en crois les déclarations du Ministre des Sports, Monsieur Philippe Légré. Et c’est bien évidemment un soutien de poids. La Fédération ivoirienne ne s’est pas encore prononcée.
___

Propos recueillis par Alexis Billebault
 
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposé depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les utili[...]

"Les Africains pourraient menacer de rompre leurs relations diplomatiques avec Israël"

En poste à Dakar depuis 2008, Abdalrahim Alfarra, ambassadeur de l'État de Palestine pour le Sénégal, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Burkina Faso et le Cap-Vert, a pu mesurer la[...]

Barack Obama : "Nous devons saisir le potentiel extraordinaire de l'Afrique d'aujourd'hui"

Devant 500 étudiants africains qui participent au programme "Washington Fellowship for Young African Leaders" aux États-Unis, Barack Obama a affirmé lundi que le monde avait besoin d'une Afrique[...]

Milliardaires africains : l'argent ne fait pas le bonheur... des pauvres

La récente étude du Wealth Report sur la multiplication des milliardaires africains et le nouveau rapport du PNUD sur les mauvais résultats du continent en terme de développement humain ne sont pas[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Diaporama : de Hamammet à Zanzibar, découvrez les plus belles plages d'Afrique

Du Cameroun à la RDC, en passant par les Seychelles, les plages africaines sont des coins de paradis. "Jeune Afrique" vous fait prendre le large avec une sélection des plus belles pépites du[...]

Terrorisme : une "force armée multinationale" pour lutter contre Boko Haram

Quatre États riverains du lac Tchad vont mettre sur pied "une force armée multinationale" pour lutter contre la menace du groupe islamiste armé nigérian Boko Haram.[...]

Nadine Gordimer l'Africaine

Décédée à l'âge de 90 ans le 13 juillet, la Prix Nobel de littérature aura été une militante antiapartheid de la première heure. Elle laisse une[...]

Innovation : l'Afrique fait ses gammes

 La 7e édition de l'Indice mondial de l’innovation (GII) vient de paraître. Cette année, le rapport co-publié par l’organisation mondiale de la propriété intellectuelle[...]

Nadine Gordimer : un si long chemin

L'auteure du Conservateur, Booker Prize 1974, a porté jusqu'au bout un rêve : celui du premier jour après le racisme.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers