Extension Factory Builder

Football - Mali : Carteron compte sur Seydou Keita et Mohamed Sissoko

29/08/2012 à 15:32
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Patrice Carteron, sélectionneur de l'équipe du Mali. Patrice Carteron, sélectionneur de l'équipe du Mali. © AFP

Nommé à la tête de l’équipe du Mali le 11 juillet, Patrice Carteron (42 ans) va occuper pour la première fois de sa jeune carrière le poste de sélectionneur. Avec, comme échéance à très court terme, une double confrontation (8 septembre-12 octobre) face au Botswana, pour le dernier tour qualificatif de la CAN 2013.

Jeune Afrique : Depuis votre départ de Dijon en mai dernier, votre nom circulait régulièrement en Afrique, mais plutôt dans des clubs, en Algérie et en Tunisie

Patrice Carteron : Oui. J’ai eu des contacts plus ou moins concrets avec la JS Kabylie et Constantine (Algérie), et aussi avec le Club Africain et Sfax (Tunisie). Mais quand on m’a proposé le poste de sélectionneur du Mali, je n’ai pas hésité. À mon âge, c’est une formidable opportunité. Le Mali fait partie des bonnes sélections africaines, et il peut se qualifier pour la CAN 2013 et la Coupe du Monde 2014.

La situation politique au Mali vous a-t-elle fait hésiter ?

Pas du tout. Je vais d’ailleurs passer une partie de mon temps à Bamako. J’ai déjà séjourné une douzaine de jours sur place en juillet. J’ai rencontré les responsables de la fédération, le ministre des Sports pour parler de la sélection, des objectifs. Je serai souvent au Mali car je veux voir des matches de championnat, pour éventuellement repérer des joueurs qui pourraient incorporer la sélection.

Vous allez pourtant devoir attendre le 3 septembre pour faire connaissance avec votre groupe…

Oui, car il n’y a pas eu de stage ni de match amical le 15 août. Nous aurions pu affronter l’Irak en Jordanie, mais comme le 15 août n’était pas une date FIFA pour la CAF, certains joueurs n’auraient pas été libérés par les clubs. Et plusieurs championnats n’avaient  pas encore repris. Cela n’aurait pas servi à grand-chose.

Avez-vous parlé à Cédric Kanté, qui s’est mis en retrait de la sélection depuis la dernière CAN, Seydou Keita et Mohamed Sissoko ?

Cédric Kanté m’a fait part de son intention de ne pas revenir en sélection. Ce n’est peut-être pas définitif, mais il veut se consacrer à Sochaux, son nouveau club. Quant à Sissoko (Paris S-G), il est en phase de reprise après une blessure. Je vais très prochainement l’appeler. J’espère qu’il nous rejoindra très vite, car nous avons besoin de lui pour espérer atteindre nos objectifs. Il y a la CAN, mais aussi la Coupe du Monde 2014, une compétition que le Mali n’a jamais disputée.

Sélectionneur en Afrique, ce n’est pas s’occuper seulement des choses du terrain…

Il paraît. Mais c’est à moi de m’adapter aux moyens qu’on me donne, à la culture et à la mentalité du pays…

___

Propos recueillis par Alexis Billebault


 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Ebola : trois choses à savoir sur la tournée de Ban Ki-moon en Afrique de l'Ouest

Ebola : trois choses à savoir sur la tournée de Ban Ki-moon en Afrique de l'Ouest

Ban Ki-moon a annoncé mercredi à New York qu'il se rendra à partir du 18 décembre en Afrique de l'Ouest. Une tournée dans les pays qui ont été touchés par le virus Ebola. Pou[...]

Mali : IBK assume la libération de quatre jihadistes

Très critiqué dans son pays pour avoir ordonné la libération de quatre jihadistes afin d’obtenir celle de l’otage français Serge Lazarevic le 9 décembre, Ibrahim Boubacar[...]

Mali - France : Lazarevic et Sofara

Un Français vaut-il plus qu'un Malien ? Certains jugeront la question déplacée. Elle mérite pourtant qu'on s'y arrête au vu des circonstances qui ont mené à la[...]

Jean-Yves Le Drian : "Au Mali comme en Centrafrique, l'heure de vérité approche"

Un an après le déclenchement de l'opération Sangaris, et deux ans après celui de l'opération Barkhane, le ministre français de la Défense affiche ses objectifs : des[...]

Paris veut un accord de paix au Mali en janvier

Paris souhaite que les négociations de paix maliennes entre Bamako et les groupes armés du Nord, sous médiation algérienne, aboutissent en janvier, a déclaré le ministre français de[...]

Sahel : Lazarevic pense avoir été capturé pour une rançon et nie être un mercenaire

L'ex-otage français Serge Lazarevic, libéré mardi après plus de trois ans de captivité au Sahel, a estimé dimanche, dans le journal de 20 heures de France 2, que ses ravisseurs l'avaient[...]

Mali : le Tunisien Mongi Hamdi nommé à la tête de la Minusma

Le ministre tunisien des Affaires étrangères, Mongi Hamdi, remplace le Néerlandais Bert Koenders à la tête de la Minusma, a annoncé vendredi un communiqué des Nations unies.  [...]

Le Mali confirme que des jihadistes ont été libérés en échange de l'ex-otage français Lazarevic

Plusieurs prisonniers détenus à Bamako ont bien été libérés en échange de l'ex-otage français Serge Lazarevic, a confirmé vendredi le ministre malien de la Justice,[...]

Mali : vers un accord de paix définitif ?

Le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) paraît peu enclin à signer le projet d'accord de paix proposé par la médiation algérienne. Bamako compte sur Rabat pour convaincre le[...]

Mali : la mort d'Ahmed el-Tilemsi, un coup dur pour le Mujao et Belmokhtar

Ahmed el-Tilemsi, l'un des principaux chefs jihadistes de la bande sahélo-saharienne, a été tué dans un raid mené par les militaires français dans le nord du Mali. Pour Paris, il s'agit[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers