Extension Factory Builder

Sénégal : Guédel Ndiaye, shérif des Jeux

24/07/2012 à 15:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Guédel Ndiaye est président de la Fédération sénégalaise de rugby depuis 1995. Guédel Ndiaye est président de la Fédération sénégalaise de rugby depuis 1995. © DR

Ex-capitaine de l’équipe de rugby du Sénégal, et président de la Fédération sénégalaise de rugby depuis 1995, l’avocat Guédel Ndiaye a été désigné par le Tribunal arbitral du sport de Lausanne pour rendre justice lors des Jeux de Londres.

À 58 ans, l’avocat sénégalais Guédel Ndiaye participera à Londres à ses premiers Jeux olympiques. Mais n’espérez le voir sur le stade d’athlétisme, au dojo ou sur les plots de départ du grand bassin, c’est en qualité de juge, désigné par le Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne, qu’il séjournera dans la capitale anglaise. Avec onze autres magistrats, dont l’avocat kenyan Sharad Rao, sa mission sera d’assurer jour et nuit l’instruction des affaires urgentes soumises par le Comité international olympique (CIO), et notamment les éventuels cas de dopage.

Une nouvelle consécration pour cette star du barreau de Dakar, coopté en 2005 au sein du TAS par son fondateur, le juge Kéba M'Baye. Quelques mois auparavant, il avait impressionné le tribunal en défendant le staff de l’équipe de football sénégalaise, accusé d’être entré sur le terrain pour agresser l’arbitre lors du quart de final de la Coupe d’Afrique des nations 2004 contre la Tunisie. Les suspensions avaient été ramenées de 18 à 6 mois et l’accusation de tentative d’agression abandonnée.

Un parfum de Sud de la France

Son attirance pour le sport, Guédel Ndiaye l’exprime depuis longtemps. D’abord en tant que capitaine de l’équipe du Sénégal de rugby, au début des années 1980, puis lorsqu'il reprend les rênes de la fédération, à partir de 1995. Une passion pour l’ovalie héritée, tout comme son accent, de ses années d’exil dans le sud de la France après l’embastillement de son père, l’homme politique Valdiodio N'diaye, accusé de complot contre l’État du Sénégal en 1963.

Sous l'impulsion de Ndiaye, l’équipe nationale franchit ses premiers paliers en passant de la deuxième à la première division continentale. Autre preuve de leurs progrès, leur récente victoire contre le Maroc, 26 à 25, lors du match pour la troisième place de la coupe d’Afrique, le 8 juillet dernier à Madagascar. Mais après les Jeux de 2012, Guédel Ndiyae a prévu de lever le pied. Fatigué depuis un accident vasculaire cérébral, le président souhaite désormais passer le relais au sein de la fédération. Histoire que même sans lui, la partie continue. 
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Football : Luis Fernandez sur le point de signer avec la sélection guinéenne ?

Football : Luis Fernandez sur le point de signer avec la sélection guinéenne ?

Le Français Luis Fernandez pourrait signer son contrat de sélectionneur de la Guinée dans le week-end.  [...]

Les sons de la semaine #33 : Les Ambassadeurs du Motel de Bamako, Protoje, FKA Twigs, Kaaris

Bienvenue dans notre d'horizon musical hebdomadaire ![...]

Djibouti : Le Drian viendra... mais plus tard

Très attendue par les autorités comme par les militaires français, la visite de Jean-Yves Le Drian à Djibouti, qui devait avoir lieu au mois d'avril, a été reportée.[...]

Santiago Zannou : un rôle à jouer

De père béninois et de mère espagnole, le réalisateur place l'immigration et le métissage au coeur de ses films. La singularité de ses histoires lui a ouvert les portes du[...]

Yémen : le président Abd Rabbo Mansour Hadi s'est réfugié en Arabie saoudite

Alors que la confusion règnait sur le sort du président Abd Rabbo Mansour Hadi, ce dernier est arrivé jeudi en Arabie saoudite, le jour même où la coalition menée par Ryad[...]

"Comme un cri" : exorciser le naufrage du Joola

Pièce coup de poing, Comme un cri revient sur le drame du Joola et pointe une nouvelle fois la responsabilité des autorités sénégalaises.[...]

Cinéma : Dear White People, chers petits Blancs...

Avec son film "Dear White People", le réalisateur africain-américain Justin Simien dénonce les préjugés raciaux toujours vivaces dans le pays d'Obama... et suscite la[...]

Hervé Ladsous : "Le maintien de la paix ne représente que 0,4% des budgets militaires dans le monde"

Pour la première fois, les chefs d'état-major de 120 pays membres des Nations unies se réunissent vendredi 27 mars à New York pour plancher sur les enjeux complexes du maintien de la paix à[...]

Yémen : les rebelles progressent, le président Hadi en fuite

Alors que l'incertitude régnait sur son sort, le président yéménite, Abd Rabbo Mansour Hadi, a quitté le pays en bateau, ont annoncé des responsables yéménites.[...]

Racisme en Belgique : "Il faut prendre conscience de l'ampleur du problème"

Depuis le lancement du hashtag #dailyracism, de nombreux Belges ont témoigné, sur les réseaux sociaux, du racisme quotidien qu'ils subissent.  [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers