Extension Factory Builder

Sénégal : Guédel Ndiaye, shérif des Jeux

24/07/2012 à 15:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Guédel Ndiaye est président de la Fédération sénégalaise de rugby depuis 1995. Guédel Ndiaye est président de la Fédération sénégalaise de rugby depuis 1995. © DR

Ex-capitaine de l’équipe de rugby du Sénégal, et président de la Fédération sénégalaise de rugby depuis 1995, l’avocat Guédel Ndiaye a été désigné par le Tribunal arbitral du sport de Lausanne pour rendre justice lors des Jeux de Londres.

À 58 ans, l’avocat sénégalais Guédel Ndiaye participera à Londres à ses premiers Jeux olympiques. Mais n’espérez le voir sur le stade d’athlétisme, au dojo ou sur les plots de départ du grand bassin, c’est en qualité de juge, désigné par le Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne, qu’il séjournera dans la capitale anglaise. Avec onze autres magistrats, dont l’avocat kenyan Sharad Rao, sa mission sera d’assurer jour et nuit l’instruction des affaires urgentes soumises par le Comité international olympique (CIO), et notamment les éventuels cas de dopage.

Une nouvelle consécration pour cette star du barreau de Dakar, coopté en 2005 au sein du TAS par son fondateur, le juge Kéba M'Baye. Quelques mois auparavant, il avait impressionné le tribunal en défendant le staff de l’équipe de football sénégalaise, accusé d’être entré sur le terrain pour agresser l’arbitre lors du quart de final de la Coupe d’Afrique des nations 2004 contre la Tunisie. Les suspensions avaient été ramenées de 18 à 6 mois et l’accusation de tentative d’agression abandonnée.

Un parfum de Sud de la France

Son attirance pour le sport, Guédel Ndiaye l’exprime depuis longtemps. D’abord en tant que capitaine de l’équipe du Sénégal de rugby, au début des années 1980, puis lorsqu'il reprend les rênes de la fédération, à partir de 1995. Une passion pour l’ovalie héritée, tout comme son accent, de ses années d’exil dans le sud de la France après l’embastillement de son père, l’homme politique Valdiodio N'diaye, accusé de complot contre l’État du Sénégal en 1963.

Sous l'impulsion de Ndiaye, l’équipe nationale franchit ses premiers paliers en passant de la deuxième à la première division continentale. Autre preuve de leurs progrès, leur récente victoire contre le Maroc, 26 à 25, lors du match pour la troisième place de la coupe d’Afrique, le 8 juillet dernier à Madagascar. Mais après les Jeux de 2012, Guédel Ndiyae a prévu de lever le pied. Fatigué depuis un accident vasculaire cérébral, le président souhaite désormais passer le relais au sein de la fédération. Histoire que même sans lui, la partie continue. 
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Une histoire du génocide rwandais (#4) : les écoutes bidons et le mythe de la guerre éclair du FPR

Une histoire du génocide rwandais (#4) : les écoutes bidons et le mythe de la guerre éclair du FPR

Dans ce quatrième billet consacré au déclenchement du génocide des Tutsis de 1994, Laurent Touchard* poursuit l'analyse des éléments brandis par les ex-partisans des Forces armées r[...]

Mali : le Mujao annonce la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

Le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) a annoncé mardi la mort du Français Gilberto Rodrigues Leal, enlevé en novembre 2012 dans l'ouest du Mali. [...]

Inde : qui brisera la vague safran ?

Personne, sans doute. Face à un parti du Congrès à bout de souffle, les nationalistes hindous du BJP, qui ont choisi cette couleur pour emblème, ont toutes les chances de remporter les[...]

Le propos raciste qui fait du bien

Peut-on utiliser les clichés pour mieux les dynamiter ? Des étudiants français répètent les saillies caractéristiques du racisme ordinaire pour en souligner[...]

Justice : après Simbikangwa, qui ?

Patrick Baudouin est président d'honneur de la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH).[...]

Birmanie: Win Tin, figure de la lutte pour la démocratie, est décédé

Win Tin, emprisonné pendant 19 ans pour son combat contre l'ancienne junte birmane, est décédé lundi à l'âge de 84 ans, a indiqué la Ligue nationale pour la démocratie[...]

Les quatre journalistes otages en Syrie sont de retour en France

Libérés le 19 avril, les quatre journalistes qui avaient été faits otages en Syrie dix mois auparavant ont regagné la France dimanche. Ils ont décrit des conditions de détention[...]

France : François Hollande accueille les quatre journalistes libérés en Syrie

Les quatre journalistes français libérés samedi après dix mois d'une éprouvante captivité en Syrie aux mains d'un groupe jihadiste lié à Al-Qaïda, sont arrivés en[...]

Les quatre journalistes français otages en Syrie sont libres, retour d'ici dimanche matin

Les quatre journalistes français otages en Syrie depuis 10 mois ont été libérés samedi et sont "en bonne santé", a annoncé le président François Hollande,[...]

Chine : le baiser du Dragon

De Taïwan à Hong Kong et de Bangkok à Jakarta, la République populaire de Chine étend les tentacules de son économie surpuissante. Beaucoup lui reprochent d'avoir l'affection un brin[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces