Extension Factory Builder

Éric Fassin : "Le droit de vote des étrangers sera un signal fort contre la xénophobie"

08/06/2012 à 16:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Éric Fassin, sociologue, professeur à l'ENS, Paris. Éric Fassin, sociologue, professeur à l'ENS, Paris. © SIPA

Eric Fassin est sociologue et professeur à l’École normale supérieure (ENS, Paris). Spécialiste des questions liées à la discrimination, il revient avec Jeune Afrique sur le terme "diversité", de plus en plus utilisé dans le domaine politique.

Jeune Afrique : On parle beaucoup de "diversité" à l'approche des élections législatives. Ne risque-t-on pas ainsi de stigmatiser ces populations ?

Éric Fassin : Sans doute, mais à ne rien faire, on risque aussi de s’habituer à leur marginalisation. Si on parle beaucoup de diversité, c’est justement qu'elle est très peu réprésentée. De même, on a commencé à parler de « minorités visibles » parce qu’elles restaient invisibles. Ce vocabulaire récent révèle qu'il y a un décalage entre une société multiraciale et des élites « blanches ».

>> Lire aussi le dossier Législatives françaises : 2012, l'année de la diversité ?

Que cache en réalité ce terme ?

Il est vrai que la diversité peut rester purement symbolique. Il ne suffit pas de nommer quelques personnalités « hautes en couleur » pour changer la société. C’est donc une question de proportion : s’agit-il d’exceptions qui confirment la règle, ou bien cette norme de « blanchité » ne nous paraît-elle plus normale ?

Pour les législatives, le Parti socialiste présente 25 candidats issus de la diversité. Doit-on en passer par cette discrimination positive ?

25 sur près de 600 circonscriptions, c’est environ 4%. La France serait-elle blanche à 96% ? Pour faire bouger les choses, il faut du volontarisme. C’est comme la parité, pour faire des places, il faut écarter des personnes déjà en place ou d’autres prétendants. Il ne suffit donc pas de compter sur la bonne volonté générale.

Le droit de vote des étrangers ne permettrait-il pas de mieux intégrer les populations immigrées ?

Oui, le vote des étrangers non-européens aux élections locales sera un signal fort contre la xénophobie au niveau étatique.  Mais la « diversité », ce ne sont pas tant des étrangers que des Français. Car ces Français ne sont pas forcément d’origine étrangère, les citoyens d’outre-mer par exemple subissent souvent une discrimination fondée sur la couleur de peau.

___

Propos recueillis par Marie Villacèque

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

'Les Nègres' : farce noire de Jean Genet à l'Odéon

"Les Nègres" : farce noire de Jean Genet à l'Odéon

Le metteur en scène américain Robert Wilson créé la pièce de Jean Genet "Les Nègres" au théâtre parisien l'Odéon. Une oeuvre qui parle de racisme, de repr[...]

Christophe de Margerie, PDG de Total, meurt dans un accident d'avion en Russie

Christophe de Margerie, 63 ans, patron du groupe pétrolier français Total, est décédé dans la nuit de lundi à mardi en Russie dans le crash d'un avion privé à[...]

Ebola : l'UE va débloquer 500 millions d'euros pour "endiguer" l'épidémie en Afrique

L'Union européenne a annoncé lundi son engagement à débloquer 500 millions d'euros d'aide pour "endiguer" Ebola dans les pays africains touchés.[...]

L'OIF aux Africains !

Moins de six semaines nous séparent de l'élection du nouveau secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF). Les 57 chefs d'État ou de gouvernement[...]

Terrorisme : les autorités françaises ont-elles encore commis une bourde ?

Après l'affaire des trois présumés jihadistes français de retour de Turquie attendus par la police à l'aéroport d'Orly et finalement descendus sans être[...]

Vatican : le débat continue sur le divorce et l'homosexualité avec le pape François

Le synode de la famille s'est achevé dimanche au Vatican. Deux semaines de travaux à huis clos pendant lesquelles les évêques ont largement évoqué les thèmes du divorce et de[...]

Syrie : à Kobané, l'armée américaine largue des armes aux Kurdes

L'armée américaine a annoncé dimanche soir avoir largué pour la première fois des armes aux combattants kurdes qui défendent la ville syrienne de Kobané, assiégée[...]

Orrick s'installe officiellement à Abidjan

Exclusif - Dans une interview accordée à Jeune Afrique, le président et le patron Afrique d'Orrick expliquent pourquoi ce géant mondial du droit avec 1100 avocats dans 25 pays a choisi la capitale[...]

Vatican : vote très attendu à l'issue d'un synode sur la famille et l'homosexualité

Les participants au synode sur la famille, réunis depuis deux semaines au Vatican, devaient voter samedi un document final, concluant des débats mouvementés sur des sujets de société[...]

La bataille contre Ebola en passe d'être "perdue", faute de solidarité

L'ONU et la Banque mondiale s'alarment du manque de solidarité internationale envers les pays africains touchés par Ebola, qui a tué 4.555 personnes, et appellent à convertir en actes les promesses[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers