Extension Factory Builder

Législatives françaises : Malika Schmidlin-Ben M'Barek, mince espoir socialiste alsacien

04/06/2012 à 17:44
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Malika Schmidlin-Ben M'Barek, candidate PS à 6e circonscription du Haut-Rhin. Malika Schmidlin-Ben M'Barek, candidate PS à 6e circonscription du Haut-Rhin. © DR

On ne peut pas la qualifier de "parachutée". Malika Schmidlin-Ben M'Barek, candidate aux législatives dans la 6e circonscription du Haut-Rhin, est née à Mulhouse où elle est conseillère municipale depuis 2008. Mais, au milieu d’une Alsace très à droite et face à un candidat sortant favori, cette socialiste d’origine tunisienne aura fort à faire.

Malika Schmidlin-Ben M'Barek a un sacré défi à relever. Candidate du Parti socialiste aux législatives françaises à la 6e circonscription du Haut-Rhin, soutenue par Europe-Écologie-Les Verts (EELV), elle doit affronter le candidat sortant Francis Hillmayer (Nouveau Centre, NC), 66 ans. Élu depuis 2000, cet ancien photographe de presse a en effet toutes les chances de l’emporter.

>>> (Dossier) Législatives françaises : 2012, l'année de la diversité ?

Qu’importe. Cette conseillère municipale mulhousienne, née de parents tunisiens, espère faire de la 6e circonscription l’« exception », l’îlot rose au milieu de l’océan bleu alsacien. « Il faut se rassembler derrière le candidat capable de battre l’UMP et le FN pour donner une large majorité à François Hollande », explique-t-elle à loisir à ses électeurs, en espérant séduire les quartiers du nord de la ville notamment. Ceux-ci avaient voté à près de 60% pour François Hollande au premier tour de la présidentielle.

"Je n’ai pas la notoriété suffisante"

Consciente de son handicap dans une circonscription où la candidate frontiste, Martine Binder, s’appuie sur le très bon score de Marine Le Pen à la présidentielle (24%), Malika Schmidlin-Ben M'Barek a axé sa campagne sur le thème de l’emploi. Un choix logique pour cette conseillère « emploi et insertion professionnelle », diplômée d’État en assistance de service social et titulaire d’un master de responsable en relations humaines. D’autant que le dossier clé de l'élection sera sans doute celui des délocalisations d'entreprises, incarné par la lutte des salariés des usines de Schildler et de Tresch.

Mais malgré le profil adapté et la combattivité de cette mère de deux enfants, ses chances restent faibles. Un redécoupage électoral récent a en effet ajouté à la circonscription un canton supplémentaire, décrit comme très sarkozyste...

Malika Schmidlin-Ben M'Barek ne s’estime cependant pas « sacrifiée », se déclarant « volontaire » pour aller au front. Cette élection, « c’est un jalon, une étape », explique-t-elle, tout en reconnaissant qu’elle n’a « pas encore la notoriété » de ses rivaux. Cela ne durera peut-être pas. Si, au soir du premier tour, elle était en position de se maintenir en compagnie de la candidate FN et du député sortant, il lui serait permis d’espérer une triangulaire gagnante.




 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

 Écarté de son poste de vice-président Afrique de la Banque mondiale début octobre, l'économiste sénégalais, à qui l'on prêtait l'intention de briguer la pré[...]

Réfugiés africains pour audimat européen

Dans un camp de réfugiés du Darfour, la chaîne Arte tourne un documentaire bimédia "à jouer". Instrumentalisation de la détresse pour une courbe d’audience ? Ou[...]

Malick Ndiaye, le gourou à six cordes

À la tête du label ThinkZik ! depuis quinze ans, le mystérieux et exigeant producteur d'Imany et de Faada Freddy attend plus de la musique africaine.[...]

Art contemporain : rififi autour du prix Orisha

Décerné le 2 octobre à Paris au Béninois Kifouli Dossou, le premier prix Orisha pour l'art contemporain africain a suscité l'agacement de plusieurs artistes et commissaires.[...]

Algérie : des juges d'instruction français vont enquêter sur l'assassinat d'Hervé Gourdel

Des juges d'instruction français vont enquêter sur l'enlèvement et l'assassinat d'Hervé Gourdel, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Areva : Luc Oursel pas vraiment parti

En dépit du départ inattendu de Luc Oursel, pour des raisons thérapeutiques et son remplacement par son numéro deux Philippe Knoche le 22 octobre, l'organigramme d'Areva reste inchangé[...]

Ebola - Dr Eric Leroy : "L'épidémie continue d'évoluer dans le mauvais sens"

Le Dr Éric Leroy est l'un des plus grand spécialistes du virus Ebola. Selon lui, l'épidémie ne sera pas endiguée avant plusieurs mois. Interview.[...]

Brésil : Dilma Rousseff, surprise du chef

Les sondages la donnaient battue au second tour de la présidentielle par la socialiste Marina Silva. Ils se sont lourdement trompés. Avec 41,6 % des suffrages au premier, Dilma Rousseff est bien [...]

Un Michel peut en cacher un autre

Le nouveau Premier ministre se prénomme Charles et n'a que 38 ans. Mais il a de qui tenir. Louis, son père, est un vieux briscard de la politique locale. Et de la "Belgafrique".[...]

Terrorisme : le Maroc demande à la France de retirer son appel à la vigilance

Pour le ministre marocain de l'Intérieur, Mohamed Hassad, la présence du Maroc dans une liste de 40 pays dans lesquels la France appelle ses ressortissants à une vigilance renforcée "est[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers